lundi 28 mai 2012

PENTECÔTE 2012 À HAUTEVILLE-SUR-MER, MANCHE

WEEK-END CLUB, DU 26 AU 28 MAI

Marc et Béatrice Poète ont eu la gentillesse d'organiser ce séjour dans une région qu'ils aiment et qu'ils connaissent bien. Nous étions hébergés au centre de vacances Azuréva d'Hauteville-sur-Mer.
Marc nous a concocté de superbes parcours pour ces trois jours, avec l'aide du club cyclo d'Agon-Coutainville, dont certains membres ont eu la gentillesse de nous accompagner en plusieurs occasions.

Le beau temps constant pour ces trois jours a fait mentir ceux qui prétendent qu'il pleut toujours en Normandie! Même si le dimanche a été un peu plus couvert, après les pluies de la nuit.

Samedi 26 mai

En ce samedi après-midi, deux parcours sont proposés, l'un de 40 km, le second de 70 km environ, tout deux en direction du nord à partir d'Hauteville-sur-Mer. Sur le grand parcours, nous avons été accompagnés par des cyclos du club d'Agon-Coutainville, venus à notre rencontre.

Rencontre avec les cyclos d'Agon-Coutainville, un peu avant Pont-de-la-Roque
Les deux groupes se sont retrouvés à Coutainville, point de rencontre des deux circuits, pour un rafraîchissement en bord de mer.

Coutainville : des cyclos à la plage
Coutainville : boire un petit coup…
Avant de prendre la route du retour, photo souvenir…

Le groupe à Coutainville
Plusieurs incidents ont émaillé cette balade. Jean-Pierre G. a coincé sa chaîne en haut d'une bosse. Je l'ai aidé à réparer, puis nous l'avons ramené sur le groupe, Jean-Pierre B. et moi, avec l'aide d'un aimable cyclo "Agonais-Coutainvillais". Au moment où nous avons rejoint le gros du peloton, c'est moi qui ai crevé…

Peu après, c'est Daniel P., qui a éclaté son pneu arrière. Un cycliste du groupe d'Agon-Coutainville, qui habite précisément dans le village où l'incident s'est produit, a décidé avec beaucoup de générosité de lui prêter sa roue arrière et de rentrer chez lui. Daniel a gardé la roue prêtée jusqu'à la fin du week-end ! Merci à ce cyclo qui tel un René Vietto normand, s'est sacrifié pour son "leader"…
Daniel, à droite, content de pouvoir poursuivre sa route

Dimanche 27 mai : le matin

Au réveil, le ciel est couvert. La chaussée est mouillée mais la pluie de la nuit a cessé. Trois parcours sont proposés : 40, 70 et 100 km. Cette fois, cap à l'est!

Nous serons 13 sur le 100 km : deux filles, Marie-Ange et Isabelle D., trois Michel (B., C. et D.), Guy L., Daniel P. et sa roue arrière d'emprunt, Lucien, Roland B., Gilbert, James, Jean-Pierre B. et moi. Nous serons rejoint sur le parcours par un licencié du club d'Agin-Coutainville venu nous escorter.

Marc, sachant que j'ai étudié les parcours avec lui et que je les connais au moins sur la carte, m'a demandé d'être capitaine de route, mais mes camarades ne sont pas tous au courant. Ce détail aura son importance…

Beau parcours à l'intérieur des terres, très vallonné, comprenant trois côtes majeures : Montpinchon au kilomètre 21, suivie 3 km plus loin de celle de Cerisy-la-Salle, où Jean-Pierre B. crève juste avant la montée, et la fameuse côte de la Baleine qui démarre par un gros coup de cul à 12%, juste après la magnifique abbaye d'Hambye vers le kilomètre 65.

Abbaye d'Hambye
A cela il faut ajouter les nombreuses bosses disséminées tout au long de la randonnée.
Heureusement pour nous, le temps se lève et sur la fin du parcours nous sommes accompagnés de nouveau par un franc soleil et une température estivale.

A partir de l'Abbaye-d'Hambye, notre accompagnateur du club d'Agon-Coutainville manifeste régulièrement son envie de quitter le circuit officiel pour prendre des "raccourcis"… Moi, je ne suis pas chaud car je tiens à respecter le travail effectué par Marc et à suivre scrupuleusement l'itinéraire qu'il a mis au point. A force d'insister, notre accompagnateur réussira à convaincre le plus gros de la troupe de couper au plus court à partir de Cérences… Ce qu'il n'a pas dit, c'est que c'était plus court seulement pour rentrer chez lui! Les trois personnes de notre groupe qui m'ont fait confiance et ont suivi avec moi, jusqu'au bout, le parcours de Marc ne l'ont pas regretté : nous sommes rentrés à bon port avec une bonne vingtaine de minutes d'avance… Alors, c'est qui, le capitaine?!…

Dimanche 27 mai : l'après-midi

Excursion à Granville. Je laisse la parole à notre ami Jean-Pierre B. qui a très bien narré cette visite :
« Nous commençons la visite en longeant les grands bâtiments aux façades sévères de l'arsenal. Découverte des remparts surplombant la mer, puis le centre ville où trône en bonne place le Casino : faites vos jeux, rien ne va plus ! Certains, munis de leur carte d'identité, s'y risqueront en misant quelques euros !


Granville
Béatrice nous conseille de longer le bord de mer pour grimper sur la falaise et aller visiter la maison de Christian Dior. C'est ce que nous faisons. Nous escaladons les 150 marches du petit chemin qui serpente le long de cette façade escarpée (c'est Michel Douet qui les a comptées) et nous accédons à Dieu, non pardon à Dior (!), et à son ancienne belle propriété... Trônant en plein milieu, sa grosse maison bourgeoise que l'on peut visiter, est entourée d'un parc chic et raffiné, d'une terrasse avec vue sur le large, d'une roseraie et d'un salon de thé en plein air... Ah si j'étais riche… »

Granville, maison de Christian Dior : les gars… (photo Béatrice)
… et les filles (photo Marc)
Dimanche 27 mai : le soir

Après le repas du soir, avec un petit groupe, nous avons fait une promenade digestive sur le front de mer pour contempler le coucher du soleil ! Petit moment de complicité bien sympathique.

Lundi 28 mai : le matin

Pour ce dernier jour, c'est un parcours d'une quarantaine de kilomètres qui nous est proposé. Cette fois, nous irons vers le sud, en descendant jusqu'à Bréhal. Pas de long parcours pour que le timing des préparatifs de retour soit respecté. Certains, craignant de ne pas pouvoir être rentrés assez tôt, ont renoncé à cette sortie. C'est dommage. Marc avait bien calculé son coup et tout le monde avait largement le temps de faire cette boucle.

Le temps est superbe. Nous sommes quatorze. Nous partons à la découverte de Saint-Martin-de-Bréhal, charmant petit village en bord de mer : de belles maisons côtières, une vaste plage, une jetée sur laquelle nous pouvons rouler tranquillement…
Nous profitons d'une halte le long de la plage pour immortaliser ce moment grâce à quelques photos souvenirs !

Saint-Martin de Bréhal
Nous traversons les salines où paissent des moutons dits "de prés salés". Au retour, nous suivons Michel M., qui connaît ces routes tranquilles pour y être déjà passé hier, ce qui nous fait éviter la D20 plus fréquentée par les automobiles.
Commentaire de Jean-Pierre B. à propos de cette matinée : «Tous les « courageux » qui ont osé enfourcher leur vélo pour cette dernière matinée sportive sont enchantés de la balade et en ont pris plein les yeux !»

Moutons dans les Salines

Lundi 28 mai : le retour

Le moment est déjà venu de rentrer au bercail. Nous quittons Hauteville-sur-Mer sous un grand soleil! Avec un temps pareil, nous aurions volontiers prolongé le séjour pour de nouvelles balades à vélo!

Le groupe à Hauteville : prêts pour le retour? (photo Béatrice)
A l'approche du Val de Marne, le temps se couvre. Pendant ce temps, le camion qui assure le transport des vélos a pris de l'avance. Quelqu'un dans le car reçoit un appel de nos deux chauffeurs, Laurent et Alain V., qui sont déjà arrivés : il tombe des cordes sur Limeil! Nous avons du mal à les croire.

Du côté de Créteil, nous constatons qu'ils n'ont pas menti : d'énormes flaques d'eau se sont accumulées sur la chaussée de la voie rapide, obligeant certains véhicules à s'arrêter!
Le transfert des vélos et des bagages dans les voitures personnelles s'effectue sous une forte pluie. Du coup, personne ne s'attarde sur le parking. La séparation a lieu dans la précipitation, sans prendre le temps de dire au revoir, ni même de remercier Marc et Béatrice pour leur organisation impeccable.

Ah, on était mieux en Normandie! Au moins, là-bas, il y avait du soleil!…

Claude
Photos : Claude et Marie-Ange (sauf mention contraire : photos de Marc et Béatrice)

PS : remerciements à Jean-Pierre B. pour son compte-rendu sur le blog de l'AS Brévannaise, récit dont je me suis servi (avec même quelques emprunts) pour rédiger le mien.

LIENS :

➜ Les photos de Marc et Béatrice sur Picasa
➜ Toutes les photos de Claude et Marie-Ange sur Picasa
➜ Toutes nos photos sur Flickr

Échange de cadeaux avec les représentants du club d'Agon-Coutainville

samedi 19 mai 2012

TOURISME A VÉLO EN YVELINES, AU DÉPART DE GAZERAN

CycloGuide 78, parcours n° 5 : « FLÂNERIE ENTRE HISTOIRE ET NATURE »

En ce samedi du grand week-end de l'ascension, nous avons expérimenté une approche du vélo qui était nouvelle pour nous. Ce n'était pas du cyclotourisme, mais du "Tourisme à vélo"! Quelle différence? me direz-vous. C'est simple: dans le cyclotourisme, le vélo reste sportif. Dans le "Tourisme à vélo", il est juste le mode de déplacement...

Cette "flânerie entre histoire et nature" n'était cependant pas organisée par un quelconque office de tourisme ou un "tour operator", mais par le CoDep des Yvelines. Elle apparaît en bonne place au calendrier de la ligue Île-de-France et sur le "Où Irons-Nous?" en ligne. A noter que le CoDep 78 proposait des excursions analogues pour les 4 jours du week-end de l'ascension.

La veille au soir, nous ne savions pas encore que nous allions intégrer cette organisation. Ayant vu qu'il fallait s'inscrire à l'avance, nous avions renoncé à y participer... Cherchant un parcours à faire, j'ai consulté le CycloGuide des Yvelines et, coïncidence, le parcours qui a retenu mon attention, le n° 5, était précisément celui dont se servaient les organisateurs de cette balade! Nous nous sommes donc rendus au départ équipés de tout ce qu'il nous fallait pour effectuer le circuit en autonomie (feuille de route du CycloGuide, carte et pique-nique), tout en prenant en compte l'heure de rendez-vous, pour le cas où on nous autoriserait à nous joindre au groupe, ce qu'Annie, la responsable, accepta avec plaisir. C'est ainsi que nous nous sommes intégrés à la quarantaine de participants, venus d'horizons très divers, et cela gratuitement du fait que nous sommes licenciés FFCT!…

Rassemblement avant le départ sur le parking de la gare de Gazeran (78)
Parmi les participants, de grands randonneurs, des cyclistes occasionnels, des familles avec enfants (le plus jeune devait avoir 11 ans), beaucoup de féminines, certaines inexpérimentées et mal équipées, d'autres chevronnées et rompues aux longues distances en tout genres, etc. Pour encadrer tout ce monde-là, réparti en trois groupes, deux moniteurs FFCT par groupe, l'un des deux à la fois capitaine de route et guide, le second jouant les "serre-file" et assurant l'homogénéité du groupe, les menus dépannages, et les soins pour les petits bobos.

Certes, tout le monde était là pour faire du tourisme, mais certains n'étaient pas "QUE" des touristes. J'ai discuté avec un vététiste pratiquant tous les dimanches, avec un licencié de Bailly-Noisy s'apprêtant à faire Nantes - Bucarest par l'Eurovélo n° 6 (3000 km), avec une cyclote de Maurepas partant la semaine prochaine avec une quarantaine de licenciés de son club pour un "Maurepas - La Bourboule" en vélo... Quant à Annie, notre hôtesse, une petite réflexion de sa part en dit long sur ses habitudes cyclotouristes. Répondant à un commentaire de Marie-Ange, qui associait "200 km" et "longue distance", elle a dit, avec beaucoup de modestie: « 200, c'est une distance moyenne »!…

Par curiosité, à l'arrivée, j'ai consulté mon compteur: 16,2 km/h de moyenne pour 65 km. Cela représente environ 4h de pédalage... En réalité, partis un peu après 9h30, nous sommes rentrés vers 16h30, ce qui fait trois heures de haltes cumulées. Je ne saurais dire combien d'arrêts nous avons effectués, mais aucun ne nous a paru superflu... Alain, notre guide, a su nous intéresser par des explications judicieuses mais jamais trop longues... C'est ainsi qu'il nous a fait découvrir les vestiges du château de Gazeran, ainsi que son très joli lavoir, le parc du château de Rambouillet où nous avons pu admirer de nombreuses constructions historiques et apprécier de magnifiques paysages... Par la suite, sur notre route, plusieurs étangs, plusieurs chênes remarquables, plusieurs sites et curiosités étonnants: ponts, lavoirs, églises, etc. etc.

Alain, notre guide présente un pont sur la Guesle, près du hameau de Guiperreux.
Les deux arches de conception différente, résultat de la mésentente entre les deux communes (une sur chaque rive) qui en ont réalisé la construction…
En faire une liste complète ne présenterait aucun intérêt pour qui n'a pas participé à la sortie. En revanche, pour nous qui l'avons faite, le CoDep 78 avait prévu un cadeau original et sympathique: une clé USB sur laquelle nous avons trouvé un diaporama "Power Point" retraçant tout le circuit avec photos et explications...

Vous trouverez ci-dessous un petit aperçu de cette balade, au travers de quelques-unes des nombreuses photos prises par Marie-Ange et moi-même...

Ayant envisagé de faire ce circuit en utilisant uniquement les indications du CycloGuide des Yvelines, je me suis rendu compte que sans Alain, notre guide, nous serions passé à côté d'un très grand nombre de curiosités et c'eut été grand dommage... Quant à faire les mêmes découvertes en se déplaçant en voiture, c'est hors de question. S'arrêter aussi souvent est insupportable quand il faut chaque fois se demander où laisser la voiture... Et à pied, ce serait interminable!

Bref, vive le tourisme à vélo!... Et merci à nos guides et à nos accompagnateurs!

Claude
Photos : Claude et Marie-Ange


Liens :

—> Présentation des CycloGuides sur notre site.
—> Tous les parcours de CycloGuides que nous avons testés.

RÉSUMÉ EN IMAGES

Lavoir de Gazeran : première halte
Château de Rambouillet
Parc du Château de Rambouillet : la Grotte des Amants
Parc du Château de Rambouillet : Chaumière aux Coquillages
Parc du Château de Rambouillet : la Guéville

Parc du Château de Rambouillet : panneau explicatif associé à un "écuroduc", sorte de pont suspendu pour écureuil!...

L'écuroduc
Poigny-la-Forêt, l'église avec son "caquetoir", sorte d'auvent où les femmes se retrouvaient pour papoter (selon Alain, notre guide, l'équivalent masculin, c'était... le bistrot du coin!)

La Boissière-École: pique-nique à proximité d'une salle communale, avec accès à des toilettes et possibilité pour Annie d'offrir le café aux amateurs...
Le lavoir de Raizeux
Poigny-la-Forêt : oratoire Saint-Fort
Poigny-la-Forêt : le garage de Jean-Pierre Chapelle, collectionneur de véhicules anciens et de vieux objets en tout genres
Dernier arrêt, sur la route du retour, entre Poigny et Gazeran, auprès d'un chêne remarquable : le chêne du Président!

jeudi 17 mai 2012

RANDONNÉE DES COTEAUX DE LA SEINE, MANTES-LA-VILLE, par Marie-Ange

6ème SOUVENIR ANDRÉ CASAR

Pour ce premier jour du « viaduc » de l'Ascension, seul le CoDep des Yvelines proposait deux randonnées au calendrier des organisations des clubs cyclotouristes de la ligue Ile-de-France. L'an passé, le 2 juin 2011, Claude S. et moi nous étions rendus à Mantes-La-Ville pour prendre le départ du 119 km organisé par le CAMV Mantes-la-Ville. Cette année, nous avions projeté d'accomplir le grand parcours (210 km) car les organisateurs nous avaient vanté la beauté de la boucle supplémentaire et avaient souligné l'importance du dénivelé positif de ce grand circuit aux portes de deux régions : l'Ile-de-France et la Normandie. Mais la fraîcheur matinale due à un vent venant de l'Est a eu raison de notre enthousiasme et, au final, nous avons reculé notre horaire de départ et opté de nouveau pour le 119 km.

Je ne vais pas vous raconter pour la deuxième fois cette randonnée, Claude l'ayant parfaitement évoquée dans un article dont voici le lien.

Par contre, les photographies prises par Claude aujourd'hui viennent illustrer et compléter nos deux récits.

Le CAMV Mantes-la-Ville compte seulement une trentaine de licenciés mais trouve l'énergie et les ressources nécessaires pour organiser trois randonnées dans l'année. En effet, le dimanche 1er avril 2012, le « Rallye des primevères » était ouvert aux routiers et le même jour « La Mantevilloise » était proposée aux vététistes. Pour ceux et celles qui raffolent de coteaux, de routes des crêtes et qui aiment sillonner par monts et par vaux, je vous recommande ce parcours au fléchage sans faute (la perfection ! Impossible de s'égarer). D'ailleurs, nous avons été agréablement surpris d'y retrouver le président de l'ACBE, Michel Grousset, qui roulait avec quelques cyclos du Perreux et Thierry de l'ADP 94 qui nous a donné rendez-vous dimanche prochain pour la 33ème édition du Grand Bi au centre hippique des Bagaudes à Marolles-en-Brie. J'espère d'ici là une remontée du mercure, des trouées de ciel bleu et pourquoi pas du soleil ?

Marie-Ange

Les résultats:



Les photos de Claude

La Collégiale de Mantes-la-Jolie, pleine de charme malgré les échafaudages…
(lien pour en savoir plus)
Mantes-la-Jolie / Limay: vieux pont sur la Seine, partiellement détruit... Est-ce qu'on y danse, on y danse, comme à Avignon? (lien pour en savoir plus)
Vallée de la Seine
Sainte-Geneviève-lès-Gasny: roue du moulin sur l'Epte
L'Epte à Sainte-Geneviève-lès-Gasny
Vernon: autre vieux pont en partie détruit, surmonté d'un vieux moulin, devenu le symbole de la ville... (lien pour en savoir plus)
Vernon: Le Château des Tourelles (lien pour en savoir plus)
Les Andelys: vue de la Seine depuis le pont suspendu
Les Andelys: vue de Château Gaillard depuis le pont suspendu (lien pour en savoir plus)

Blaru : l'église Saint-Hilaire

dimanche 13 mai 2012

RAND'OH 2012 — LES CRUES ET LA VIE DES FLEUVES

ORGANISATION DU CODEP 94 DANS LE CADRE DU FESTIVAL DE L'OH
MONTBÉLIARD - PARIS — 610 km en 5 étapes — Plus de 3000 m de D+
DU MERCREDI 9 AU DIMANCHE 13 MAI 2012


Quelques chiffres :
  • 5 Brévannais ont fait la totalité du parcours, soit 610 km: Michel Bernard, Lucien Bouat, Guy Lecorno, Daniel Petitdidier, Claude Sintès
  • Marie-Ange a rejoint le groupe à Bourbonne-les-Bains pour effectuer les 400 km jusqu'à Ivry-sur-Seine, dont 360 km en deux jours (3e et 4e jours).

Les six Brévannais sur cette Rand'Oh 2012, au départ de Bourbonne-les-Bains: Daniel, Lucien, Guy, Marie-Ange, Michel et Claude

  • 92 participants sur le vélo (dont plusieurs, pour des raisons diverses, n'ont pas fait la totalité du parcours)
  • 9 bénévoles, que nous remercions très chaleureusement pour nous avoir permis de faire ce voyage dans les meilleures conditions possibles. Un MERCI plus particulier à Alain Challant, toujours disponible, qui a passé une bonne partie de son temps, sur ces cinq jours, à résoudre tous les problèmes qui se présentaient (et ils ont été nombreux) afin que notre satisfaction sur le vélo soit maximale... Et je ne parle pas des semaines de préparatifs qui ont été nécessaires…

LA RAND'OH…

Mercredi 9 mai 2012

1ère étape : Montbéliard - Montbéliard, 50 km.
  • Visite des installations locales construites pour lutter contre les crues et réduire considérablement les risques d'inondations.

Notre organisateur en chef, Alain Challant, et son vélo électrique (prêté par nos hôtes sur place) devant l'écluse de Voujeaucourt, non loin de Montbéliard.
  • Parmi d'autres sites intéressants, nous avons vu un pont canal sur l'Allan. Temps: frais avec un peu de pluie.
: passage sur le Pont Canal qui enjambe l'Allan pour relier le Canal de la Haute-Saône et le Canal du Rhône au Rhin
  • Anecdote : Chaîne coincée entre deux plateaux pour Daniel. Réparation réussie avec l'aide de René et de moi-même... Merci à René, cyclo de Montgeron équipé d'un GPS, qui a jugé bon de nous attendre pour nous aider à retrouver le groupe... Merci aussi à Bruno, également de Montgeron, qui est revenu sur ses pas, à notre rencontre, lorsqu'il a constaté que l'endroit où le groupe s'était arrêté ne serait pas facile à trouver car hors de la trace enregistrée sur les GPS... Belle solidarité!

Jeudi 10 mai 2012

2e étape : Montbéliard - Bourbonne-les-Bains, 160 km.
  • Parcours superbe, paysages qui donnent envie de faire des photos. Plus de 40 km de "voies vertes": une vingtaine de kilomètres sur pistes cyclables le long du Doubs ou des canaux voisins + 22 km sur le Chemin Vert, avant Vesoul, aménagé sur une ancienne voie ferrée. Parcours vallonné avec environ 1150 m de D+. Beau temps chaud.
Paysage…
  • Anecdote : crevaison lente à l'avant pour Guy, qui profite du ravito de Rougemont pour réparer. Quelques kilomètres plus loin, sur le chemin vert du côté de Dampierre-sur-Linotte, nouvelle crevaison à la même roue... Après examen minutieux, la coupable est trouvée: une petite épine de rien du tout cachée dans l'épaisseur du pneu... Généreusement, Lucien propose une de ses meilleures chambres à air de rechange, car Guy n'a plus de quoi se dépanner... Selon Lulu, cette chambre à air est garantie. En effet, il l'a extraite d'une boîte, ce qui serait la preuve qu'il s'agit d'une "bonne"... En voyant qu'elle a déjà été réparée à deux reprises et qu'en outre, les deux rustines se chevauchent, j'ai quelques doutes... Mais bon! Si Lulu dit qu'elle est garantie!... En fait, Guy ne fera qu'une centaine de mètres avant que le pneu ne se retrouve de nouveau à plat... Après gonflage et mise en pression, la rustine-bis n'a pas tenu le coup... Cette fois, c'est Michel qui donnera à Guy une chambre à air neuve: celle-là tiendra le reste du voyage... Désormais, nous qualifierons les chambres à air de Lucien de "semi-bonnes"…
La troisième crevaison de Guy...

Vendredi 11 mai 2012

3e étape : Bourbonne-les-Bains - Buchères (Troyes), 170 km.
  • Une belle montée avant d'aller voir la source de la Meuse, une autre pour arriver au ravitaillement de Nogent (52), encore une après la magnifique abbaye de Clairvaux... Et j'en oublie! Bref, environ 1200 m de D+, sous une chaleur plus lourde que celle de la veille.
Traversée de l'Aube, avec du vert et du jaune!

  • Anecdote : c'est mon tour d'avoir des soucis! Je me réveille avec des maux de tête. Un Doliprane avant le petit déjeuner me permet de passer une matinée convenable mais, les heures passant, les douleurs reviennent... Trop confiant et comptant sur les effets prolongés du remède, j'ai bêtement laissé la boîte dans la valise! En arrivant sur Châteauvillain, où se situe l'arrêt repas, j'aperçois de loin une pharmacie... qui s'avère malheureusement fermée. Pendant le repas, j'oublie un peu mes maux de tête, mais dès la reprise, cela s'avère problématique. Mon coup de pédale s'en trouve sérieusement altéré... Je vous épargne quelques péripéties qui me voient attardé (entre autres, un arrêt obligatoire pour essuyer un verre de lunette maculé par un oiseau qui s'est "oublié" juste au-dessus de moi... Dans ces cas-là, on se réjouit que la nature n'ait pas donné des ailes aux vaches!!!). Bref, me voilà encore à la traîne en haut de la côte de Clairvaux. Apercevant Alain Challant qui prend des photos au sommet de la côte, je m'arrête et lui demande à tout hasard s'il n'a pas quelque chose contre les maux de tête... Hélas, ce n'est pas le cas... Quelques dizaines de mètres plus loin, je rejoins le groupe de Brévannais qui m'attendait... Brève explication et Daniel me dit: « Attends, je dois avoir ça! »... Sauvé! J'ai pu faire les 70 km restant dans des conditions beaucoup plus favorables. Merci Daniel et Doliprane 1000!
Le repas du vendredi midi
  • Anecdote n° 2 : étape de Buchères, hôtel Campanile… Daniel et Michel découvrent qu'ils vont partager un lit "matrimonial". Leur excitation rend le repas extrêmement animé... Ils nous improvisent un sketch qui nous fait tous mourir de rire. Un nouveau duo comique est né... Je regrette d'être incapable de restituer ces échanges savoureux et pleins de sous-entendus... Désolé, mais il fallait être là!!! Quant à Lucien, il a mis un comble à notre hilarité en déclarant très sérieusement: « Moi, ça ne me fait pas rire! »... Menteur!!!

Samedi 12 mai 2012

4e étape : Buchères – Boissy-Saint-Léger, 190 km.
  • Une étape moins vallonnée (environ 800 m de D+) mais parcourue avec souvent du vent de face ou de trois quarts face. La longueur de l'étape, quelques difficultés d'orientation et plusieurs erreurs de parcours, une pause repas loin du départ (Blandy-les-Tours, km 130), une halte à Champigny (escale du Festival de l'Oh) pour honorer notre sponsor, le Conseil Général du 94 et, après le repas aux Écuries de Condé à Saint-Maur, le final à la tombée de la nuit pour se rendre à l'hébergement (certains dormaient à Boissy, d'autres rentraient chez eux). Bref, ce fut une bien longue journée sur le vélo... Heureusement, tout le final à partir de Blandy était facilité car encadré par un service de sécurité (motards à tous les carrefours, signalisation des obstacles, tels que chicanes ou véhicules débordant sur la chaussée, etc.).
De Blandy-les-Tours à Champigny-sur-Marne, allure Audax et peloton groupé, encadré par une équipe de motards assurant la sécurité!
  • Anecdote : 15h, repas à Blandy-les-Tours… Suite à la fatigue, Marie-Ange est sujette à des délires! Rêvant depuis deux jours d'être équipée d'une jupette aux couleurs du club, à la façon de certaines cyclotes de Mandres ou de Saint-Maur, elle décide d'emprunter un coupe-vent et nous fait une démonstration, qui déclenche une vague de bonne humeur dans la salle de restaurant…

Dimanche 13 mai 2012
    5e étape (13/05) : Boissy-Saint-Léger – Ivry-sur-Seine, 40 km.
    • Le temps a franchement fraîchi pour la parade!!! Peloton toujours "encadré" depuis l'hôtel, à Boissy-Saint-Léger, jusqu'à l'Escale d'Ivry-sur-Seine, terme officiel de la Rand'Oh, en passant par Limeil-Brévannes et Paris (Bois de Vincennes, avenue Daumesnil, Hôtel-de-Ville, Bastille, Opéra, Madeleine, Concorde, Grand Palais, Pont Alexandre III, Invalides...). Le timing ayant été perturbé, nous avons dû zapper le zouave du Pont de l'Alma, initialement prévu au programme... Pauvre zouave! Il n'a pas eu le plaisir d'apprécier l'élégance de nos cyclotes, dont certaines équipées de seyantes jupettes, rassemblées en tête de cortège, autour de notre présidente du CoDep 94, Marie-Christine Dudragne. A noter la présence dans le peloton dominical, outre de nombreux cyclos des environs parmi lesquels une bonne douzaine de Cyclos Brévannais, de Monsieur Joseph Rossignol, maire de Limeil-Brévannes, portant les couleurs de l'AS Brévannaise.

    Limeil-Brévannes, une douzaine de cyclos brévannais sont venus renforcer les effectifs de la Rand'Oh pour une petite balade dans Paris
     Ivry-sur-Seine, c'est fini... ou presque! Après le plateau repas sur le trottoir, et une petite escale "champagne" chez Michel, il ne restera plus qu'à rentrer à la maison... en vélo!

    • Anecdote : Ivry-sur-Seine, 14h et quelques… La fête est "presque" finie... Guy exprime l'idée qu'on ne va pas se séparer comme ça, et Michel nous invite à boire le champagne chez lui, à Maisons-Alfort. Francette nous y accueille, en compagnie de Claudine et Roland Berger, venus en voisins. Yves Feuilloy s'est joint à nous et c'est un immense plaisir de l'accueillir à nos côtés, lui qui est un passionné de ce genre d'épreuves à étapes (certains se souviennent peut-être de son récit publié sur le blog après la Rand'Oh 2008, Maisons-Alfort - Zaragoza). Jacques Trouzier vient nous rejoindre peu après... Et c'est ainsi qu'après avoir traversé le sud de la région Champagne-Ardennes, l'aventure se termine autour d'un verre de champagne!…

    Claude
    Photos : Marie-Ange et Claude

    —> Voir toutes nos photos.