samedi 31 mai 2014

LA SAVINIENNE "100 KM", À SAVIGNY-SUR-ORGE

Un beau soleil pour ce 100 km au départ de Savigny-sur-Orge (Essonne).
Si nous n'avons pas trop apprécié le tronçon à quatre voies entre Viry-Châtillon et Bondoufle, nous avons eu la bonne surprise de découvrir, sur le reste du parcours, plusieurs petites routes qui nous étaient inconnues, notamment entre Levimpont et Moutiers, puis entre Pecqueuse et Roussigny.
Nous n'étions que 84 sur le "100 km", sachant que sur le "200 km" les participants étaient quasiment deux fois plus nombreux (164).

Claude
Photos personnelles 2014


Sélection d'images de cette randonnée…

Ravitaillement de Levimpont, au bord de La Rémarde, affluent de l'Orge
La ferme des Tourelles au bord de la Rémarde (commune de Saint-Cyr-sous-Dourdan)
Moulin de Bandeville
Peinture en trompe-l'œil après Janvry
Peinture en trompe-l'œil après Janvry (mur opposé)
Marcoussis : parc du lycée horticole
Ruines du Château de Montagu, à Marcoussis (dans le parc du lycée horticole)
Marcoussis : début de la côte de l'Escargot
Marcoussis, vu depuis la Côte de l'Escargot
Champ de pylones à Villejust
L'AS Brévannaise, l'un des deux clubs "les plus nombreux" sur le 100 km avec 4 participants!
Ravito bien mérité
Le Président du club de Savigny-sur-Orge offrait une rose à chaque féminine...

jeudi 29 mai 2014

RANDONNÉE DES COTEAUX DE LA SEINE, À MANTES-LA-VILLE (78)

Pour notre troisième participation au Souvenir André Casar (8e édition cette année : lien vers le site de l'organisation), nous avons choisi une distance raisonnable : 83 km. La météo ne garantissant pas le beau temps, nous avons renoncé au "119", parcours que nous avons déjà fait à deux reprises... (voir nos comptes-rendus : Coteaux de la Seine 2011, par Claude — Coteaux de la Seine 2012, par Marie-Ange).

Pour cette année, 750 m de dénivelé sur 83 km, ça nous semblait déjà pas mal. Trois belles côtes étaient au programme :
  • la côte de Chérence, avec son final à 12% (2,5 km, 127 m de D+),
  • la côte de Sainte-Geneviève-lès-Gasny (2,7 km, 104 m de D+),
  • et la côte de Saint-Marcel (2,5 km, 105 m de D+).
Quant au lieu-dit "La Belle Côte", comme d'habitude, nous l'avons abordé en descente!

Le beau ciel bleu du début (voir les photos de Mantes-la-Jolie et de Limay) n'a pas duré!

Mantes-la-Jolie : Marie-Ange admire la Collégiale Notre-Dame
Mantes-la-Jolie : la Collégiale Notre-Dame sous le soleil matinal
La Seine à Mantes-la-Jolie
Le vieux pont de Limay
Il s'est rapidement mué en grisaille, avec même quelques gouttes de pluie du côté de Vernon.

Panorama sur la Seine depuis la Route des Crêtes
Marie-Ange sur la route de Vernon
Vernon : le vieux moulin sur la Seine
La Seine à Vernon : le château des Tourelles et le vieux moulin vus de la rive opposée
Au ravitaillement de Brécourt, nous avons eu le plaisir de retrouver Valérie et Pierre, avec qui nous avons roulé jusqu'à l'arrivée.

Ravitaillement de Brécourt : retrouvailles avec Valérie et Pierre
Château de Brécourt (propriété privée)
L'affiche des résultats nous a révélé que nous n'étions que 46 sur le "83 km". Elle nous a également appris que notre ami Marius était présent sur le "210 km". Il a même obtenu la coupe du moins jeune... Mais sûrement pas du moins fringant! Sacré Marius!

Notre ami Marius figure au palmarès
Pour ceux qui connaissent le secteur (je pense notamment à Jean-Pierre M.) voici la carte du circuit... Un parcours qui a fait dire aux filles : « On se croirait en vacances ». Et ce malgré le temps maussade...
Alors pourquoi pas une délégation du CSM sur le "200" en 2015?... Je ne l'ai jamais fait, et ça me tenterait bien.

Claude
Photos personnelles 2014


Le parcours officiel

mardi 27 mai 2014

LES VÉLOS D'ANDRÉ FRANQUIN

André Franquin est l'un des plus grands auteurs de Bandes Dessinées du XXe siècle.
Dès 1946, il reprend les aventures de Spirou et Fantasio, qui lui apportent une grande notoriété. C'est dans le cadre de leurs aventures qu'il crée, en 1952, le génial Marsupilami (dans "Spirou et les héritiers"). En 1955, Modeste et Pompon voient le jour, dans le Journal de Tintin. En 1957, Franquin crée le gaffeur le plus célèbre de la Bande Dessinée, Gaston Lagaffe.
Enfin, en 1977, il crée la série "Idées Noires" à l'humour très sombre…

Une couverture du journal de Spirou (n° 1368 du 2 juillet 1964) réunit les principaux héros de Franquin sur une étonnante quadruplette!… (dessin extrait d'un article du Vélographe).

Spirou, Fantasio, le Marsupilami, Gaston et Spip sur une quadruplette
Dans ces différentes créations, au hasard des pages, on peut découvrir quelques vélos. On remarquera que Franquin a une vision du vélo très ouverte qui va du voyage à vélo ("Il y a un sorcier à Champignac", 1951) au vélo pliant très personnel de Gaston Lagaffe, en passant par le vélo de course (Spirou et Fantasio ou Idées Noires) et le vélo de cirque (Gaston)…

Ci-dessous sont reproduits quelques dessins de vélos provenant des diverses œuvres d'André Franquin, à savoir dans cet ordre :
  1. Spirou et Fantasio,
  2. Modeste et Pompon,
  3. Gaston Lagaffe,
  4. Idées Noires.

1. Dans les aventures de Spirou et Fantasio

En 1951, Fantasio et Spirou voyagent à vélo, dans "Il y a un sorcier à Champignac", p 8.

Fantasio et Spirou voyagent à vélo…
Dans "La mauvaise tête", en 1954, Fantasio participe à une course cycliste, empruntant un itinéraire quelque peu improbable.

Fantasio participe à une course…
Toujours dans "La mauvaise tête" (1954), Spirou enfourche lui aussi un vélo, mais c'est un vélo volé, qu'il restituera naturellement peu après.

Spirou, voleur de vélo!

2. Dans les gags de Modeste et Pompon

En 1955, Franquin se brouille avec les Éditions Dupuis pendant quelques jours. Juste le temps de signer un contrat avec le Journal de Tintin! Conséquence : la création, pour ce journal des jeunes de 7 à 77 ans, de “Modeste et Pompon”, dont les gags en une planche préfigurent le futur “Gaston Lagaffe”, qui ne verra le jour que deux ans plus tard, en 1957.

Dans les quatre albums qui regoupent les gags de “Modeste et Pompon” dessinés par Franquin, je n'ai retrouvé que deux planches où l'on peut voir des vélos. La première, ci-dessous, est extraite de l'album R1 : “Sois bien calme Modeste!” (Editions Himalaya, 1989). Le vélo n'y est qu'entrevu. La véritable star de ce gag, c'est la chambre à air!

Modeste répare une chambre à air,  dans “Sois bien calme, Modeste!”, p 22 (années “50”)
➜ Voici la planche complète :

Une histoire de chambre à air
La seconde planche où l'on voit un vélo, extraite de l'album R2 “Non! Je ne m'énerve pas!!” (Editions Himalaya, 1989), donne à Modeste l'occasion de raviver quelques souvenirs d'enfance... Elle nous révèle par ailleurs l'existence, jadis, d'une étonnante législation sur les plaques de vélo, aujourd'hui bien désuète.

Modeste sur un vieux vélo sorti du grenier, dans “Non! Je ne m'énerve pas!!”, p 41 (années “50”)

➜ Voici la planche complète :

Une histoire de vieux vélo

3. Dans les gags de Gaston Lagaffe

Le vélo a inspiré à Franquin plusieurs gags de Gaston Lagaffe.

Gaston Lagaffe : Joyeux Noël !
Ici, c'est l'agent Lontarin qui réquisitionne un vélo pour poursuivre Gaston et son tacot.

Gaston Lagaffe : police montée…
Dans "La saga des gaffes", p 26 (1982), Gaston s'essaye au vélo de cirque…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et le bicyclown.

Le "bicyclown" ou vélo acrobatique de Gaston Lagaffe
Dans "Gaffes, bévues et boulettes", p 3 (1977), Gaston pilote de manière très sportive son célèbre tacot transformé en voiture suiveuse. Son ami Jules-de-chez-Smith-en-face, à la place du mort, n'en mène pas large…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et la voiture suiveuse.

Gaston Lagaffe et la voiture suiveuse
Dans "Le cas Lagaffe", p 28 (1970), Gaston teste un mini-vélo.
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et l'accident.

Gaston Lagaffe et l'accident
Dans "Gaffes, bévues et boulettes", p 32 (1977), l'ingénieux Gaston met au point une merveille de vélo pliant…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe et le vélo pliant.

Gaston Lagaffe et le vélo pliant
Gaston s'est aussi intéressé à la compétition cycliste, non sans mettre à profit son ingéniosité légendaire…
➜ Voir la planche complète de Gaston Lagaffe coureur cycliste.

Gaston coureur cycliste
A ma connaissance, le dessin ci-après n'est pas issu d'un gag de Gaston. On y voit notre gaffeur préféré faire du vélo en compagnie de Mademoiselle Jeanne. Je ne connais pas l'origine de ce dessin, mais on y distingue clairement la signature de Franquin.

Gaston et Mademoiselle Jeanne
Le dessin ci-dessous a été diffusé sur la page d'accueil de Google à l'occasion du 57e anniversaire de Gaston, personnage apparu pour la première fois dans le journal de Spirou le 28 février 1957. Je pense qu'il ne s'agit pas d'un dessin original de Franquin. En effet, je ne l'ai pas retrouvé dans les albums de Gaston (il m'a peut-être échappé). Un indice qui alimente ma conviction : le pédalier est à gauche! Sur tous les autres dessins, Franquin ne fait jamais cette erreur!
Enfin, Gaston tient dans sa main gauche une loupe, symbole des recherches sur Google, ce qui plaide en faveur d'une création…
Si quelqu'un sait qui est l'auteur de ce dessin, je suis preneur…

➜ Pour plus de détails concernant ce dessin, voir par exemple l'article de l'Express.fr.

Le vélo couché de Gaston Lagaffe
Par ailleurs, à l'occasion d'une exposition intitulée "M’Enfin Franquin?!" (voir l'article sur lalydo's blog), on a pu découvrir, entre autres, un dessin où Gaston sert de porte-parole à Franquin pour exprimer son point de vue sur le dopage.

Gaston et le dopage
Franquin était également très engagé en faveur de l'écologie. Cette planche en est un exemple. Elle regroupe des recherches en vue d'une campagne pour la promotion des déplacements à vélo, avec Gaston comme faire valoir.

Promotion pour les déplacements à vélo

4. Dans Idées Noires

Dans cette série de gags, je n'ai trouvé qu'une seule planche concernant le vélo. Celle-ci est intitulée « Il ne faut pas confondre dérailleur et des petits comiques ». Franquin y fait preuve d'une humour très noir! On y perçoit dans un premier temps la dure réalité des forçats de la route…

Dans "Idées Noires", p 12 (1981)
… avant que la chute n'y apparaisse encore plus terrifiante qu'on ne l'avait imaginé!

➜ Voici la première demi-planche :

"Idées Noires", p 12 (1981)
… et la seconde.

"Idées Noires", p 13 (1981)
Si un lecteur ou une lectrice repère un oubli de ma part dans cet inventaire des vélos d'André Franquin, un simple commentaire déposé sur cet article sera le bienvenu.

Claude
Illustrations : Internet ou numérisations personnelles

LIENS :

Mes autres articles concernant le vélo et la Bande Dessinée :
Les vélos d'Hergé, dans les albums de Tintin et ailleurs
Le vélo en couverture du Journal de Tintin

lundi 19 mai 2014

TRÈFLES DE L'ÎLE-DE-FRANCE : LE TRÈFLE BELLIFONTAIN (3e participation)

4 CIRCUITS (MAI 2014)

Je ne reviens pas ici sur le principe des Trèfles de l'Île-de-France (TIF) que j'ai abondamment expliqué sur notre site et dans les articles déjà consacrés à ces randonnées permanentes.

—> Présentation des TIF sur notre site.
—> Page avec liens vers tous nos articles et nos photos au sujet des TIF.

Le Trèfle Bellifontain est mon quatrième Trèfle de l'année 2014, le plus long (4 circuits pour un total de 363 km). Réalisé entre le 13 et le 19 mai.

C'était ma troisième participation à ce Trèfle et j'en ai profité pour apporter quelques innovations : inversion du sens de rotation, variantes personnelles, routes différentes des précédentes lorsqu'il y a plusieurs options entre deux communes, petits détours pour visiter, etc.

La description des différents parcours, les lieux de pointage, les kilométrages, etc. figurent dans le compte-rendu de ma première participation, effectuée en 2012 avec Marie-Ange.

PARTICIPATION 2014 : IMAGES ET ANECDOTES

Sur le circuit qui traverse la forêt de Fontainebleau par des routes forestières pittoresques, je me suis attardé plus longuement que d'habitude, prenant de nombreuses photos. Du coup, j'ai fait un article spécifique sur ce thème.

Fontainebleau, depuis la Croix du Calvaire
Sur mon deuxième parcours de cette nouvelle série, j'ai profité d'un bel ensoleillement pour faire davantage de photos que lors de mes précédents passages…

Etang de Villeron
Le château de Lorrez-le-Bocage, hors parcours. Visible en prenant la D219 en direction d'Égreville.

Château de Lorrez-le-Bocage
Pause casse-croûte et photos à Egreville…

Égreville : halle et église
Après Égreville, petit détour pour aller voir à quoi ressemble le Musée-Jardin consacré à Antoine Bourdelle, célèbre sculpteur français (1861-1929). L'entrée est payante mais j'ai pu assurer quelques clichés dans la cour principale, où l'on peut admirer l'œuvre la plus connue de Bourdelle : Héraklès archer ou Héraklès tue les oiseaux du lac Stymphale, réalisée en 1909.

Musée-Jardin Bourdelle, commune d'Égreville
Encore une variante hors circuit pour arriver sur Château-Landon par une route qui permet d'apprécier une belle perspective en arrivant sur la ville, tout en profitant davantage des bords du Loing et de ses affluents, notamment le Fusain qui baigne le pied de la ville.

Château-Landon
Lorsqu'on arrive directement de Souppes-sur-Loing, on peut très bien traverser Château-Landon sans voir le château ni cet aspect de la ville, qui figure parmi les six BCN-BPF de Seine-et-Marne.

Château-Landon
Retour par Larchant et sa célèbre Basilique Saint-Mathurin…

Larchant, Basilique Saint-Mathurin
Lors du circuit qui passe à Donnemarie-Dontilly, autre BCN-BPF de Seine-et-Marne, j'avais décidé de m'attarder un peu. Jusque là, j'étais toujours passé un peu rapidement sans prendre le temps de découvrir les charmes de cette bourgade… Je n'ai pas été déçu!

Donnemarie-Dontilly : le Cloître et le jardin médiéval
J'ai ensuite opté pour une variante personnelle qui m'a permis de jeter un coup d'œil à une ancienne abbaye…

Ancienne Abbaye de Preuilly
J'ai poursuivi mon périple hors circuit jusqu'à l'Yonne, à Misy-sur-Yonne.

Misy-sur-Yonne
Je suis ensuite passé à Marolles-sur-Seine, ce qui m'a rappelé des souvenirs de crampes géantes sur une cyclosportive, "La 77", en 2006… avant de grimper la côte de Tréchy, puis de retrouver le circuit à Coutençon…

Château du Fresnoy (commune de Salins), sur la route de Coutençon
… et de revenir sur Mormant, où j'avais laissé ma voiture, en passant notamment par Bréau.

Bréau : vieux pont sur le ru d'Ancœur, dit "Pont Napoléon"
Pour terminer ce Trèfle, j'ai abordé le quatrième et dernier circuit de façon "sportive", couvrant la première moitié du parcours à près de 27 km/h de moyenne (et vent défavorable!). Première pause pointage à Saint-Vrain, puis pause photo à Boutigny-sur-Essonne…

Boutigny-sur-Essonne : Domaine de Bélesbat
Pause restauration à Milly-la-Forêt, où je prends une photo intéressante de la Halle, le parking situé juste devant ayant été débarrassé de tout véhicule pour un rafraîchissement du marquage au sol…

Halle de Milly-la-Forêt
Entre Milly-la-Forêt et Arbonnes (je faisais le circuit à l'envers), j'ai préféré emprunter une route plus calme que la D837. J'ai d'abord pris la D16 pour aller voir la chapelle Saint-Blaise des simples, dont l'intérieur a été décoré par Jean Cocteau.

Milly-la-Forêt : Chapelle Saint-Blaise
Au lieu-dit Le Bois Dormant, je n'ai pas vu la Belle… Mais ça ne m'a pas surpris : c'était l'heure de la sieste!

Le Bois Dormant
Ensuite, j'ai pris à gauche la Route des Grandes Vallées, ce qui m'a permis d'admirer ce décor fleuri dans une propriété nommée "Les Bourgeons d'Or". 

Les Bourgeons d'or, Noisy-sur-École
Ayant pris plus de 150 photos sur ce Trèfle bellifontain, la sélection a été difficile… J'utiliserai probablement une partie des photos non retenues ici pour publier d'autres articles plus ciblés… Affaire à suivre!…

Claude
Photos personnelles 2014