mercredi 26 décembre 2012

AUTOUR DE HOUDAN (YVELINES)

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'OUEST... DES YVELINES!
CYCLOGUIDE 78, Circuit n° 9 : « Randonnée des Clochers du Pays Houdanais »


Pour varier les parcours en Île-de-France, une opportunité nous est offerte par le CycloGuide des Yvelines (voir la présentation des CycloGuides sur le site de l'AS Brévannaise). On peut se procurer ce CycloGuide pour 12 € au siège de la FFCT à Ivry-sur-Seine (94) ou le commander par Internet sur différents sites commerciaux (disponible actuellement sur Amazon.fr).

12 circuits sont proposés, dont le document ci-dessous donne un inventaire (cliquez pour agrandir).


Le mercredi 26 décembre, avec Marie-Ange, nous avons effectué le parcours C9, la Randonnée des Clochers du Pays Houdanais. Notre choix s'est porté sur ce parcours parce qu'il nous permettait de découvrir un secteur des Yvelines que nous ne connaissions pratiquement pas. Voici la carte fournie dans le CycloGuide…


Pour ma part, je préfère utiliser une carte personnelle, sur laquelle je reproduis le tracé au surligneur. Je trouve en effet que cette carte n'est parfois pas suffisamment lisible à cause de l'épaisseur du tracé, des étoiles repérant les sites intéressants ou encore des noms de communes sur cartouches rouges.

Voici maintenant la feuille de route, riche de nombreuses informations. A noter que l'itinéraire se suit du bas vers le haut.


Nous avons pris le départ de Bazainville, ville choisie parce qu'elle permettait le trajet en voiture le plus court depuis notre domicile (environ 50 minutes). Les villages qui nous ont le plus séduits sont Montchauvet et Courgent, tous les deux dans la partie la plus vallonnée du circuit.

La suite en images…

Premier arrêt "photo" à la sortie de Bourdonné, sur une petite route très tranquille
La Cage à Margot, un lieu-dit dont le nom nous a amusés
Houdan : donjon en cours de rénovation (dommage pour les "algécos"!) 
Château de Tilly: un look bien à lui! 
Montchauvet : vestige médiéval
Montchauvet : église en partie détruite
Courgent, village traversé par la Vaucouleurs : magnifique sous cette lumière
Prunay-le-Temple
Ce n'était qu'un survol rapide d'un circuit sans sites extraordinaires (ni cathédrales, ni châteaux somptueux, ni décors naturels éblouissants), mais avec beaucoup de ces petits plaisirs pour les yeux (paysages paisibles et constructions pleines de charmes) sans négliger le plaisir pour les jambes, avec quelques belles "bosses"... Je n'en dirai pas plus: le mieux, c'est d'y aller voir par soi-même!

Claude

dimanche 23 décembre 2012

TRÈFLES DE L'ÎLE-DE-FRANCE : LE TRÈFLE RAMBOLITAIN

AUTOUR DE RAMBOUILLET (78) — 4 circuits — 299 km.
DU 25 NOVEMBRE AU 23 DÉCEMBRE 2012


—> Sur notre site, présentation et liens au sujet des Trèfles de l'Île-de-France.

Comment faire des randonnées lorsqu'il n'y a plus de manifestations au calendrier de la ligue Île-de-France de la FFCT? Pas difficile! Il suffit de faire des randonnées permanentes. En cette fin d'automne et ce début d'hiver, les longues randonnées en mode voyage ne sont plus d'actualité. Mais la formule des Trèfles de l'Île-de-France convient parfaitement.

En cette période de l'année, la météo étant moins favorable, avec tantôt du froid vif, tantôt de la pluie ou encore du vent, nous avons opté pour le Trèfle Rambolitain, dont les circuits présentent des kilométrages très raisonnables: autour de 70 km pour trois d'entre eux, le plus long faisant 86 kilomètres.

CIRCUIT n° 2, 69 km
  • Contrôles à : Rambouillet, Dampierre et Briis-sous-Forge 
  • Date: dimanche 25 novembre 2012. 
  • Départ réel: Bullion. 
  • Toutes les photos
Comme pour le Trèfle Bellifontain, nous avons choisi le lieu de départ pour que le trajet en voiture soit le plus court possible. C'est ainsi que nous avons pris l'autoroute A10 jusqu'à la sortie n° 10 pour démarrer de Bullion. Avant même de commencer à rouler, nous avons pris quelques photos de l'église Saint Vincent, dont l'auvent est très particulier…

Église Saint Vincent de Bullion 
N'ayant commencé à rouler que vers 11h (nous avons été retardés par la découverte d'une crevaison lente juste avant de charger les vélos sur la voiture), c'était déjà l'heure du déjeuner lorsque nous sommes arrivés à Rambouillet. Nous avons d'abord fait tamponner notre carte de route à l'Office de Tourisme, in extremis car l'hôtesse a fermé juste après notre passage. Achat de tartes chaudes chez un traiteur local et pique-nique devant le château de Rambouillet... Malgré le fond de l'air un peu frais, ce fut un moment bien agréable sous une lumière magnifique.

Pique-nique devant le Château de Rambouillet 
La suite du parcours traverse la forêt de Rambouillet, par de jolies routes forestières, dont l'une au nom qui pourrait paraître inquiétant, la Route Forestière de Coupe Gorge! Ce nom provient du nom d'un étang: l'étang de Coupe Gorge. Rien à voir avec un taux de criminalité élevé! L étang coupe la petite vallée en deux, autrement dit il "coupe la gorge" tout simplement. Je soupçonne malgré tout les gens qui ont baptisé ainsi cet étang d'avoir volontairement et malicieusement suggéré un peu de mystère et de menace…

Forêt de Rambouillet
En fait, l'étang de Coupe Gorge fait mentir son nom. C'est un lieu paisible, très apprécié des pêcheurs.

Étang de Coupe Gorge
Après un petit crochet par Auffargis et Les Essarts-le-Roi, nous arrivons à Dampierre où se situe le deuxième contrôle. Nous allons voir s'il est possible de faire tamponner nos cartons, mais un jeune gardien nous informe que c'est fermé car Madame la Comtesse réside en ce moment en son château! Il nous laisse cependant franchir la grille pour prendre quelques photos... Puis nous allons faire valider notre passage dans une boulangerie... La boulangère a l'air d'avoir l'habitude detamponner. Il faut dire que Dampierre figure sur la liste des sites BPF (Brevet des Provinces Françaises de la FFCT).

Château de Dampierre
Sur ce parcours, nous n'empruntons pas les célèbres "17 tournants"... La plus belle côte du circuit, ce sera pour un peu plus tard. Nous arrivons bientôt à Chevreuse, où nous photographions de loin le Château de la Madeleine. Non! Nous ne grimperons pas non plus la très sévère côte de la Madeleine!

Chevreuse, Château de la Madeleine
Bon, je vais arrêter de faire la liste de toutes les côtes que nous n'avons pas grimpées! La belle côte, la voilà! Il s'agit de la côte de la Forêt Départementale de Méridon, entre Chevreuse et Boullay-les-Troux. Une découverte pour moi, et pourtant j'en connais pas mal dans le coin…

Sommet de la côte du Bois de Méridon
Arrivés sur le plateau, nous sommes confrontés au vent, qui s'est levé. Le temps s'est couvert et la sensation de fraîcheur s'est renforcée. Et la côte a un peu entamé les forces de Marie-Ange. Du coup, le plaisir de rouler n'est plus aussi évident sur cette portion du parcours! Après Les Molières et Roussigny, heureusement, le soleil réapparaît et nous arrivons à Briis-sous-Forge pour découvrir un marché de Noël avec diverses animations. Pendant que Marie-Ange cherche un lieu où faire une dernière fois tamponner nos cartons, je reste sous le charme d'un petit orchestre qui joue du Brassens en jazz!

Contrôle à Briis-sous-Forge : des musiciens jouent "Les Copains d'abord" en jazz
Quand je rejoins Marie-Ange, je découvre qu'elle a dégotté un "ravito" sympa! Les jeunes de la MJC vendent des crêpes... Ça fait du bien un petit goûter chaud! Comme une animatrice de la MJC a bien voulu jouer du tampon pour satisfaire notre collecte, nous repartons cartes de route et ventres pleins! Cette halte fait partie des bonnes surprises qu'on a régulièrement sur les randonnées permanentes. C'est d'autant plus agréable quand c'est totalement inattendu!

Le retour à Bullion se fera sans autre événement notable.

CIRCUIT n° 1, 72 km
  • Contrôles à : Rambouillet, Faverolles et Montfort-l'Amaury. 
  • Date : samedi 1er décembre 2012. 
  • Départ réel: Montfort-l'Amaury. 
  • Pas de photos. 
Je m'étendrai pas sur ce circuit, bien que nous l'ayons fait sous un grand soleil. L'oubli des appareils photos à la maison nous prive d'images…

Parmi les détails notables, je citerai un froid plus marqué que la semaine précédente… Moins vif cependant que le lendemain, jour du Rallye du Métro sur routes verglacées.

La traversée de la forêt de Rambouillet, en grande partie sur piste cyclable... En dehors de brefs arrêts pour les contrôles, du pique-nique à la Boissière-École et d'un arrêt "tampon-boulangerie" à Faverolles, nous avons préféré rouler, histoire de ne pas geler sur pied! Donc un parcours effectué en mode "entraînement" beaucoup plus que "cyclotouristique"…

CIRCUIT n° 3, 72 km
  • Contrôles à : Rambouillet, Gallardon et Nogent-le-Roi. 
  • Date : samedi 8 décembre 2012. 
  • Départ réel : Rambouillet. 
  • Toutes les photos
Pour ce circuit, qui s'invite pour une petite incursion en Eure-et-Loir, nous prendrons le départ de Rambouillet. Contrôle à l'Office de Tourisme, puis traversée du marché... Cette fois, nous n'avons pas oublié les appareils photos, mais le temps gris ne nous encouragera pas à mitrailler, sauf à Esclimont, dont le château du XVIe siècle nous a inspirés.

Château d'Esclimont
A Gallardon, chasse au tampon. L'Office de Tourisme étant fermé en cette saison, après un petit détour pour photographier la Tour de l'Épaule, nous nous rabattons sur une boulangerie. On joint ainsi l'utile à l'ag... à la gourmandise!

Tour de l'Épaule, à Gallardon, vestige d'un donjon médiéval
Pour quitter Gallardon, quelques difficultés... La feuille de route indique un numéro de départementale (D18) et une destination (Armenonville-les-Gâtineaux) mais, je ne sais pas si vous avez remarqué, les panneaux en ville indiquent très rarement les numéros de routes. Et pas toujours les villes ou villages qui figurent sur les feuilles de route... Bref, après exploration de quelques routes, une côte gravie deux fois, et plusieurs demi-tours, nous avons fini par retrouver le parcours...

A Maintenon, nous avons photographié l'aqueduc qui traverse la vallée de l'Eure, un ouvrage qui n'a jamais été terminé. En cliquant sur le lien ci-dessus, vous en saurez plus sur cette construction à l'histoire étonnante.

L'aqueduc de Maintenon, tombé en ruines sans jamais avoir été terminé! 
A Nogent-le-Roi, halte tampon-boulangerie-pique-nique... Pour le pique-nique, ça se passe debout dans une ruelle, à côté de la boulangerie, car il fait franchement froid et nous n'avons pas vraiment envie de nous attarder ni même de chercher un endroit plus agréable.

Le retour vers Rambouillet nous donne l'occasion d'utiliser notre expérience récente de touristes à vélo! En effet, au lieu de suivre le parcours du Trèfle, nous traversons le parc du Château de Rambouillet, suivant un itinéraire découvert avec notre guide lors de notre "Flânerie" en Yvelines* (voir le récit sur ce blog). Ce petit raccourci compensera les kilomètres en trop effectués aux abords de Gallardon…

CIRCUIT n° 4, 86 km
  • Contrôles à : Rambouillet, Chamarande et Dourdan. 
  • Date : dimanche 23 décembre 2012. 
  • Départ réel : Mauchamps. 
  • Toutes les photos
Nous avions gardé le plus long pour la fin. Nous attendions à la fois une meilleure forme physique, fruit de l'entraînement, et un temps plus doux car les heures de selle, par temps très froid, pèsent plus lourdement sur les organismes. Mais en ce dimanche, si la température s'est avérée beaucoup plus douce, le temps gris n'a pas favorisé les belles photos. La première, cependant, a été prise à Mauchamps, dès le départ, les décorations de Noël aux abords de l'église ayant retenu notre attention.

Mauchamps
Dans la première partie du circuit, le vent, le plus souvent latéral, a rendu le parcours exigeant. A peine sortis du village de Mauchamps, nous nous arrêtons photographier les drapeaux à l'entrée du site logistique des "Mousquetaires". Sur la photo, il manque naturellement le mouvement et le bruit (claquement des drapeaux et sifflement du vent)! Ainsi dès le départ, nous étions prévenus: Éole avait décidé de participer à la balade!

Mauchamps: des drapeaux qui claquent au vent!!! 
Entre Mauchamps et Torfou, vent latéral. Bien tenir son guidon! Entre Torfou et Chamarande, vent de face! Baisser la tête et bien appuyer sur les pédales! Sans être vraiment inquiet, je me suis quand même dit que, vue l'orientation du parcours, nous risquions d'avoir une bonne partie des 86 kilomètres avec ce vent latéral assez crispant. Physiquement, c'est moins dur que de pédaler face au vent. Mais nerveusement, c'est plus usant car il faut rester vigilant si on ne veut pas être brutalement déséquilibré par une rafale...

Heureusement, après la descente vers Chamarande, il s'avère que dans la vallée de la Juine, on est beaucoup moins exposé et moins secoué que sur le plateau.

Château de Chamarande
Après le pointage au château de Chamarande, le parcours emprunte deux belles "bosses" du 91: la montée de Chauffour-lès-Étréchy, puis celle de Villeconin. Et sur le plateau, le vent! Les cuisses travaillent et travaillent encore! Pour ceux qui n'en seraient pas convaincus, je le confirme: le cyclotourisme, c'est bien du sport!

Nouveau pointage au château de Dourdan, décoré comme un arbre de Noël! Tapis rouge pour les visiteurs... Nous en profitons pour jouer les stars des podiums et nous photographier mutuellement devant ce décor historico-festif!

Château de Dourdan
Comme l'appétit vient en roulant, nous nous offrons une pause déjeuner à Sonchamp. Il nous reste quelques kilomètres à affronter le vent latéral... Puis nous bénéficierons de l'abri de la forêt de Rambouillet.

Sur le retour, par Clairefontaine, Rochefort-en-Yvelines, Saint-Cyr-sous-Dourdan, le vent se fait oublier ou il nous est favorable.

Deux nouvelles difficultés nous sont ensuite proposées, la première avant d'arriver à Saint-Chéron et la seconde pour en ressortir. Ça monte, ça monte à Saint-Chéron!

Après Souzy-la-Briche, nous ferons un dernier arrêt à Saint-Sulpice-de-Favières pour jouer un peu avec les décorations de Noël sur le parvis de l'église Saint Sulpice. Pause et poses... Le décor me donne une idée de photo pour le site: Joyeux Noël! Marie-Ange pose auprès des rennes confectionnés en bûches et rondins. Un petit bout d'chou de trois quatre ans passe à ce moment-là avec sa famille, en chantant: « Vive le vent, vive le vent, vive le vent d'Hiver! »

Je lui dis: « Tu ne préfèrerais pas chanter "Mon beau sapin" ou "Douce Nuit"? Parce que le vent d'hiver, merci, j'en ai eu assez pour aujourd'hui! »

Saint-Sulpice-de-Favières (Essonne): décorations de Noël devant l'église
La fin du parcours est proche. Plus qu'une ultime ascension, Saint-Sulpice étant dans le vallon et Mauchamps, terme du circuit, juste au-dessus sur le plateau.

Le temps est resté gris toute la journée. Mais le plaisir d'avoir bouclé ce Trèfle Rambolitain avant Noël, c'est comme une guirlande lumineuse sur le sapin. 299 km au total! Rouler autant à cette période de l'année, je crois que ça ne m'était jamais arrivé. Comme quoi, les Trèfles de l'Île-de-France, ça peut être une excellente motivation!

Claude
Photos Claude et Marie-Ange

dimanche 21 octobre 2012

LA MANDRINNE 4ème ÉDITION, À MANDRES-LES-ROSES, par Marie-Ange

RANDONNÉE RÉSERVÉE AUX FÉMININES

« Rien que pour elles ! Le Vélo Club de la Région de Mandres-les-Roses (VCRM) souhaite aider les femmes et les jeunes filles à découvrir le cyclotourisme comme pratiquantes, mais ensuite — pourquoi pas — comme cadres ou dirigeantes ? » (extrait de la revue Cyclotourisme n° 616 de septembre 2012).

Le message est très clair : le cyclotourisme est à la recherche d'ambassadrices !

Yvette, Arlette, Marie-Ange et Isabelle (merci à Gilles la mascotte pour la prise de vue!…)
« La Mandrinne est donc réservée aux dames, confirmées ou débutantes, licenciées ou non... Nous souhaitons que cette manifestation permette aux féminines de rouler comme elles l'entendent, et qu'elle donne envie de rejoindre un club FFCT » (fin de l'article, page 64, même revue citée ci-dessus).

Le deuxième objectif, primordial, est énoncé : il s'agit bien, parmi la palette d'activités proposées par la FFCT, d'une sortie spécifique ayant pour but d'améliorer l'accueil dans les clubs.

Savoir lever le coude n'est pas réservé qu'aux hommes!
Rien de tel que ce projet du VCRM qui présente la particularité d'inciter d'éventuelles adhérentes à débuter et à s'insérer dans un club. Aujourd'hui encore, le V.C.R. Mandres a réalisé un sans-faute dans son organisation, en sachant communiquer dans les médias et s'entourer de partenaires, en soignant la qualité de l'accueil et de l'accompagnement, en proposant trois circuits remarquablement fléchés et ouverts notamment aux non licenciés. Gérard Claudon, président du V.C.R.M., et son équipe avaient prévu, pour celles qui ont besoin de gagner en confiance, des parcours de faible kilométrage (20 ou 30 km) et, pour toutes celles dont les pédales s'emballent, un "70 km".

Ce dimanche matin, en ouvrant mes persiennes, je me suis dit qu'une fois encore, j'allais mouiller le maillot (et pas au sens figuré !) et salir le vélo. Mais qu'importe : je suis MOTIVÉE ! Sur le parking de la Ferme de Monsieur, je suis chaleureusement saluée par trois messieurs du V.C.R.M. Je suis en pôle position : la première arrivée, à s'inscrire, à goûter aux confitures « maison » de cerise et de prune sublimement confectionnées par Claire-Lise. Les deux « Isabelle » arrivent à leur tour, précédant Arlette. Isabelle P. a pris du retard ce matin... À cause de SON VÉLO ? Non, à cause de sa porte de garage ! Elle s'inscrit sur un petit parcours, contrainte de rentrer tôt chez elle où l'attend un pensionnaire à poil! Je vous laisse deviner…

Isabelle aurait-elle épuisé son stock d'étiquettes pré-remplies?
Isabelle D. et moi encourageons Arlette à signer pour le 70 km que nous accomplirons entourées d'une petite escorte du V.C.R.M., avec à sa tête Chantal F.

Chantal F. du VCR Mandres, capitaine de route
Les températures sont douces et le soleil pointe son nez. Il fait chaud et nous sommes trop couvertes. Nous allons bien finir par le mouiller, ce maillot ! Arlette est la première à tomber la veste. Elle ose ! Allons-nous assister à un strip-tease ?

Arlette, avant qu'elle ne tombe le haut!
Les kilomètres défilent et le bitume ne sèche pas. Nous ralentissons à chaque rond-point : Santeny, Lésigny, Ozoir-La-Ferrière, Pontcarré, Villeneuve-Saint-Denis, Favières, Neufmoutiers-en-Brie, Tournan-en-Brie, Gretz-Armainvilliers, Chevry-Cossigny, Férolles-Atilly, Servon, Santeny et Mandres-les-Roses.

Notre président et Yvette, la première dame de l'AS Brévannaise cyclo, Marie-Christine, la présidente du CoDep 94 et Gilou, notre mascotte, guettent notre arrivée. Les récompenses nous attendent : les flashes des photographes, la rose, le petit lot tiré au sort, la coupe, le buffet et l'apéritif. Le V.C.R.M. sait recevoir : amitié et convivialité ne sont-elles pas les valeurs intrinsèques du cyclotourisme ?

Avec Claire-Lise, du VCR Mandres, c'est Noël avant l'heure!
La saison 2012 tire sa révérence. Dans quelques jours, nous allons remettre nos cartons « bleus » destinés au challenge individuel organisé par le CoDep 94. Notre assiduité sur les rallyes du dimanche (coupes des féminines les plus représentées, en avril lors de La Plesséenne et trois fois en ce mois d'octobre, rallyes des Châtaignes, des Forêts Briardes et de la Mandrinne), notre ténacité à multiplier et à enchaîner des distances de plus en plus longues, nos engagements sur des brevets, des Audax, de grands rassemblements, attestent bien, que cette année encore, nous n'avons pas perdu les pédales et que l'AS Brévannaise Cyclo va devoir une fois de plus composer avec ses nanas et raisonner avec équité.

Les résultats se passent de commentaires
Suite
Notre présence à La Mandrinne, réservée aux dames, et notre adhésion à l'objectif qui est de donner aux pédaleuses l'envie de rejoindre un club, ne doivent pas nous faire oublier notre affiliation à un club dans sa globalité. En 2013, je continuerai, même si je ne roule pas dans la catégorie des grosses cylindrées, à partager les joies de la route avec les jeunes, les moins jeunes, les expérimentés et même les avions ! À l'A.S. Brévannaise, pas de section féminine, mais une page « Féminines », accessible à toutes et tous sur son site, sans oublier la page spéciale consacrée à la Mandrinne.

Je vous donne rendez-vous après la période d'hibernation qui nous attend !

Marie-Ange

Aux côtés de Gérard Claudon (à gauche) et d'un élu de Mandres, les autres brévannaises, celles de l'ECLB également venues en force: Allez Brévannes!
Ravitaillement de la Mandrinne: un intrus se cache dans le groupe des filles, trouvez l'erreur ! (Merci pour ces photos à Frédérique Bénitah, des Cyclos Saint-Mauriens)
Idem
Ferme de Monsieur (Mandres-les-Roses) : à rebaptiser "Ferme de Madame" le jour de la Mandrinne!!!








dimanche 7 octobre 2012

VTT : RANDONNÉE DU PLESSIS-TRÉVISE + JEU DES CHANSONS

Voulez-vous jouer avec moi? 20 titres de chansons se sont glissés dans cet article. Saurez-vous retrouver les interprètes, tous différents?

Quelque chose me dit que, depuis quelque temps, je suis branché sur Radio Nostalgie... Ce doit être l'effet "anniversaire". Il faut dire qu'il y a dix ans, fin septembre 2002, j'avais participé à ma première randonnée organisée. C'était un rallye VTT proposé par un club d'Ozoir-la-Ferrière qui s'appelait "Les Copains d'abord"!…

Claude, Rémy, Damien, Luc et Christine
Dix ans après, ce rallye du Plessis-Trévise 2012 m'a ramené sur les mêmes chemins, en partie tout du moins : une balade en Forêt de Notre-Dame, depuis Noiseau jusqu'à la passerelle au-dessus de la Francilienne, en passant le long du château des Marmousets, puis en longeant le golf d'Ozoir... Souvenirs souvenirs...

Après cette première randonnée, séduit par la formule que je venais de découvrir, et désireux de parcourir plus souvent Les Chemins de Traverse, j'avais contacté le club de l'AS Brévannes que j'avais aussitôt rejoint... On ne s'était pas dit: « Rendez-vous dans dix ans », mais moi, dix ans après, j'avais rendez-vous avec ma 190e randonnée VTT... Depuis que je suis au club, j'ai parcouru environ 20 000 km en VTT, randonnées et sorties diverses confondues. Et le VTT, Je l'aime encore, avec au moins autant d'NRJ, et beaucoup plus d'expérience…

Christine et Damien, Sous le soleil exactement...
Pour en revenir à cette randonnée du Plessis-Trévise, toujours organisée au moment de L'été indien, j'y totalise 8 participations sur 10 possibles. Un peu comme pour la randonnée VTT de Dammarie-les-Lys (9 sur 10), voici une de ces randonnées qui ont Ma préférence. Pas facile de dire pourquoi je m'y sens si bien. Pas mal de raisons Evidemment... L'accueil toujours bon enfant, un parcours sans grande difficulté sauf quand le terrain est gras, le plaisir de retrouver les chemins forestiers des forêts d'Armainvilliers et de Ferrières que je fréquente peu, voire pas du tout, en dehors de cette randonnée. Sans oublier des couleurs magnifiques sous le soleil d'automne et les bons moments passés avec les copains...

En effet, sur ce parcours, qu'on roule sur Les feuilles mortes ou dans La gadoue, c'est toujours La ballade des gens heureux... En ce dimanche ensoleillé, Tout le long du chemin, la bonne humeur a d'ailleurs régné sur le petit groupe, même quand Christine a esquissé un dérapage incontrôlé, sans dommage heureusement... Pas besoin d'un long discours, la photo ci-dessous parle d'elle-même. À l'arrivée, parmi les Brévannais, manifestement, Y'a d'la joie!

Luc, Christine, Claude, Daniel et Rémy
La randonnée du Plessis-Trévise, c'est aussi pour moi de nombreux souvenirs souriants...

En 2007, seul sur le grand parcours car les copains du club étaient venus faire le "20 bornes" avec leurs enfants, j'avais terminé le "45 km" vers 10h30. Nous avions gagné une coupe et, étant le responsable des vététistes, il me fallait attendre jusqu'à midi pour la recevoir. Vers 11h, comme je commençais à trouver le temps long, j'avais décidé de repartir pour faire le "20"... J'avais roulé à bloc pour être revenu avant midi! Je me souviens du sourire de Gilbert Munoz, alors président du PTC, qui m'accueillit à mon retour sur le parking... à midi moins cinq!

En 2009, la randonnée était payée par le club et mon Président m'avait remis un chèque en blanc à compléter sur place. Je me suis rendu compte après 7 ou 8 km parcourus que j'avais oublié mon sac à dos... Et impossible de savoir si je l'avais laissé dans la voiture ou par terre, à côté... Le plus stressant de l'histoire c'est que, la seule fois de ma "carrière de vététiste" où j'ai oublié mon sac, il y avait à l'intérieur... un chèque en blanc! Panique! Demi-tour! Christophe C. m'accompagnant, nous avions fait un retour tonitruant pour retrouver mon sac sagement posé sur le siège arrière, à l'intérieur de la voiture fermée à clé. Ouf!
Deuxième départ et, sans doute stimulé par la montée d'adrénaline, parcours réalisé à une vitesse qui reste mon record personnel en VTT: à l'arrivée j'avais 60 km au compteur à 23,840 km/h de moyenne. Une belle histoire, non?…

Rémy et Luc
Ce dimanche, Rémy H. participait à sa première randonnée en tant que licencié du club... Ce n'est pas la Toute première fois que le cas se présente sur ce rallye. Je me souviens en effet d'avoir accompagné ici pour leurs débuts au club ou en rando VTT, et pas la même année : Olivier Juillard, Luc Offenstein ou encore Laurent Léger...

Enfin, cette année, Comme d'habitude, nous ramenons l'une des trois coupes récompensant les clubs les plus nombreux. C'est comme ça depuis six ans. En l'absence du gros des troupes (je ne vise personne en particulier!), nous finissons deuxièmes, avec six Brévannais : Christine (mais sans Anaïs, sa Super nana), Damien, Daniel C., Luc, Rémy H. et moi-même.

A l'année prochaine pour une nouvelle coupe et encore plus de plaisir! Car le vélo, c'est La belle vie!

Claude

—> Voir les solutions.

Les résultats

Merci à nos amis du PTC!

dimanche 30 septembre 2012

RALLYE À TRAVERS L'ÎLE-DE-FRANCE, À CRÉTEIL

C'est Bernard Perret, du club des Cyclotouristes Saint-Mauriens, qui me demandait, à l'arrivée du rallye de Créteil :
— « ATIF? Qu'est-ce que ça veut dire? ». 

Homme à la chevelure généreuse et à la barbe proportionnelle, il y avait sans doute vu quelque allusion à son système pileux... Nous n'allons pas couper les cheveux en quatre, point de toison là-dedans! ATIF désigne simplement un rallye qui nous emmène pour une balade "À Travers l'Île-de-France"... Désignation un tantinet abusive car en réalité, plus modestement, ce rallye nous conduit à travers un bout du Val-de-Marne et une partie de la Seine-et-Marne.

Ayant un challenge à défendre, notre président a dû se faire des cheveux à l'approche de ce rendez-vous, car il a mobilisé en masse! Nous y avons ainsi vu son frère Michel qui faisait là un de ses tout premiers rallyes, sa belle-sœur Laurence, dont c'était la première rando cette saison, les vététistes Damien et Gabin, qu'on voit rarement sur la route et... bien d'autres, puisqu'au final, nous étions 48, sur un total de 164 pile-poil.

Le second club, les Cyclos Saint-Mauriens n'alignant que 12 participants, cette victoire ne s'est pas jouée à un cheveu près... Nous conservons donc le Challenge Lucien Dupré, au nez et à la barbe de nos adversaires, nous remportons aussi la coupe (de cheveux?) du club le plus nombreux et Alain Corsin est récompensé une fois de plus pour son mérite!...

Tout cela me fait dire que le Rallye ATIF, c'est au poil!

Claude

Le Club de l'AS Brévannaise récompensé

dimanche 23 septembre 2012

WEEK-END VTT DANS LA SARTHE : GAMELLE TROPHY 2012

BALADE PRÈS DU MANS et RANDO À SILLÉ-LE-GUILLAUME
22 ET 23 SEPTEMBRE 2012



Prêts pour la balade du samedi : Daniel, Claude, Éric, Christophe, Valérie, Gabin, Jean-Paul, Michel, Damien, Stéphane et Pascal (merci à Sandrine pour la prise de vue)
Il y a 9 ans, en septembre 2003, je participais à mon premier week-end club avec les vététistes de l'AS Brévannes (on ne disait pas encore "Brévannaise" à l'époque). C'était déjà à la Gamelle Trophy. Et il y avait déjà Michel Mordelet, Éric Pingard et Gérard Guittet... Nous y avions fait la connaissance de nombreux vététistes de l'ASPTT Paris avec lesquels nous avons partagé ensuite de nombreux week-ends, et que nous avons toujours grand plaisir à retrouver au hasard des randos en Île-de-France: Paul et Réjane, Joseph Françoise, Jean-Claude, Hervé et bien d'autres par la suite... J'ai eu une pensée pour eux cette année.

—> Voir le compte-rendu de la Gamelle Trophy 2003 (Il est étonnant de constater que la description de l'épreuve en elle-même pourrait parfaitement convenir à l'édition 2012!)

Cette année, j'avais très envie d'y retourner, pour y vivre ma sixième participation. C'est quand même une randonnée qui sort de l'ordinaire car on y trouve à peu près tous les types de difficultés techniques auxquelles on peut être confronté lorsqu'on fait du VTT. A part le sable, mais on a eu notre dose la veille! Les sous-bois sont par ailleurs magnifiques, on traverse des gués, on longe des étangs, on traverse des champs... On en a plein les jambes, certes, mais aussi plein les yeux!

Cette année, un "60 km" était proposé... Mais j'ai trouvé plus raisonnable de me contenter du "50", compte tenu du dénivelé (1160 m sur le "50") et des difficultés techniques...
Ayant appris au cours de la randonnée que c'était peut-être la dernière édition, je suis d'autant plus satisfait d'y être allé. Il y avait certes moins d'animations, moins de côté festif. Mais ce fut tout de même un grand moment de VTT.

J'ajouterai que le temps était avec nous. La pluie faible annoncée par la météo ne s'est pas manifestée, pour notre plus grande satisfaction. Ce qui a permis des pique-niques en plein air aussi bien le samedi que le dimanche, et des balades où nous nous sommes régalés, sans réserve!

Petite halte au cours de la balade de samedi après-midi dans le Bois de Loudon, une géniale initiative de Gabin. (Merci à Éric pour la prise de vue!)
—> Lien vers le site de l'organisation, Tourisme et Aventure, dont le nom est tout un programme auquel j'adhère sans modération! A noter que, cette année, les photos méritent un coup d'œil. En effet, elles n'ont pas été prises par un professionnel posté en deux ou trois points du parcours avec pour objectif de photographier tous les participants et faire de la vente, mais par un photographe qui s'est déplacé pour donner un véritable aperçu du parcours. De plus, elles sont en bonne résolution. Pascal est le seul Brévannais a avoir été "saisi"…

Pascal sur le parcours de la Gamelle Trophy (photo de l'organisation)

MESSAGES PERSONNELS...

À Michel :
Un grand merci pour l'excellente organisation. L'idée de l'hôtel à Ruaudin s'est avérée très positive car elle nous a permis de découvrir un nouveau coin et de faire une belle balade en forêt (grâce aussi à la complicité du GPS aventureux de Gabin). Je crois que nous sommes les deux seuls à avoir participé à tous les week-ends VTT depuis l'origine, en 2003. Pourvu que ça dure!

À Jean-Paul :
Souvenir d'une balade pleine de surprises au pays des sables! L'année dernière à Cosne-sur-Loire, nous avions passé de bons moments tous les deux, sous la pluie!!! Mais c'était quand même mieux cette année... pour prendre des photos! (sourire)

Michel et Jean-Paul
À Gabin :
Un grand merci pour ton initiative de samedi. Moi, je l'ai bien aimé ton GPS: Grande Promenade dans le Sable! (sourire!) Si tu as d'autres parcours comme celui-là, pense à moi! Je prends tout de suite mon ticket pour l'aventure!

Gabin
À Damien :
Souvenir d'une belle balade dans la Sarthe et aussi, très souvent, dans le sable! (hé hé hé)

Damien
À Éric :
Dix ans après que tu m'aies accueilli à ma première sortie club (oui, c'était à l'automne 2002) et 9 ans après notre première Gamelle Trophy ensemble, édition 2003, c'est toujours un régal de rouler avec toi! Toujours la bonne humeur! Toujours l'envie de rigoler de bon cœur! Merci! Merci! Merci!

Éric
À Stéphane :
Au départ de la Gamelle Trophy 2012! C'est la dernière photo que j'aie pu prendre, car après celle-là, l'appareil m'a dit que la mémoire était saturée!... A la fin du circuit, elle n'était pas la seule à être saturée!... N'est-ce pas Stéphane?! (sourire)

À Gérard :
Content de t'avoir vu au départ, comme en 2003! Ne t'ayant plus revu par la suite, j'ai demandé de tes nouvelles. J'ai appris que tu avais cassé un câble de frein et que tu avais été obligé d'abréger la rando! Dommage!…

Claude

—> Les photos sur Flickr

Stéphane et Gérard