dimanche 23 juin 2013

ZIG-ZAG EN VEXIN, À SAINT-OUEN L'AUMÔNE, par Marie-Ange

Accueil à Saint-Ouen-l'Aumône
Le 18 juin 1940, depuis Londres, un général français a prononcé un appel qui est resté célèbre. Mais cet appel n'a pas été enregistré tout de suite, les techniciens de la BBC étant alors trop occupés à préparer l'enregistrement du discours de Churchill. Et voilà que l'Histoire se répète soixante-treize ans après. Un cycliste de l'AS Brévannaise nous invite à nous mobiliser sur un drôle d'évènement, “le Zig-Zag en Vexin” et, pour les plus aguerris, sur un parcours de 205 km. L'AS Brévannaise est restée sourde à cette sollicitation, trop préoccupée sans doute, à rassembler le gros des troupes sur le périple “Melun/Château-Chinon” (qui est également une randonnée permanente et qui peut donc être réalisée à n'importe quel autre moment de l'année). Toute l'AS Brévannaise sur la route du Morvan? Non! Nous étions deux irréductibles, Claude S. et moi, à prendre le départ, ce matin, à Saint-Ouen-l'Aumône.

Pontoise
A la lecture de la feuille de route, nous nous rendons vite compte que nous connaissons des portions du parcours, empruntées lorsque nous avons fait, l'hiver dernier, le Trèfle Adamois. Les noms des localités à traverser ne nous sont pas inconnus (Us, Santeuil, Moussy, Nucourt, Lavilletertre...) et les dénivelés non plus! A l'accueil, autour d'un café gourmand (avec des tranches de cake), je questionne une bénévole : “Pourquoi avez-vous baptisé votre rando “Zig-Zag”?” La dame me sourit et me répond qu'ici les parcours n'ont pas de brusques ou de fréquents changements de direction, mais qu'ils possèdent de brusques et fréquents changements de dénivelé et qu'il faut savoir changer rapidement de braquet! Le décor est donc planté. Pas de cols dans le Val d'Oise, mais de belles bosses!

Étang de Lavilletertre
Nous avions le choix entre quatre distances: 35, 68, 110, 205. La pluie étant prévue à partir de quatorze heures, le vent soufflant pas mal en début de matinée, nous optons finalement pour le 68 km. Nous subirons un peu de crachin en cours de route mais c'est le coupe-vent qui nous sera le plus utile. Au contrôle, à Lavilletertre, les bénévoles, surpris par une averse associée à une bourrasque de vent, tentaient, tant bien que mal, de fixer solidement les piquets du barnum. Et dire qu'ils étaient mobilisés là, au milieu des courants d'air, jusqu'à 19 heures afin d'assurer le ravito pour les cyclistes engagés sur le 200!

Contrôle de Lavilletertre
L'été et les Brévannais n'étaient pas au rendez vous ce matin dans le Vexin, c'est bien dommage! Je recommande néanmoins aux amateurs de la petite reine cette randonnée pour les prochaines éditions (pour ceux qui ont raté l'appel de cette année, il leur faudra patienter deux ans!).

Château de Saint-Cyr-sous-Chars
Château de Saint-Cyr-sous-Chars
En effet, nous avons roulé sur un réseau tranquille, loin de toute circulation routière dense où, à la croisée des chemins, se dressent châteaux (Saint-Cyr), églises (Hadancourt-le-Haut-Clocher) et habitats typiques valdoisiens; le parcours, aux paysages bucoliques, avec un juste dosage de montées et de descentes, était impeccablement fléché. Merci à Daniel P. d'avoir attiré notre attention sur ce rallye, même si, au départ, l'objectif était de réaliser une distance plus longue.

Marie-Ange
(photos de Claude)


Résultats

Pas de coupes : des bons d'achat "Décathlon"!

mardi 18 juin 2013

LE LYONCEAU, RANDONNÉE PERMANENTE DE L'ASPTT GRAND LYON

ou "LA RANDO DE LA SOIF"!
Le Lyonceau est une randonnée permanente (label national FFCT n° 207), proposée par le club cyclotouriste de l'ASPTT Grand Lyon. Il s'agit de faire le tour du "Grand Lyon", c'est-à-dire de Lyon et de sa banlieue, pour un kilométrage officiel de 151 km.

Pour ceux qui ne connaissent pas la région, je précise que dans les environs de Lyon, il y a un peu de plaine, notamment à l'est, aux alentours de l'aéroport St Exupéry, et beaucoup de vallonné. On y trouve de belles bosses. Vous avez notamment à l'ouest, les Monts du Lyonnais, que le circuit ne ne fait qu'effleurer, mais on est tout de même à 420 m d'altitude à Pollionnay. Au nord, ce sont les Monts d'Or. Et au sud-est, j'ai franchi à deux reprises une crête dont je ne connais pas le nom et qui forme la limite entre les départements du Rhône et de l'Isère. C'est là que j'ai trouvé les plus forts pourcentages (environ 15%) dans une côte de 2 km où on frôle les 8% de moyenne sur 1,2 km!

Sur ce parcours, j'ai introduit quelques variantes, les unes volontaires (notamment pour cause de départ en vélo depuis Craponne, chez ma mère), d'autres liées à des difficultés d'orientation. Au total, j'ai fait 156 km avec un dénivelé positif de 1390 m.

Heure de départ: 7h15, heure d'arrivée: 17h15. Mais je n'ai pas roulé 10h, loin de là. J'ai cumulé près de 3h d'arrêts.

4 arrêts "tampons": à Vernaison, Heyrieux, Montluel et Lozanne.
De nombreux arrêts "photos" (voir ci-dessous une sélection de mes photos préférées).
Diverses pauses "gourmandises" (une quiche à Satolas, une glace à la poire à Montluel, une brioche aux pralines à Lozanne...)
Un tas de ravitaillements en boissons fraîches car il faisait très chaud! Je n'ai pas de thermomètre sur mon vélo mais, au feeling, je peux vous dire que j'ai eu nettement plus chaud qu'en Ardèche. Au total, 5 litres de boissons diverses ingurgitées au cours de la balade! Ce qui fait du 3,2 l aux 100 km!

Dernière halte au Petit Casino de Craponne: « C'est frais ! »... et ça fait du bien! 

Je ne m'étais jamais rendu compte que les limites des départements de l'Isère et de l'Ain étaient si proches de Lyon. Cette rando, qui quitte le département du Rhône à plusieurs reprises, m'a permis de mieux situer les choses.

Dans l'ensemble, c'est un parcours sympa. On traverse le Rhône en deux endroits, à Vernaison et à Jons, et la Saône à Neuville-sur-Saône. J'ai bien aimé la traversée des Monts d'Or, les passages le long de l'Azergues, quelques vues panoramiques depuis les hauteurs diverses...

Cependant, par moments, j'ai trouvé le temps un peu long, en particulier dans quelques secteurs où l'on traverse des zones industrielles (Morellon, Les Echets...), fréquentées par de nombreux camions. Pas trop aimé non plus les bouts de route à grande circulation (un tronçon sur l'ex-N6 notamment).

Sur l'Ardéchoise, les kilomètres m'ont semblé défiler plus vite bien qu'on soit resté, certains jours, très longtemps sur le vélo. Sans doute le fait de rouler en groupe, de papoter, de s'arrêter souvent dans les villages pour se ravitailler et profiter des attractions proposées...

Bref, le Lyonceau est une randonnée qui a des atouts. Je suis content de l'avoir faite. Cependant elle n'est pas, à mon avis, de celles qu'on a envie de refaire régulièrement...

Si je ne devais retenir qu'une chose, ce serait... qu'est-ce que j'ai eu soif! C'est sans doute pour ça qu'on voit beaucoup d'eau sur mes photos!!!

Claude

Le parcours en images…
Jons, dans le Rhône, à moins d'1 km des départements de l'Isère (à l'est) et de l'Ain (au nord) 
Barrage sur le Rhône entre Jons (Rhône) et Niévroz (Ain): début du canal de Miribel 

La Sereine à Montluel (Ain) 

Montluel (Ain) : à l'ombre d'un tilleul 

L'église Saint-Pierre de Montanay (Dombes), au clocher remarquable 

Pont sur la Saône à Neuville-sur-Saône 

L'Azergues entre Marcilly (d'Azergues) et Chazay (d'Azergues), aux portes du Beaujolais 

Chazay d'Azergues 

L'Azergues près de Lozanne (commune du Beaujolais) 

dimanche 16 juin 2013

COLS DE L'ARDÉCHOISE ET CLUB DES CENT COLS

EXEMPLES TIRÉS DU PARCOURS DES GORGES-ALLIER (12 au 15/06/2013)

Le club des Cent Cols est comme les amateurs de bière : il n'aime pas les faux cols ! Or sur les parcours de l'Ardéchoise, ceux-ci pullulent. Je ne sais qui est à l'origine de la création, en Ardèche, d'un grand nombre de nouveaux cols n'ayant aucune légitimité géographique ou historique. L'organisation ? Le Conseil Général de l'Ardèche ? Probablement les deux ensemble puisque l'organisation se sert de ces nouveaux cols pour donner plus de « relief » à la présentation de ses parcours, et le Conseil Général a fait implanter de vrais-faux panneaux aux emplacements choisis.

Pourquoi le Club des Cent Cols refuse-t-il d'homologuer les nouveaux cols de l'Ardèche ?

Le Club des Cent Cols a mis au point des catalogues de cols valides qu'on peut se procurer, moyennant une somme raisonnable. Ces catalogues sont périodiquement réactualisés. Chaque nouvelle proposition est examinée. Pour qu'un nouveau col soit ajouté au catalogue, il doit respecter les critères retenus par le club, à savoir qu'un col — je cite Wikipedia — « est une structure “en selle de cheval” formée en montagne par l'intersection entre une ligne de crête et un talweg, c'est-à-dire le point le plus bas entre deux sommets appartenant à la même arête. Le col est généralement utilisé comme point de passage reliant deux vallées ou deux versants d'une même montagne. »

A défaut de configuration géographique absolument claire, la mention du col dans des documents historiques peut permettre la validation du col.

Col de Meyrand (1370 m), un vrai col!!
En Ardèche, la plupart des nouveaux cols ne correspondent à aucun de ces critères. Le plus souvent, il s'agit de villages ou hameaux situés sur des hauteurs, auxquelles on parvient par des routes montantes. C'est le cas par exemple de Tauzuc, Lalouvesc, Clavière, Freydaparet, Burianne, Planzolles, etc.

Planzolles, un village sur les hauteurs (altitude: 507 m), pas un vrai col, malgré le panneau...
Parfois, il s'agit de lieux-dits caractéristiques : Serre de Tourre (belvédère dominant les Gorges de l'Ardèche), Quatre chemins (carrefour en altitude), Gerbier de Jonc (célèbre "pain de sucre" dominant les sources de la Loire)…

Les Quatre Chemins (1260 m) : ce n'est pas un "passage" entre deux hauteurs plus élevées! La photo est parlante.
Il est possible de télécharger gratuitement la liste des cols refusés par le club des Cent Cols.

Dans certains cas, la difficulté de la montée mériterait sans le moindre doute d'être homologuée. Je pense par exemple au faux col de la Croix de Toutes Aures : 4,4 km à 7,8% de moyenne et des passages à 11% ! Certes ! Mais c'est comme si, dans un jeu de ballon où l'on a convenu de ne pas utiliser les bras, quelqu'un prenait soudain la balle à la main ! Soit c'est interdit ! Soit cela donne naissance à un nouveau jeu !…

Col de la Croix de Toutes Aures: un faux col qui n'a rien à envier aux vrais!
Voici à titre d'exemple la liste des 19 faux cols sur le parcours des Gorges-Allier :
  • Col de Chalencon, 693 m
  • Col de Burianne, 620 m
  • Col de Tauzuc, 688 m
  • Col du Serre de Tourre (belvédère), 323 m
  • Col de la Grange, 231 m
  • Col de Figeyrolle, 275 m
  • Col de Planzolles, 507 m
  • Col de la Croix Blanche, 890 m
  • Col de l'Échelette, 845 m
  • Col de Notre Dame des Neiges, 1139 m
  • Col de la Croix de Toutes Aures, 1199 m
  • Col du Cros de Boutazon, 1378 m
  • Col des Quatre Chemins, 1260 m
  • Col du Mont Gerbier de Jonc, 1417 m
  • Col de Clavière, 1088 m
  • Col de Freydaparet, 1115 m
  • Col de Rochepaule, 891 m
  • Col les Grands, 1009 m
  • Col de Lalouvesc, 1092 m
Cols franchis en descente!

Pour atténuer la légitime déception des collectionneurs de cols, il est bon de signaler que, sur le même parcours, le Club des Cent Cols homologue six cols que les randonneurs ont franchi... en descente ! La règle du Club le permet ! (La loi, c'est la loi !)
  • Le Col de Sarrasset, 825 m, et…
  • Le Col des Pierres de Faux, 793 m, en descendant du Col de la Fayolle, 877 m
  • Le Col de Fontenelle, 703 m, en descendant du Col du Benas, 795 m.
  • Le Col de la Chavade, 1236 m, en descendant du Col du Pendu, 1435 m.
  • Le Col de Besses, 998 m, en descendant du Mont Gerbier de Jonc.
  • Le Col du Buisson, 917 m, en descendant du Col du Faux.
Col des Pierres de Faux (793 m) : malgré son nom et le fait qu'on le franchisse en descente, c'est un vrai col et il est homologué! Pour lever toute ambiguïté, je propose de le rebaptiser "Col des Pierres de Vrai".
Des cols faciles!

A ces six cols “cadeaux”, on peut ajouter deux vrais cols rendus très faciles après une longue montée vers un faux col.
  • Le Col de Brès, 459 m, long de 800 m quand on vient de Planzolles, village lui-même atteint après 5,7 km de montée.
  • Le Col du Faux, 1021 m, d'une longueur de 200 m seulement, lorsqu'on l'aborde après les 9 km d'ascension jusqu'à Lalouvesc.
Col du Faux (1021 m) : comment ne pas se mélanger les pinceaux
 avec ces "Faux" qui sont de vrais cols?
Les 22 cols homologués de ce parcours

Au total, sur le parcours des Gorges-Allier, cela nous a fait 22 cols homologués « Cent Cols », dont 16 ascensions.
  1. Col du Benas, 795 m
  2. Col de Besses, 998 m
  3. Col du Bez, 1229 m
  4. Col de Brès, 459 m
  5. Col du Buisson, 917 m
  6. Col du Chap del Bosc, 1169 m
  7. Col de la Chavade, 1236 m
  8. Col de la Fare, 336 m
  9. Col du Faux, 1021 m
  10. Col de la Faye, 1019 m
  11. Col de la Fayolle, 877 m
  12. Col de Fontaille, 619 m
  13. Col de Fontenelle, 703 m
  14. Col du Gage, 1098 m
  15. Col de la Justice, 679 m
  16. Col de Mayres, 603 m
  17. Col de Meyrand, 1370 m
  18. Col du Pendu, 1435 m
  19. Col des Pierres de Faux, 793 m
  20. Col de Pratazanier, 1222 m
  21. Col de Sarrasset, 825 m
  22. Col du Serre, 599 m
Un chiffre éloquent : qu'ils soient vrais ou faux, ces cols ardéchois nous ont fait parcourir environ 155 km de montées cumulées. Si l'on ajoute les nombreuses montées non répertoriées en tant que cols mais dont certaines étaient gratinées (arrivées dans les villages de Balazuc ou de Montréal, par exemple), nous avons parcouru en 4 jours entre 180 et 200 km de routes montantes. Sans parler des faux-plats !...

A noter que l'analyse comparée des faux et des vrais plats est un autre sujet !...

En conclusion, sur les Gorges-Allier, avec le groupe de six dont je faisais partie, nous avons parcouru 580 km pour 10 300 m de D+. Et ça, c'est VRAI!

Claude
Photos personnelles 2013

Liens :

—> Site du Club des Cent Cols
—> Page consacrée au Club des Cent Cols sur notre site
—> Site de l'Ardéchoise
—> Page consacrée à l'Ardéchoise sur notre site (avec entre autres, les liens vers tous les articles du périple 2013 : les Gorges-Allier en 4 jours)

Oui! Malgré des couleurs trompeuses, c'est le vrai "JPB", au vrai col du Meyrand, en compagnie du vrai moi-même!

samedi 15 juin 2013

ARDÉCHOISE 2013 : LES GORGES - ALLIER EN 4 JOURS 4/4

QUATRIÈME ÉTAPE : LANARCE - SAINT-FÉLICIEN 
140 KM — 2532 m de D+

—> présentation du parcours complet et première étape.

En quittant Lanarce, nous empruntons un itinéraire de dernière minute… Au lieu de monter, ça descend!… Ça remontera plus tard, pas d'inquiétude! Mais en attendant, pensant qu'on attaquait par une côte, je me suis peu couvert et je trouve qu'il fait frisquet!

La côte attendue pour pouvoir me réchauffer se présente finalement sous la forme du Col de Gage (1098 m), d'où on aperçoit le lac du même nom.

Lac du Gage
Le Lac d'Issarlès, c'est le nom de la commune… A proximité du lac, un couple de bénévoles habitués des lieux (Jean-Pierre les reconnaît et les salue) propose un ravitaillement où ils servent de la soupe de châtaignes.

Le Lac d'Issarlès: un décor de rêve...
A Sainte-Eulalie, le thème choisi pour les décors et les déguisements est la Gaule et les Gaulois, avec druides et potions magiques…

Arrivée à Sainte-Eulalie
Potion magique à Sainte-Eulalie
On attaque ensuite la montée vers l'un des points culminants du parcours des Gorges - Allier (et de bien d'autres parcours), le Mont Gerbier de Jonc (1417 m)… Ça commence à être l'affluence! On y croise les cyclosportifs, dont le parcours à cet endroit est perpendiculaire au nôtre…

Mont Gerbier de Jonc (1417 m)
Descentes, montées, ravitos, villages en fête… J'en saute quelques uns pour arriver à Saint-Julien-Boutières où les déguisements et les décorations sont en mode "traditions et costumes d'antan"…

Saint-Julien-Boutières
La caractéristique principale de la fin de parcours: le monde! Il faut dire que presque tous les parcours passaient par là! Malgré cela, un accès facile aux différentes victuailles. Merci à tous les bénévoles qui ont réfléchi à d'innombrables détails pour que tout ce monde soit accueilli au mieux, ici comme ailleurs. Bravo à tous!

Saint-Agrève
Le beau temps nous a accompagnés sur la totalité du parcours et a amplement contribué à la réussite de cette aventure. La pluie n'a commencé à tomber sur Saint-Félicien qu'après notre arrivée. Des conditions idéales pour prendre de nombreuses photos (plus de 170 au total). Que demander de plus!

Orage sur Saint-Félicien : nous, on a terminé et on est à l'abri. Ouf!
En espérant vous avoir donné envie de jeter un coup d'œil à mes photos dans un premier temps, et dans un second temps, envie d'aller découvrir cette magnifique manifestation, rencontre entre diverses pratiques du vélo (un ou plusieurs jours, cyclotourisme ou cyclosport, etc.), un superbe terroir et une organisation de premier ordre.

Claude

LIENS :

—> Toutes mes photos de samedi sur Flickr

—> Ardéchoise 2013 : Première étape
—> Ardéchoise 2013 : Deuxième étape
—> Ardéchoise 2013 : Troisième étape
—> Cols de l'Ardéchoise et Club des Cent Cols
—> Le compte-rendu de Jean-Pierre, dit JPB, sur le blog du club
—> Les Photos de René S.

vendredi 14 juin 2013

ARDÉCHOISE 2013 : LES GORGES - ALLIER EN 4 JOURS 3/4

TROISIÈME ÉTAPE : VOGÜÉ - LANARCE
148 KM — 3263 m de D+

—> Présentation du parcours complet et première étape.

A peine partis, nous sommes invités à nous arrêter à Saint-Sernin. Jean-Pierre et James, déjà présents sur ce parcours l'année dernière, consultent l'album photo souvenir de 2012, mis à notre disposition sur une table.

Saint-Sernin
Les villages rivalisent d'ingéniosité, voire d'humour, pour nous offrir des ambiances festives et accueillantes.

Ambiance saharienne à Saint-Sernin
Décor sur le thème des échassiers à… Chassiers!

Chassiers
En mode "espagnol" à Largentière…

Largentière
Evocation du Canada à… Montréal!

Montréal… en Ardèche!
A Laurac-en-Vivarais, une bénévole nous a demandé si elle pouvait nous photographier devant le décor élaboré avec des dessins d'enfants de l'école locale (« Ça leur fera plaisir! », nous a-t-elle dit). J'en ai profité pour lui demander de nous prendre également avec mon appareil…

Laurac-en-Vivarais : Claude, Jean-Claude, Damien, Jean-Pierre et les deux "René", de Chauray. La "fille" au premier plan est une connaissance de James, rencontrée là par hasard!…
A Rosières, ce sont les enfants eux-mêmes qui nous accueillent…

Rosières
Avec des citoyennes fort joyeuses à… Joyeuse!

Joyeuse
Les productions locales sont à l'honneur à Planzolles.

Planzolles
La plage de Saint-Jean-de-Pourcharesse…

Saint-Jean-de-Pourcharesse
Après Saint-Jean-de-Pourcharesse, finie pour un bon moment la succession de villages en fête. Nous poursuivons la série des ascensions avec le Col de la Croix Blanche, le Col de l'Échelette, le Col du Chap del Bosc…

Col du Chap del Bosc
Suivent le Col Notre Dame-des-Neiges, le Col de Pratazanier, avant d'arriver à… Borne : le bout du monde!
Pour franchir le Col de Pratazanier, nous sommes montés à 1222 m. Après être passés à Borne, nous sommes redescendus à l'altitude 880 m pour franchir un petit pont, puis nous avons gravi le Col de la Croix de Toutes Aures (1199 m), un des plus durs du parcours : 7,8% de moyenne, des passages à 11%. Ce sont les deux seules routes pour aller à Borne : pas d'autre accès possible!

A Borne, six habitants à l'année... Mobilisés pour nous accueillir et nous offrir à boire. A notre arrivée, une dame charmante nous a remis un petit papier sur lequel était écrit: « Merci de vous être arrêtés. » Un comble: ce sont eux qui nous remercient! Pour les remercier à notre tour, voici le lien vers leur site: L'Association de Sauvegarde du Patrimoine Bourniquel.

Borne
En plus, la dame charmante a accepté de nous photographier…

Borne : les six compagnons au bout du monde!
Après le Col de Toutes Aurès et le Col de Meyrand, nous attaquons le Col du Bez…

Col du Bez (1229 m)
Suivront les deux derniers cols :  le Col du Pendu (1435 m), le plus haut de l'ensemble de notre parcours, puis le col de la Chavade (1266 m).
Ce fut la journée la plus longue, pas en kilométrage mais en heures de selle. Celle aussi qui avait le dénivelé positif le plus élevé, avec plus de 3200 m. Ceci explique sans doute cela.

Quant à l'hébergement à Lanarce (voir photo ci-dessous), on le qualifiera de rustique! Des enfants y sont hébergés en "colo", alors pourquoi pas nous! Nous sommes restés très jeunes!…

Claude


LIENS : 

—> Toutes mes photos de vendredi sur Flickr.

—> Ardéchoise 2013 : Première étape
—> Ardéchoise 2013 : Deuxième étape
—> Ardéchoise 2013 : Quatrième étape
—> Cols de l'Ardéchoise et Club des Cent Cols
—> Le compte-rendu de Jean-Pierre, dit JPB, sur le blog du club
—> Les Photos de René S.

Lanarce : c'est là que j'ai dormi !

jeudi 13 juin 2013

ARDÉCHOISE 2013 : LES GORGES - ALLIER EN 4 JOURS 2/4

DEUXIÈME ÉTAPE : CHOMÉRAC - VOGÜÉ
126 KM - 1820 m de D+

—> présentation du parcours complet et première étape.

Deux de nos compagnons de route sont du club de Chauray, dans les Deux-Sèvres. Tous les deux se prénomment "René". Ça complique quand on veut les appeler… C'est pourquoi dès le deuxième jour, je les ai surnommés René "jaune" et René "vert"…

Belvédère du Serre de Tourre : René "jaune" et René "vert"!…
Au départ de Chomérac, il nous faut faire une dizaine de kilomètres pour rejoindre le parcours officiel à Privas. Malgré ce supplément, l'étape ne fait "que" 126 km… René "jaune" fait remarquer que c'est une petite étape, ce qui me fait sourire. Des petites étapes comme celle-là, il y en a qui les trouve interminables! Mais comme les trois autres étapes faisaient entre 140 et 170 km, celle-ci était effectivement plus courte! Mais avec tout de même 1820 m de D+! On a dit "petite", on n'a pas dit "facile"!

Viaduc d'Alissas, entre Chomérac (départ) et Privas
La première montée arrive juste après Privas : c'est le Col de Benas…

En montant au col du Benas
Su l'autre versant, nous découvrons le Neck de Sceautres… Jean-Pierre, qui connaît déjà, fait les présentations…

Jean-Pierre me montre le rocher de Sceautres
Le "Neck" de Sceautres, c'est ce gros rocher…

Le rocher ou "Neck" de Sceautres
À Sceautres, le décor et les costumes s'inspirent de Blanche-Neige et les sept nains…

Jean-Pierre n'a pas hésité une seconde pour choisir son lit!
Nous nous arrêtons un moment au belvédère du Serre de Tourre. Photos du panorama, photos de nous… Ça mitraille à tout va!

L'Ardèche
Quelques centaines de mètres plus bas (et plus loin), autre curiosité naturelle incontournable de l'Ardèche : le Pont de l'Arc.

Le Pont d'Arc


Autre aspect de l'Ardèche…
L'Ardèche
Cette étape suit la rivière pendant un bon moment… Et quand la route ne peut plus suivre la rive, elle attaque le rocher!

Gorges de l'Ardèche
Quelques petites montées avant d'arriver à Balazuc…

Balazuc
A Saint-Maurice-d'Ardèche, nous côtoyons quelques instants Gérard Mistler, créateur de l'Ardéchoise, qui participe aussi à l'épreuve sur son vélo, et qui prend des photos comme n'importe quel cyclotouriste! En revanche, il est clair qu'il n'est plus n'importe quel anonyme sur le parcours lorsque des journalistes de FR3 viennent le filmer et l'interroger…

Gérard Mistler à Saint-Maurice-d'Ardèche
Le Col de la Figeyrolle n'est pas un col selon les critères du club des Cent Cols. Il n'est pas non plus très haut : 275 m. Mais la vue y est charmante.

Vue depuis le Col de la Figeyrolle
La fin de parcours, jusqu'à Vogüé, n'a posé aucun problème.

Arrivée à Vogüé
Comme nous avons terminé assez tôt — car c'était une petite étape!!! —, en attendant le dîner, nous allons faire un tour dans le village…

Petite promenade apéritive à Vogüé
L'hébergement s'avérera irréprochable. Ce qui ne manquera pas de nous laisser quelques regrets quand nous verrons celui du lendemain.

Claude

LIENS :

—> Toutes mes photos de jeudi sur Flickr.

—> Ardéchoise 2013 : Première étape
—> Ardéchoise 2013 : Troisième étape
—> Ardéchoise 2013 : Quatrième étape
—> Cols de l'Ardéchoise et Club des Cent Cols
—> Le compte-rendu de Jean-Pierre, dit JPB, sur le blog du club
—> Les Photos de René S.