dimanche 22 août 2010

WEEK-END VTT 2/2 : RALLYE DE D'HUISON-LONGUEVILLE

—> Voir le premier épisode de ce week-end VTT : Randonnée en Païs de Soloïgnes.

L'année dernière, après la randonnée dans le Loiret, j'avais dormi sur place, dans une auberge de jeunesse. Cette année, j'ai préféré réserver une chambre plus près de D'Huison-Longueville afin de dormir une heure de plus le matin, ce qui n'est pas négligeable.

Sur cette rando de D'Huison-Longueville, je pensais m'aligner sur le "55", comme l'année dernière... Un petit coup de fil passé à Stéphane le samedi soir pour confirmer l'heure du rendez-vous m'apprit que tout le groupe de Brévannais faisait le 70 ! Banco ! Allons-y pour le 70 !

Damien, Claude et Christophe
Sur place, je retrouve Stéphane, Christophe, Damien, et Luc accompagné d'un copain. Malheureusement, Michel U. a dû renoncer à la suite d'un souci personnel. J'espère que ce n'est pas grave.
Alors que nous nous apprêtons à prendre le départ, vers 7h30, le tonnerre gronde, les éclairs menacent... Nous nous disons alors que nous allons rentrer trempés et nous en rigolons gaiement... et nous prenons le départ sous les premières... et dernières grosses gouttes! En effet malgré cette menace matinale, le temps va rapidement s'éclaircir et nous finirons mouillés, certes, mais de sueur!

D'emblée, Luc veut rouler. En ce qui me concerne, je n'essaye même pas de le suivre. Je sais qu'un "70" en VTT, c'est long. Je sais aussi que le circuit est dur. Plus de 1000 m de dénivelé positif, du sable, des chemins caillouteux, d'autres plus ou moins gras, de l'herbe, etc. Rien à voir avec la Sologne de la veille ! Comme Stéphane a très peu dormi, pour cause de mariage, il est aussi sage que moi. Christophe nous tient compagnie... pour l'instant. Quant à Damien, toujours désireux de se tester et de progresser, il décide de suivre notre ancien licencié, Pascal Robert, toujours aux couleurs de l'AS Brévannaise et toujours à la hauteur de sa réputation, c'est-à-dire bien plus rapide que les modestes vététistes que nous sommes. Damien, accompagné du copain de Luc, le suivra pendant une vingtaine de kilomètres, jusqu'au premier ravito, ce qui est déjà fort bien !

Damien
Ensuite, nous resterons ensemble jusque vers le 50e kilomètre. Là, Christophe et Damien prennent le large. Bien fringant le "Christophe" sur son nouveau VTT tout suspendu ! Et Damien, même pas "cassé" par les efforts consentis pour suivre Pascal ! Nous les retrouverons au dernier ravito, avant de les laisser partir définitivement, du moins jusqu'à l'arrivée.

Comme Christophe l'avait prédit, après le 50e kilomètre, Luc coince un peu. Quant à Stéphane et moi, nous continuons à gérer sagement notre effort. Rien ne sert de courir, il faut partir à point et arriver de même ! Me souvenant qu'à l'approche de l'arrivée, parking en vue à moins d'un kilomètre, le parcours nous fait résolument tourner à droite pour un détour d'environ 4 km avec une dernière belle bosse à la clef, je préfère en garder sous la pédale, d'autant que les kilomètres accumulés depuis la veille commencent à me peser sérieusement dans les jambes. Lâchement, la tentation de zapper la dernière bosse et de couper tout droit me traverse l'esprit ! Mais très vite ma fierté me dit que ce serait idiot de couper alors que j'ai déjà 68 km au compteur. Autant finir et pouvoir me dire que j'ai fait le parcours en entier ! Ayant finalement bien géré mon effort jusque là, je parviens sans problème à garder mon rythme dans la dernière bosse. Je distance Luc et Stéphane de quelques centaines de mètres... Tandis que je retrouve Christophe et Damien à l'arrivée, je ne me doute pas que Stéphane joue de malchance : il casse sa chaîne à un ou deux kilomètres de l'arrivée, sur le plat ! Mécano adroit, il répare rapidement en enlevant deux maillons grâce à son dérive-chaîne et termine ses 70 bornes après une courte nuit réduite à environ 1h30 de sommeil... Il est costaud le bougre ! Ça devrait bien fonctionner pour les 24h de Cergy... A condition de bien récupérer dans la semaine !

Sur cette randonnée de D'Huison-Longueville, il y avait 415 vététistes (111 sur le 70), contre un peu plus de 500 l'année dernière. Le président du club avait l'air un peu déçu. Sans doute la météo annonçant des orages a-t-elle dissuadé les moins courageux. En tout cas, en ce qui nous concerne, nous n'avons pas regretté d'avoir fait le déplacement.

Claude
Photos de Stéphane

Claude, Damien, Stéphane, Christophe et Luc

samedi 21 août 2010

WEEK-END VTT 1/2 : RANDONNÉE EN PAÏS DE SOLOÏGNES

ORGANISÉE PAR L'ASPTT ORLÉANS

Comme l'année dernière, j'avais décidé de faire le déplacement à Orléans, plus précisément à Saint-Cyr en Val, pour participer à la "Randonnée en Païs de Soloïgnes", organisée par l'ASPPT Orléans. Cette randonnée étant proposée le samedi après-midi, cela me permet de cumuler deux randos dans le week-end, d'engranger les kilomètres et de m'habituer à la répétition des efforts en vue de quelques longues distances en perspective...

Un temps superbe attendait les rares vététistes (48 seulement!) ayant repéré cette randonnée dont l'horaire et le jour inhabituels déroutent peut-être les habitués du dimanche matin. Je dois reconnaître que le parcours, très roulant et un peu trop souvent sur route, n'a pas de quoi mobiliser les foules de purs vététistes. Mais moi, elle me convient. De plus, quelques organisateurs se souvenaient de ma présence en 2009 et m'ont accueilli avec chaleur et bonne humeur, voire avec quelques petites moqueries bien sympathiques... Il faut dire qu'ils m'avaient prévenu avant le départ : « J'espère que vous avez plusieurs chambres à air ! » m'avait dit l'un d'eux.

Et en effet, peu avant le ravito, un tronçon de quelques centaines de mètres bordé de buissons épineux fraîchement taillés allait faire pas mal de victimes. J'en ai compté une bonne quinzaine, et souvent, les épines avaient percé simultanément à l'avant et à l'arrière, ce qui fut mon cas. Avant de réparer, inspection complète des deux pneus... J'ai bien retiré une grosse demi douzaine d'épines au total !... Première crevaison réparée, je sors ma seconde chambre à air... qui refuse de se gonfler! Je n'insiste pas et je reste calme. Heureusement, j'ai une boîte de rustine, ajoutée depuis peu dans ma trousse de secours ! Je répare donc une des chambres crevées... Mon vélo est prêt à repartir, mais tant qu'à faire, n'ayant plus de chambre de secours, je répare aussi les deux autres. En pensant d'abord à la suite du parcours (il me restait alors plus de 35 km à faire) mas aussi en prévision du lendemain pour la rando prévue avec les copains à D'Huison-Longueville.
Par chance, la suite de la randonnée s'avéra dépourvue d'autres épineux et je pus finir tranquille : 52 km en un peu moins de 2h30 de pédalage. Moyenne nettement plus modeste que l'année dernière mais satisfaisante tout de même.

Claude

—> Voir la suite de ce week-end VTT : Randonnée de D'Huison-Longueville