samedi 31 mars 2012

RANDONNÉES DU CCBB, À BOULOGNE-BILLANCOURT, par Marie-Ange

CHALLENGES DANIELLE ET CHRISTIAN RICHON

Randonnées rendant hommage à Christian, ancien président du Cyclo Club de Boulogne-Billancourt (pendant 14 ans) trop tôt disparu (en 2009, à l'âge de 66 ans), et à son épouse Danielle, qui avait pris sa succession et qui malheureusement nous a quittés à son tour en juin 2011. D'où l'émotion palpable de l'équipe qui a repris le flambeau…


BOULOGNE-BILLANCOURT - CHÂTEAUNEUF-EN-THYMERAIS - BOULOGNE-BILLANCOURT — 220 KM
  • Challenge Christian Richon
  • 220 km - 1248 m D+
  • 353 inscrits, dont 12 féminines
  • 4 Brévannais: Pascal Leclercq, Bernard Oziol, Claude Sintès, Michel Warin
  • La coupe du plus méritant pour notre ami Yves Brepson!

BOULOGNE-BILLANCOURT - SAINT-LÉGER - BOULOGNE-BILLANCOURT
— 110 KM
  • Challenge Danielle Richon
  • 110 km - 760 m D+
  • 272 inscrits, dont 26 féminines
  • 2 Brévannais: Marie-Ange Beerens, Jean-Pierre Buys

J'aurais souhaité rouler avec quelques féminines de l'ASB! Ce sont les féminines de l'US Créteil qui m'ont spontanément proposé de pédaler à leurs côtés et je les en remercie. Mais, au final, je ferai l'intégralité du 110 avec deux cyclos du CSM d'Epinay-sur-Seine; se joindront à notre trio, sur une dizaine de kilomètres, deux licenciés du club de Sucy-en-Brie et sur une quarantaine de kilomètres un couple de Ballainvilliers (ils nous quitteront avant la montée de la côte de l'homme mort!). Je connaissais bien ce rallye puisque je l'avais déjà fait en 2011. Et j'affectionne tout particulièrement les parcours en Vallée de Chevreuse que je ferai bientôt les yeux fermés!

Marie-Ange
Photos Marie-Ange et Claude


« Rengagez-vous, qu'i' disaient!... »
Bernard O. et Michel W.
Yves B. et Claude S.
Pascal L., Michel W. et Claude S.
Au ravitaillement des Étangs de Hollande... Trois Languedociens... Thierry T. (de Béziers), Marie-Ange (de Narbonne) et René T. (de Perpignan), président du CSM d'Épinay-sur-seine et secrétaire général de la Ligue Île-de-France FFCT.
Ravitaillement du 220 km à Châteauneuf-en-Thymerais
Un p'tit café!... (Il y en a qui marchaient au Cognac!)
L'arrivée des costauds!…
Et le gagnant est... le vélo!

samedi 24 mars 2012

AUDAX 100 KM, À SAINT-RÉMY-LÈS-CHEVREUSE, par JPB

La météo est annoncée très optimiste pour ce week-end et donc je mets mon réveil de bonne heure ce samedi matin pour me retrouver prêt pour le départ à 7h, gare du R.E.R. à St-Rémy-lès-Chevreuse pour faire ce 100 km proposé par l'Union des Audax Français (UAF), en la personne de son président: Bruno Danielzik.

Gare de Saint-Rémy
Deux surprises m'attendent :

- Claude S., Marie-Ange et Michel U. sont déjà dans les « starting-blocks ». Michel veut s'essayer, avec son VTT équipé route, sur une longue distance, pour voir !
- Je suis désagréablement saisi par la fraîcheur, m'attendant à un 8° annoncé, ce n'est seulement qu'un petit 4° qui s'affiche au thermomètre !

Gare de Saint-Rémy
Inscription rapide et prise de la feuille du parcours, installé sur le rebord du guichet dans le hall de la gare puis, je fais la queue pour le lieu d'aisance qui est en fait la cabine automatique à l'extérieur du bâtiment, que nous ouvrons avec le passe « navigo S.N.C.F. » prêté par Bruno.

Les minutes tournent et je laisse partir mes camarades devant. Après un petit effort solitaire et matinal, je rattrape le gros de la troupe à Dampierre, ouf! En fait, cette petite course poursuite m'a définitivement réchauffé. Je suis dans le paquet pour parcourir la belle route des Vaux de Cernay, direction Auffargis.

En Audax, la cadence est réglementée. Une moyenne de 22,5 km/h est imposée par deux capitaines de route désignés, qui roulent devant. C'est Françoise, qui fut Brévannaise une année, qui mène la cadence. Le soleil illumine la campagne, il commence à faire bon, l'allure rythmée et linéaire autorise de nombreux bavardages dans les rangs : en bref, pour faire court, la vie est belle et les paysages traversés sont magnifiques !

On observe la première halte à Montfort-l'Amaury, au pied de l'église St-Pierre du XVIème siècle, de taille imposante, classée « Monument Historique » depuis 1840, qui fait face aux ruines et à la tour du château d'Anne de Bretagne, située sur le piton rocheux d'en face.

Bien entendu, sur ce genre de randonnée pas de ravitaillement prévu, on roule en autonomie complète.

Pause de Montfort-L'Amaury : Claude et Michel
Je serai désigné « Capitaine de route », en binôme avec un habitué des Audax connaissant le parcours, pour le tronçon « Montfort/Saint-Arnoult sur une trentaine de kilomètres. Bien réguler l'allure à l'aide du compteur, surveiller la queue du groupe pour ne pas faire de cassures, ralentir dans les côtes et redescendre doucement de façon à ce que tout les cyclos et cyclotes suivent, bref beaucoup d'attention et de surveillance, mais aussi, le plaisir de rouler devant !

Juste avant Saint-Arnoult, passage dans le bas de « Clairefontaine » — petit clin d'œil au passage, aux passionnés de Football.

Pause de Saint-Arnoult-en-Yvelines : Claude et Didier

Lors de la seconde pause, Madame le maire de Saint-Arnoult, attirée par notre groupe insolite de cyclistes, s'approche et se renseigne sur notre présence. Elle nous souhaite la bienvenue dans sa ville et bonne route pour la suite.

La fin du parcours se déroule sans encombres, sous un chaud soleil, près de 20°, pour clore ce sympathique périple qui nous aura bien fait tourner les jambes, avec cette cadence respectée et sans à-coups. Michel semble satisfait de sa nouvelle expérience. Je ne vous cache pas que je ne ferai pas que des Audax, mais de temps en temps, cela fait du bien de rouler « cool » et je recommande chaudement cet exercice pour tous ceux qui veulent rouler régulier, avec une allure raisonnable, ce qui leur permettra de faire un cent kilomètre en toute sécurité. (se référer à celui de Villecresnes par exemple mais qui est sur 200 km et aussi au retour de Levallois/Honfleur sur la même distance).

On se quitte : certains, dont Claude et Emma, resteront avec Bruno et une partie du groupe pour casser la croûte au restaurant faisant face à la Gare (c'était pas terrible d'après Claude), d'autres reprendront le chemin du retour, et quelques-uns accompagneront Bruno, en compagnie de quelques vrais spécialistes, pour la marche annoncée de 25 km en début d'après-midi.

Je vous donne rendez-vous demain à Bondoufle. A très bientôt sur le vélo.

Jean-Pierre B.
Photos de Marie-Ange
Légendes des photos : Claude


Le témoignage de Marie-Ange

« Avoir JPB comme capitaine de route et se caler dans sa roue, ce fut la cerise sur le gâteau! Allure régulière même dans les portions "collinées": le rêve! Mais Bruno a su aussi désigner sur ce cent bornes, deux féminines comme capitaines de route : Françoise et Alexandrine. Une façon de montrer que les féminines ne comptent pas pour des prunes! Alexandrine, 37 ans, 3 enfants, licenciée au club de Rambouillet a fait en 2011 le Paris-Brest-Paris version Audax. »

Bon appétit, mon capitaine!…

dimanche 18 mars 2012

RANDONNÉE DES HAUTS DE GALLY, À NOISY-LE-ROI (78)

ORGANISATION DU VÉLO CLUB DE BAILLY-NOISY (VCBN)

Cet article présente la randonnée vue par les quatre participants de l'AS Brévannaise. Il est illustré avec des photos de Marie-Ange, sauf mention contraire : photos de Jean-Marc, du VCBN, que nous remercions au passage pour l'envoi.

Au départ, avec Jean-Marc, du VCBN (collection Jean-Marc)

LE RÉSUMÉ DE MARIE-ANGE

Le VCBN, Vélo-Club de Bailly Noisy-Le-Roi ou "l'art de la convivialité".

Connaissez-vous un club cycliste des Yvelines qui se mobilise pour vous accueillir par une ola (initiée par son président, Vincent Guyard), un dimanche matin, à 7 heures, avec l'acclamation de votre prénom? C'est le VCBN, heureux de me retrouver, cette année encore, à l'inscription de leur randonnée "Les Hauts de Gally". J'ai vraiment l'impression d'être reçue telle une amie de longue date, alors que notre rencontre remonte à un an tout juste. Ce club mérite la coupe de la sympathie et de l'élégance. Toute l'équipe organisatrice (cyclos, bénévoles) est à l'image de son président : chaleureuse, attentionnée, enthousiaste, dynamique et d'une bonne humeur communicative. En articulant savoir-être et savoir-faire, le VCBN mobilise des compétences remarquables au niveau organisationnel. Pour preuve, n'hésitez pas à vous rendre sur leur site et chez eux, la saison prochaine, afin de participer à leur superbe rando "sportive".

Marie-Ange

"Les Vignettes", sur le parcours spécifique du 65 km

LES IMPRESSIONS DE CLAUDE

Plaisirs multiples en ce dimanche...

Bien sûr, en premier lieu, le plaisir de retrouver Vincent et son équipe. Le plaisir d'y revenir avec Jean-Pierre et Pascal pour leur faire partager mon enthousiasme pour cette randonnée. Le plaisir de rouler avec eux sur ce beau parcours (je les remercie d'ailleurs d'avoir suffisamment ralenti en haut des côtes pour me laisser revenir dans leurs roues). Le plaisir de constater qu'ils n'ont pas regretté le déplacement, bien au contraire. Le plaisir de découvrir, à notre arrivée, le "clin d'œil" de Vincent qui a malicieusement trouvé un motif sympathique pour nous offrir une coupe...
Bref, vivement 2013, pour retrouver les Hauts de Gally... Et sans doute avant, pour retrouver les cyclos du VCBN au hasard des routes…

Claude


L'arrivée de Claude au collège de La Quintinye, à Noisy-le-Roi 

LE RÉCIT DE JEAN-PIERRE, dit JPB

Tenté de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles routes à me mettre sous les roues, j'ai été bien inspiré de suivre les avis enthousiastes de Claude et de Marie-Ange qui s'étaient rendus à Noisy-le-Roi l'année dernière (voir leur compte-rendu).

Quittant Yerres à 6h15, j'arrive enfin au collège de la Quintinye vers 7h20 alors que Claude n'a mis qu'une demi heure... En vélo, je ne suis pas mal en navigation mais en voiture, j'ai des progrès à faire !

J'arrive juste quand Claude, Marie-Ange et Pascal démarrent. Ils ont la gentillesse et la patience de m'attendre. Juste le temps de l'inscription pour laquelle ils m'aident, un petit passage obligé par les lieux d'aisance du collège, je fais fi du café offert pour ne pas exagérer et c'est parti sur le 85 km. Marie-Ange nous accompagnera jusqu'à Villiers-le-Mahieu, lieu du premier contrôle ainsi que séparation du 85 et du 65 km.

"Convivialité" de Villiers-le-Mahieu, sous le soleil…
et sous le préau de l'école élémentaire... A l'ancienne!
Je confirme tous les compliments qui ont été faits sur cette organisation. Les sociétaires du V.C.B.N. nous reçoivent avec gentillesse et attention et tous sont prévenants et ont toujours un petit mot gentil d'encouragement à vous distiller. Pour vous confirmer mes dires, deux Brévannais en 2011, quatre en 2012 : le jeune Président, Vincent Guyard nous remet une coupe du Club ayant le plus progressé en nombre par rapport à l'année dernière. Si ce n'est pas avoir de l'humour et être sympathique et accueillant ça ! (tiens, on se croirait avec Maryan à l'A.S.B.).

JPB et Claude à la "Convivialité" de Senneville (photo Jean-Marc)
Très beau parcours, dans cette riche campagne entre Forêt de Marly et plateau Mantois, très intéressant pour les grimpeurs avec pas moins de quatre belles côtes : la longue montée à 4% de moyenne sur les hauteurs de Neauphle-le-Château (vous savez, là où l'on a toléré qu'un vieux barbu s'y cache pour préparer sa reconversion en... dictateur dans son pays d'origine, mais chut, c'est un secret), après le premier contrôle de Villiers-le-Mahieu, un rajout intitulé « 85 hard », avec la montée à La Plagne (si, si), débutant à 6% puis vite à 8%, puis entre 10 et 12% et pour faire bonne figure une pointe à 13%, redescente immédiate pour remonter avec du 8% pour arriver à Senneville, lieu du deuxième ravitaillement. D'ailleurs ça remonte tout de suite derrière, ce point « stop » étant situé au milieu du pourcentage. Le clou du spectacle est la remontée d'Herbeville à 14% sur sa première partie et finissant à 4 %, arrivée dans les bois.

Arrivée de JPB et Pascal à la "Convivialité" de Senneville (photo Jean-Marc)
Peu avant Villiers-le-Mahieu, une erreur de parcours nous a fait arriver sur le parking du Parc de Thoiry, où deux propriétaires heureux avaient sorti de leur garage leurs magnifiques « Lotus Elise »...

Bref, que du bonheur, avec une température de 9° en moyenne. Seul un peu de soleil nous aura manqué sur ces 95 kilomètres à mon compteur, à 24 km/h de moyenne. Les photos de Marie-Ange, notre envoyée spéciale dépêchée pour vous sur place, illustrent ce modeste reportage.

Une coupe pour le club ayant la plus forte progression, avec un DOUBLEMENT des effectifs (2 x 2 = 4!)... Merci Vincent!
Quelques gouttes de pluie sont apparues mais juste au moment où l'on remontait dans nos voitures pour rentrer.

Donc vous avez bien compris le message : en 2013, il faut de nouveau battre le record de présence des Jaunes et Verts et doubler la mise. Nous serons donc au moins huit à Noisy-le-Roi, et nous pouvons vous le confirmer, vous ne regretterez absolument pas le déplacement. Qu'on se le dise…

Ils ont enregistré 281 inscriptions.
Le premier club: Montigny, avec 60 engagés !
Ah, j'oubliais de vous préciser que « Gally » c'est le nom du petit ru qui coule en bas de Noisy-le-Roi.

Je remercie Marie-Ange et Claude de m'avoir donné l'idée de me rendre sur cette sympathique et belle randonnée qui nous change un peu des “Pontcarré” et autres “Tigeaux” et également Pascal pour avoir roulé avec nous.

JPB


Pascal à la "Convivialité" de Senneville (photo Jean-Marc)

EN GUISE DE CONCLUSION : L'APPEL DE PASCAL

Parcours extraordinaire avec des points de vue magnifiques. Cela m'a fait penser à la Suisse Normande. Très belle organisation! Alors n'hésitez pas à faire quelques kilomètres — ce n'est qu'à 35 minutes de Créteil — et venez nous rejoindre en 2013 pour participer à cette belle randonnée.

Pascal

LIENS :

➜ Voir la présentation très originale des différents circuits sur le site du VC Bailly-Noisy

➜ Toutes les photos de Marie-Ange sur Flickr (+ quelques photos de Jean-Marc, du VCBN)

➜ Notre récit de l'édition 2011

➜ Notre récit de l'édition 2013

dimanche 11 mars 2012

LES BOUCLES DE L'EST, DE L'ACBE, LE PERREUX-SUR-MARNE (94), par Marie-Ange

Je ne me lasse pas des circuits « en boucle ». La preuve : dimanche dernier, je roulais sur « les Boucles des Yvelines » ; aujourd'hui, mon choix, identique à celui de vingt-six autres Brévannais(es), s'est porté sur « Les Boucles de l'Est ». 
A sept heures ce matin, Michel Grousset, président de l'ACB Est, et toute son équipe nous attendaient au stade A. Chéron, situé quai d'Artois.

Des Brévannais matinaux, pressés d'en découdre sur un 120 km, étaient les premiers au rendez-vous : Jean-Pierre Buys, Michel Warin, Pascal Leclercq.
Gilles Migeon, Michel Cantalou, Alain Alarcon et Claude étaient également dans les premiers à remplir leurs bulletins.

Gilles M., Alain A. et Claude S
Claude S et Pascal L.
Quatre parcours étaient annoncés : 120 km, 106 km, 85 km et 51 km. J'avais décidé de m'inscrire sur le parcours n°2, un 106 km officiel sur la feuille de route, avec deux contrôles (Mardilly et Jossigny). Ce fut un immense honneur de constater que trois costauds, dont deux classés à la cyclosportive « La Jacques Gouin », acceptaient de me tenir compagnie... jusqu'à l'arrivée ! Je me suis dit que j'allais en baver ! Ils ont roulé en gentlemen qu'ils sont et je remercie le Petit Lapin, Double A et Claude qui ont veillé à ce que je puisse rester dans leurs roues respectives, bien à l'abri du vent. Lors d'un changement soudain de direction, j'ai failli embrasser le vélo de Michel et nous avons évité la chute de justesse grâce à nos bons réflexes ! Mais, au final, ce dimanche matin, c'est "double A" qui a joué de malchance : avant Les Bordes, crevaison de sa roue arrière ; mais l'entraide et la mutualisation des outils ont été spontanées et efficaces, Michel et Claude aidant à la réparation.

Ferme d'Aubigny : crevaison d'Alain A., aidé par Michel C. et Claude
C'est à ce moment-là que notre petit groupe a été rejoint par celui de Roland Berger, Michel Bernard et Irénée Savy, qui se sont arrêtés un instant pour nous saluer et qui sont repartis avant la fin des réparations.

Il vous en faut du temps pour réparer une crevaison, les gars!
C'est vers Soignolles que nous doublerons le duo Alain Boidé et David Vong. Après regroupement au second ravitaillement de Jossigny, ils ne nous quitteront plus jusqu'à l'arrivée. Alain avait retrouvé son poisson pilote en ma personne !

Entre Favières et Jossigny, nous croiserons, venant en sens inverse, une escadrille composée de quatre avions de chasse, en mission sur le rallye d'Ozoir : Bernard Oziol, Daniel Pillavoine, Guy Beerens et Pierre Megueddem. Un petit salut de la main, et les voici déjà hors de vue !

L'affluence régnait au ravitaillement de Jossigny et les organisateurs étaient un peu débordés. Aussi pas question de s'attarder dans ces parages ! Il nous restait encore 22 km pour boucler les boucles.

Ravitaillement
A Bry-sur-Marne, un saut de chaîne va contraindre Alain Alarcon à un arrêt mécanique pour la seconde fois. La réparation s'avèrera plus complexe que prévu car, en quittant son axe, la chaîne cassera deux rayons de la roue. Il était grand temps de rentrer ! Grand temps également de retrouver copines et copains, engagés sur des distances plus longues : Michel Warin et Pascal Leclercq qui nous attendaient sagement, ou sur des distances plus courtes : Isabelle Duault qui attendait Guy Lecorno, parti à neuf heures sur le 85, Arlette Duchesnay, ravie d'avoir gagné une crème de beauté (on n'en demeure pas moins féminine, même sur un vélo ; le port de la jupette l'atteste), et Jean-Pierre Girault. Gilou était déjà reparti avec la coupe (avant même la remise officielle des trophées).

Michel W., Isabelle D., Arlette, Alain B. et Jean-Pierre G.
Avec 27 participants, l'AS Brévannaise-cyclo prend la première place, devant les Cyclos Saint-Mauriens : 24.

Résultats
Gilbert Coat, dans un message qu'il vient de m'adresser, m'apprend que l'AS Brévannaise a également remporté la coupe du club le mieux représenté lors des randonnées de la Mi-Carême à Ozoir-la-Ferrière, avec 19 routiers et 10 vététistes. Aurélia Habert a reçu la coupe de la plus jeune féminine. La stratégie de notre président a payé ! Trois coupes, cocorico ! Dix routiers s'étaient élancés sur le 95 km, magnifique parcours malgré le mauvais état des routes (nombreux trous).



Dimanche prochain, alors que Michel Cantalou ira rouler sur sa terre natale, moi, je m'en retournerai dans le 78, arborer les couleurs de l'ASB sur « Les Hauts de Gally », parcours vallonné, assuré pour les rois de la grimpette. La côte de Senneville (12%) et la côte de La Plagne (11%) sont classées parmi les raidards des Yvelines. Et puis, côté convivialité, je fais entièrement confiance aux organisateurs du club de Bailly-Noisy (pour s'en persuader, relire l'article sur le blog, saison 2011).

Marie-Ange
Photos personnelles

PS: Nous avons failli rater l'arrivée de Guy, mais ouf! il a terminé son parcours dans les délais requis par... la photographe!…

Guy

dimanche 4 mars 2012

LES BOUCLES DES YVELINES
, À PLAISIR (78), par Marie-Ange

ASSOCIATION CYCLOTOURISTE PLAISIROISE

Retour sur les terres du 78 pour moi ce matin ; serais-je devenue « accro » aux Yvelines après le Rallye de Versailles dimanche dernier et de Saint-Rémy-lès-Chevreuse hier après-midi ? Nous étions attendus devant la Maison des Cyclos, avenue François Mitterrand à Plaisir, par deux responsables de l'ACTP qui étaient chargés de réorienter les cyclos vers un autre lieu de rendez-vous, un peu plus loin, le « Palais des Sports » et qui nous ont dit que leur local allait être reconstruit. Si nous avions consulté le site de l'association cyclo touriste plaisiroise avant de partir, nous aurions eu cette information pratique concernant le nouveau plan de situation ! Visiter un site avant une manifestation devrait devenir un réflexe incontournable !
 Et si j'ai traversé, hier, en solitaire, non pas la tempête annoncée par Monsieur Sécurité, mais les bosses, il n'en fut pas de même aujourd'hui puisque nous étions six Brévannais à démarrer ensemble du Palais des Sports de Plaisir, à 8 heures, sur le 75 km : Gilbert C., Gérard G., Bernard M., Claude S., Christian H. (un revenant à l'ASB) et moi-même. Gilles M., le septième présent, a préféré attendre un peu afin de trouver des partenaires pour faire le petit parcours de 45 km.

Gérard, Claude, Gilbert et Bernard
Quelques gouttes de pluie au départ ont obligé Gilbert, prévoyant, à faire demi-tour afin d'aller récupérer sa veste imperméable dans sa voiture. Il n'aura pas l'occasion de la porter puisque la pluie épargnera finalement cette randonnée. Dès le départ, Gérard nous a déclaré que c'était un jour « sans » pour lui car il n'avait pas de bonnes sensations. Grave erreur de diagnostic ! Ce n'est qu'au bout d'une quinzaine de kilomètres qu'il s'est rendu compte qu'il roulait avec les mâchoires de frein serrées (sabotage au départ ?) ! De mon côté, je sentais également un frottement sur la jante de la roue arrière de mon vélo et même problème de mécanique que pour Gérard ; Gilbert a refait les réglages lors du premier ravitaillement aux Bréviaires. Entre-temps, j'ai eu le plaisir de parler de poésie et de souvenirs d'école avec Bernard. Mais pas de chance car sept/huit kilomètres après cette halte, ma roue avant a subi une crevaison. J'ai fait signe au groupe de continuer et Claude m'a aidé à changer ma chambre à air. Nous finirons le parcours à deux et il m'encouragera, au 69ème kilomètre, dans la grimpette de Villiers-Saint-Frédéric. J'avais beau lui clamer que mes freins étaient en train de chauffer et que j'allais devoir changer de vélo, il m'a fait une remarque pertinente, à savoir qu'il fallait que je change de jambes!

L'inquiétude se lit sur nos visages... Mais où est passé Gilou???
A notre arrivée, avec un peu plus de 80 km au compteur (sans erreur de parcours), nous aurons la surprise de retrouver Christian en train d'attendre le retour de Gilou. Ce dernier, fatigué d'espérer d'autres éventuels cyclos brévannais, s'était lui aussi lancé, mais après nous, sur le "75"! L'imprudent ! Nous ne le dirons pas à son médecin ! Sacré Gilles ! Chapeau, surtout sur un parcours aussi exigeant !
 L'ACTP organisait cette randonnée en partenariat avec l'Office National des Forêts ; une grande partie du parcours, entièrement et parfaitement fléché, s'est déroulée, en site protégé (pas de voiture) sur des routes forestières (des toboggans). Deux copieux ravitaillements nous étaient offerts sur les distances les plus grandes et une collation nous attendait à l'arrivée.

Arrivée en trombe de Gilou au Palais des Sports de Plaisir
Pour les résultats de ce rallye : 225 participants ; et pour les trois clubs sur les marches du podium : le VC Montigny en tête, à égalité avec le CT Maurepas, avec 38 participants, puis le VC Bailly-Noisy avec 27 inscrits. Suivent l'ASCA Poissy, l'AC Méré Monfort, l'USM Les Clayes et l'US Andrésy.

Résultats
En ce dimanche sous la grisaille mais riche en évènements sportifs (3 cyclistes français dans les dix premiers du contre-la-montre initial de Dampierre-en-Yvelines/Côte de Saint-Rémy-Les-Chevreuse, match nul pour France/Irlande en rugby), j'espère que nos cyclosportifs brévannais ont obtenu de bonnes places au classement de la Jacques Gouin, manifestation que Michel C. et JPB ne manqueront pas de nous faire vivre en différé.

Marie-Ange

samedi 3 mars 2012

RANDONNÉES AVANT PARIS-NICE : TOUS À VÉLO EN YVELINES

SAINT-RÉMY-LÈS-CHEVREUSE (78)

Ce samedi, le CoDep 78 proposait un grand choix de parcours: 5 sur la route (28, 58, 78, 85 et 110 km) et 4 en VTT (6, 12, 24 et 36 km). Il y en avait pour tous les goûts et tous les niveaux…

Sur l'aire de départ, à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, vers midi et demie, on comptait trois vététistes (Christophe, Gabin et Stéphane... Éric les rejoindra plus tard) et trois routiers (Marie-Ange, Pascal L. et moi-même, auxquels viendront s'ajouter un peu plus tard Isabelle P. et Jean-Claude B.).

Pascal, Marie-Ange, Stéphane, Claude, Christophe et Gabin
Le départ était annoncé sur le site de l'organisation "à partir de 13h"... A 12h30, nous sommes prêts à démarrer avec Pascal... Comme nous sommes engagés sur le 110, Pascal se renseigne pour savoir si on nous autorise à partir plus tôt... On lui répond qu'il faut attendre 13h30 si on veut voir Bernard Hinault... Malgré toute l'estime que nous portons au "Blaireau", nous décidons de le priver de notre présence et de prendre le départ.

Ça démarre fort... D'entrée, nous attaquons la côte qui va de Saint-Rémy à Boulay-les-Troux... Un beau morceau! Ensuite, nous enchaînons les relais à deux sur les 40 premiers kilomètres, c'est-à-dire jusqu'à Saint-Arnoult en Yvelines, où se situe le premier ravitaillement.
Entre le premier et le second ravitaillement, nous resterons le plus souvent avec un groupe du club de "Bailly-Noisy-le-Roi". Des gars très sympas, mais qui m'ont semblé rouler de manière un peu désordonnée... Très honnêtement, ça arrive aussi chez nous! Les séquences de pédalage "groupir" à 30-32 nous convenaient très bien. En revanche, les pointes à "40" sur le plat sans qu'on sache très bien pourquoi, un peu moins! Dans les montées le groupe explosait. Les costauds enquillaient dans un premier temps. Pascal et moi, qui n'étions pas loin derrière, les suivions... Puis ils s'apercevaient que leurs copains étaient largués, et ils s'arrêtaient pour les attendre. Nous, nous continuions sur un rythme plus régulier... Pour les voir nous rattraper quelques kilomètres plus loin... Le manège a duré pendant une petite quarantaine de kilomètres, jusqu'à ce qu'ils décident de "griller" le second ravito. Je suppose qu'il faisaient le "85" et que, proches de l'arrivée, ils n'ont pas jugé bon de se ravitailler. Pour Pascal et moi, il restait à ce moment-là plus de 30 bornes à faire, donc... ravito!

Avec Jean-Marc, au second ravitaillement, tenu par des cyclos des Essarts-le-Roi.
Nous sommes en compagnie de Jean-Marc, un cyclo du VC Bailly-Noisy, qui s'est arrêté juste le temps de la photo!...

C'est ainsi que nous avons de nouveau roulé à deux sur la fin du parcours. Un peu moins fringant, j'ai un peu moins relayé Pascal sur le final. Dans la côte de Milon-la-Chapelle, exigeante et assez longue, j'ai préféré la jouer "modeste" en laissant partir Pascal. J'en ai même profité (ce n'est pas une blague) pour récupérer un peu, ce qui m'a permis d'assurer les dix derniers kilomètres autour de 30 km/h, dans le roue de Pascal qui, lui, devait en plus affronter le vent! (Merci Pascal!!!)

A l'arrivée, 26,5 km/h de moyenne sur les 110 km... En Vallée de Chevreuse, ce n'est pas si mal...

Au "village" d'arrivée, nous retrouvons Marie-Ange, qui s'est dépêchée de finir son "85 bornes" pour pouvoir prendre quelques photos... Un grand merci, donc, pour ces photos! ! Et un grand coup de chapeau pour avoir fait les 85 km toute seule!... Avec autant de participants, nous pensions qu'elle aurait trouvé des "wagons" à accrocher... Ça n'a pas été le cas, car ça roulait assez fort en ce samedi après-midi...

Ceux qui roulaient le plus fort, ce sont bien sûr les "pros" qui faisaient un petit tour de chauffe dans les environs de Saint-Rémy-lès-Chevreuse... Sur la fin de notre parcours, nous avons eu la chance d'apercevoir plusieurs groupes avec leurs beaux maillots et leurs vélos extraterrestres...

Comme la pluie a fait son apparition sur les derniers kilomètres de notre randonnée, nous n'avons pas fait long feu sur l'aire d'arrivée... Petits cadeaux, sandwiches, boissons et hop! à la maison! Car demain matin, si le temps le permet, il y a du vélo à Plaisir! Ça ne se refuse pas!

Claude

Avec Pascal à l'arrivée

En bonus, le témoignage de Marie-Ange :

« Pour ma part, je m'étais inscrite sur le "85", la seule apparemment de l'AS Brévannaise ayant opté pour cette distance. Le parcours était identique au "110" jusqu'à la bifurcation de Dampierre. J'ai donc roulé "en solo" mais sur des routes de la vallée de Chevreuse que mon vélo commence à bien connaître, doublée, dans les montées comme dans les descentes, par plusieurs équipes de pros : IMPRESSIONNANT!!!

Lorsque je suis revenue au village de départ, les vététistes étaient déjà repartis. J'ai d'abord accueilli Isabelle qui avait perdu Boubou en chemin. Mais JCB n'était pas bien loin derrière! A Chevreuse, il s'était carrément élancé sur le parcours officiel du Paris-Nice, oubliant de suivre le fléchage du CoDep des Yvelines!

Isabelle a retrouvé Boubou!
Pascal et Claude n'ont pas tardé à nous rejoindre. Mais nous avons tous préféré bouder les animations et le côté festif, trop pressés de rentrer nous mettre à l'abri de la bruine et au chaud! »

Marie-Ange