vendredi 23 octobre 2015

ENTRE SIORAC-EN-PÉRIGORD ET CADOUIN (DORDOGNE)

Au cours d'un bref séjour en Dordogne, fin octobre 2015, nous avons fait quelques petites sorties à vélo, juste des balades touristiques sans gros kilométrages pour découvrir le relief local et quelques sites remarquables.

Nous avons effectué notre première sortie en direction d'Urval et de Cadouin, sur une distance de 32 km, avec 456 m de D+. Le dénivelé montre bien que ce coin-là n'est pas plat!

D'ailleurs, nous avons tout de suite attaqué par une belle montée, la côte des Véneries : environ 2 km à 8% de moyenne.

Côte des Véneries
Peu après, nous avons laissé sur notre gauche la route de Belvès, avec l'intention de l'explorer très prochainement, pour emprunter une belle descente qui nous a menés à Urval…

Arrivée à Urval
… village rustique conservant de jolis vestiges médiévaux.

Urval
Au prix d'un infime détour, nous sommes allés voir le four banal.

« Qu'est-ce qu'un four banal?», me direz-vous.
Il s'agit d'une installation à fonction collective (halle, four, moulin), mise à disposition d'une population par décision d'un seigneur disposant du "ban", c'est-à-dire du pouvoir d'autorité. Les habitants avaient l'obligation d'utiliser ces installations, dites "banales", moyennant une redevance, la "banalité", souvent payée par prélèvement en nature.

Urval : le four banal
Une inscription en latin, à droite du four banal, adresse au Seigneur cette prière : « Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien ». On notera qu'il ne s'agit pas du "seigneur" qui a fait construire le four, mais d'un autre, plus haut placé!…

« Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien »
En quittant Urval, nous avons grimpé sur un plateau d'une altitude d'environ 240 m. A cet endroit, la route traverse la forêt domaniale de la Bessède…

Route de Cadouin
Puis elle plonge sur Cadouin, une cité qui mérite une halte.

L'abbaye de Cadouin, de style roman, fut consacrée en 1154. L'accès au cloître étant payant, nous en reportons la découverte pour une prochaine visite, lorsque nous aurons plus de temps disponible.

Abbaye de Cadouin
La halle possède une architecture particulière, puisque son toit est soutenu par d'imposants piliers en pierre, une caractéristique inhabituelle dans la région.

Cadouin : la halle
Nous admirons les superbes maisons en pierre et la porte Saint-Louis, une des trois portes qui séparaient jadis l'enclos monastique de l'extérieur… C'est la seule qui subsiste aujourd'hui.

Cadouin : la Porte Saint-Louis
Suite à une erreur d'orientation bienvenue, nous découvrons à la sortie de Cadouin une fontaine associée à un lavoir, construction datant de 1886, l'ensemble étant particulièrement élégant.

Cadouin : fontaine et lavoir
Pour revenir à Siorac, nous devons d'abord rejoindre Le Buisson-de-Cadouin. Nous remontons sur un plateau par une petite route qui, sur la carte, a belle allure! Surprise : le profil a belle allure lui aussi! Environ 300 m à plus de 14%, avec une pointe à plus de 19%! Au sommet de cette côte, le lieu-dit s'appelle "Brunet Bas". Je n'ose même pas imaginer le profil de la côte qui monte à Brunet Haut!!!

Brunet Bas
Après Le Buisson-de-Cadouin, nous franchissons la Dordogne au pont de Vicq (ou "Vic" : les deux orthographes cohabitent).

La Dordogne au pont de Vicq
Nous longeons ensuite la Dordogne jusqu'à Bigaroque, un très joli hameau.

Bigaroque
Après Le Coux, nous retraversons la Dordogne au pont de Siorac-en-Périgord.

La Dordogne au pont de Siorac
Encore quelques centaines de mètres et nous voilà de retour à Siorac. Une bien belle balade sous cette magnifique lumière.

Claude
Photos personnelles


dimanche 18 octobre 2015

LE TOBOGGAN MEUDONNAIS, À MEUDON, par Marie-Ange

Le Toboggan Meudonnais est l'un des incontournables rallyes de fin de saison.

Cette année encore, cette randonnée a tenu ses promesses. Toujours autant de participants enthousiastes (620 dont 52 féminines) au départ du complexe sportif Marcel Bec...

Résultats
... complexe sportif qui fut également le point de départ de la dernière étape du Tour de France 2015.

Souvenir du Tour de France 2015
Huit Cyclotouristes Saint-Mauriens parmi la foule des cyclistes qui n'ont pas hésité à aller taquiner un condensé de bosses parmi les plus célèbres de la vallée de la Bièvre et de la vallée de Chevreuse.

Huit Cyclotouristes Saint-Mauriens + un sympathisant de Nogent
Parmi les 52 féminines engagées, celles du club d'Asnières! J'ai eu ainsi le grand plaisir de faire la connaissance de la fille de Didier G. et de ses copines. De nombreuses jeunes filles très prometteuses qui n'auront aucune difficulté à succéder aux Saint-Mauriennes sur la première marche du podium lors du prochain “Levallois-Cabourg” (organisation qui succèdera, en 2016, au légendaire “Levallois-Honfleur”). Nous leur avions "volé" la première place en 2014 à Honfleur. Elles s'en souviennent encore et depuis, elles ont fait du chemin!!! Il faudra s'en méfier.

Des ravitaillements à la hauteur de ceux des Toques Blanches : saumon fumé, huîtres, foie gras, rillettes, flan pâtissier, etc.

Appel de Claude : «Eh Gégé! Tu aurais dû venir!!! Ça t'aurait plu! »
Des ravitaillements où certains ont tendance à s'attarder un peu plus que d'habitude… Allez savoir pourquoi!

Ravitaillements grand luxe!...
Mais l'attrait principal de ce rallye, c'est avant tout la succession impressionnante de belles côtes et de raidillons. Quelques exemples sur le parcours de 90 km : Côte du Val d'Albian, Côte de la Vacheresse, Côte de Choisel "La Ferté", Côte des 17 Tournants, Côte de la Madeleine, Côte de Romainville, Côte de l'Homme Mort, entre autres...

Côte de la Madeleine: même le panneau est en forte pente
(à moins que ce ne soit le photographe?)
Et tout cela, sans le moindre tampon à l'arrivée! (Comme quoi, on n'a pas besoin de faire tamponner pour se faire plaisir à vélo!) En effet, le président du club de Meudon ayant oublié le tampon, le pauvre a dû tout remplir à la main et apposer lui-même sa signature sur nos cartons du Challenge Individuel. Rien de tel qu'un autographe pour remplacer un tampon!

A l'arrivée, retrouvailles des CSM engagés sur les trois distances.

Ambiance à l'arrivée
Décidément, le Toboggan Meudonnais demeure une valeur sûre.

Marie-Ange
Photos : Claude et Marie-Ange

LIENS :

➜ Souvenirs du Toboggan Meudonnais 2010 (récit de Marie-Ange)

SPÉCIAL "CÔTE DE LA MADELEINE", par Claude

Vincent, un photographe du club organisateur, l'AS Meudon Cyclo, s'était posté en haut de la côte de la Madeleine pour saisir les expressions plus ou moins... joviales des cyclos confrontés à ces pentes exigeantes : 710 m d'ascension à 10,4% de moyenne, le pourcentage le plus élevé affichant 15%!


Un grand merci à Vincent, le photographe, qui a saisi 7 des 8 CSM engagés sur le Toboggan Meudonnais 2015. Désolé pour Marie-Ange, qui n'a pas sa photo car le parcours de 45 km ne passait pas par là...

Claude
Photo de l'organisation


LIENS :

Site de l'AS Meudon Cyclo.
➜ Toutes les photos du Toboggan Meudonnais 2015, dans la côte de la Madeleine.

PHOTOS DES CSM :

Sur le parcours de 75 km...

Jean-Pierre L.

Didier G.

Dominique Ch.

Speedy, alias Thierry A.

Patrick L.

Sur le parcours de 90 km...

Olivier D.

Claude S.

dimanche 11 octobre 2015

RALLYE DES VIGNOBLES, À COSNE-COURS-SUR-LOIRE (2/2) : DIMANCHE

➜ Voir aussi le compte-rendu de la balade du samedi.

L'organisation

L'Union Cosnoise Sportive, section cyclotourisme, est un club important, fort de 95 membres, dont 18 féminines. Il faut bien ça pour gérer une organisation de masse comme le Rallye des Vignobles, qui en était cette année, à sa 38e édition.

Malgré les 2266 participants (routiers, vététistes et marcheurs cumulés), les organisateurs étaient cependant un peu déçus. En effet, même si ce total améliore les scores des toutes dernières années, ils  sont bien loin de leurs meilleures années : plus de 3600 inscrits en 2007, 2008 et 2009!

Les trois vignobles : Cosne, Pouilly, Sancerre

Josy, Micheline et Marie-Ange ont opté pour le parcours intermédiaire. Elles ont déclaré que 78 km et plus de 900 m de dénivelé, ça leur suffisait. Avec le parcours de la veille et l'aller-retour à l'hébergement, elles totalisent tout de même plus de 160 km en deux jours…

Micheline et Marie-Ange (photo de l'organisation)
Allez les filles! (photo de l'organisation)
Quant à Dominique Ch. et moi, nous nous sommes engagés, avec gourmandise, sur le "101", au dénivelé proche des 1250 m.

Parcours du dimanche, 101 km
Voilà qui explique pourquoi on ne verra pas les filles sur les photos que j'ai prises sur le parcours du jour. En fait, la vedette du reportage photo, c'est Dom!

Après moins de 10 km, effectués avant le lever du jour, nous abandonnons donc les filles. Et quand la nuit se dissipe, c'est pour céder la place au brouillard… Pas de photos possibles dans ces conditions…

Dom émergeant du brouillard
La visibilité augmente peu à peu, mais l'humidité ambiante laisse encore des traces de… buée sur les lunettes…

Dom à Bué
Après une belle succession de côtes, nous arrivons à Sancerre, où nous montons hardiment sur les hauteurs pour profiter du belvédère…

Sancerre : belvédère, ou "ce qu'on aurait dû voir"…
… avec modération…

… et ce qu'on voyait!
Peu après, nous arrivions au premier ravitaillement, situé comme de coutume dans les caves de la Mignonne, où nous était proposée une dégustation de vin de Sancerre. Avec modération également!

Entrée des caves de la Mignonne
Peu après avoir quitté Sancerre, nous avons attaqué la plus longue côte du parcours, environ 3 km, avec des passages au-dessus des 10% de pente.

Côte et vignes
Belle descente pour revenir vers Saint-Satur. Nous franchissons successivement le canal lattéral à la Loire, puis la Loire elle-même au pont de Saint-Thibault.

La Loire, depuis le pont de Saint-Thibault
Nouvelle grimpette du côté de Tracy-sur-Loire et joli château aperçu entre vignes et feuillages.

Château de Tracy
Au ravitaillement de Pouilly, nous sommes accueillis en musique…

Ravitaillement de Pouilly-sur-Loire
Il y a foule au Pavillon de Loire… Est-ce pour déguster (toujours avec modération!) le Pouilly offert aux participants?

Ravitaillement au Pavillon de Loire, à Pouilly-sur-Loire
Sur le retour, pas de photos… Le soleil revenu nous aurait pourtant incités à en prendre. Mais avec Dom, nous avons profité des sections de routes moins vallonnées pour accélérer l'allure, pressés que nous étions de retrouver les filles… Ce qui ne sera fait qu'à l'arrivée à Cosne!

Retrouvailles à Cosne-sur-Loire
A propos de "Cosne" ou "Cosne-sur-Loire", intrigué par les diverses dénominations rencontrées, j'ai fait une petite recherche historico-géographique : l'appellation de "Cosne-Cours-sur-Loire" n'existe que depuis 1973, année où le village de Cours et ses hameaux ont été englobés dans une agglomération centrée sur la ville de Cosne-sur-Loire.

Quel que soit le nom qu'on lui donne, la ville est en fête tous les ans à cette période, à l'occasion de la Saint Michel, et le Rallye des Vignobles s'associe à ces festivités.

Tables et chaises pour ceux qui veulent se restaurer sur place
Divers stands, commercialisant produits locaux ou accessoires liés au vélo, contribuent à créer une ambiance de fête.

Stands où l'on peut acheter vins et fromages locaux, entre autres
Si vous avez loupé l'occasion de participer à cette grande fête du vélo et de découvrir les trois vignobles de Cosne, Pouilly et Sancerre sous un jour des plus agréables, la prochaine session de rattrapage aura lieu le deuxième week-end d'octobre 2016. En espérant qu'il fera encore plus beau que cette année!

Un grand merci aux organisateurs pour l'accueil qu'ils nous ont réservé.

Claude
Photos personnelles (sauf mention contraire)

samedi 10 octobre 2015

RALLYE DES VIGNOBLES, À COSNE-COURS-SUR-LOIRE (1/2) : SAMEDI

Le Rallye des Vignobles, moi, j'aime!
C'est pour ça que je n'hésite pas à faire régulièrement le déplacement. Depuis 2006, j'y ai participé 7 fois, dont 5 fois sur les parcours VTT! (voir détails et liens en fin d'article).

Pour Marie-Ange, cette édition 2015 n'enregistrait "que" sa quatrième participation… mais ce depuis 2010, ce qui n'est pas négligeable non plus! Bref, elle aime aussi!!!

Rallye des Vignobles 2015
Se souvenant du séjour de notre club à Cosne, au printemps 2013, les bénévoles du club organisateur, l'Union Cosnoise Sportive, section Cyclotourisme (site : http://ucs-cosnesurloire.ffct.org), se sont réjouis de revoir des Cyclotouristes Saint-Mauriens sur leurs terres.

Josy, Micheline et Dominique Ch. s'étant joints à nous, nous étions donc cinq CSM au départ du rallye du samedi après-midi, un parcours de 74 km au dénivelé très raisonnable.

Parcours du samedi
La suite vous sera contée ci-dessous, en images.

Claude
Photos personnelles

La balade du samedi en images

Lors de notre engagement, un reporter photographe du Journal du Centre (le JDC) nous pose quelques questions et nous photographie. La légende de la photo est celle de l'article publié sur le net (voir l'article).

« Les cyclos de Saint-Maur s'inscrivent pour les 2 jours de vélo. » (photo le JDC)
Quelques minutes plus tard, vers 13h20, départ sous un ciel un peu gris, mais sourire aux lèvres…

Marie-Ange et Dom au départ
Sur la première moitié du parcours, nous avons beaucoup joué à cache-cache avec la Loire, la perdant de vue plusieurs fois pour mieux revenir la côtoyer… De pont en pont!…

Pont suspendu de Cosne-sur-Loire
Pont métallique de Pouilly-sur-Loire
Le photographe bénévole du club organisateur nous surprend au passage…

 Des CSM en goguette (photo de l'organisation)
Le soleil s'invitant sur le circuit, une pause pour "tomber la veste" s'est avérée judicieuse.

Petite pause du côté de Mesves
En arrivant à La Charité-sur-Loire, encore un pont, plus ancien que les précédents, avant de tourner le dos à la Loire et de nous enfoncer dans les terres.

Vieux pont de La Charité-sur-Loire (achevé en 1731)
La Charité-sur-Loire mérite le détour, alors on ne s'en prive pas… (voir http://www.lacharitesurloire-tourisme.com/La-cite-monastique)

Arrivée à La Charité-sur-Loire
On peut y admirer quelques vieilles pierres très bien restaurées, dont le prieuré.

Cloître du prieuré de La Charité-sur-Loire
L'accueil "ravitaillement" se trouvait au kilomètre 44, à Passy-les-Tours, à proximité d'un jeune musée consacré à l'époque médiévale.

Musée médiéval de Passy-les-Tours
Un cyclo a bien voulu nous photographier en compagnie d'un charmant camarade…

Passy-les-Tours, entrée du musée médiéval
Comme les tours de Blandy, celles de Passy encadrent un château médiéval, dont un vaste programme de restauration a débuté. Un bénévole qui nous accueillait sur place espère voir aboutir les travaux d'ici une petite quarantaine d'année. J'ai promis de venir voir le résultat à l'occasion de mes 100 ans!

Château médiéval de Passy-les-Tours
Sur le retour, nous sommes passés à Saint-Laurent-l'Abbaye, devant une abbaye qui a quelque peu souffert…

Abbaye en ruines à Saint-Laurent-l'Abbaye
De retour à Cosne, nous avons été chaleureusement accueillis à la fois par un soleil déterminé, qui cessa de jouer les timides pour enfin nous montrer son meilleur profil, et par le président de l'UCS Cyclotourisme, ravi de bavarder quelques minutes avec nous.

En compagnie de Bernard Bizet, Président de l'UCS (au centre), et d'un bénévole assurant le rôle de "photographe"
Et nous nous sommes quittés en nous disant tout simplement : « à demain! »!

Claude

➜ Rallye des Vignobles 2015, 2ème partie : dimanche

SOUVENIRS ET LIENS :

Nos souvenirs du Rallye des Vignobles…

En 2006, 2007, 2008 et 2010, je n'ai fait que la randonnée VTT du dimanche.
➜ Souvenirs de 2006 (week-end des vététistes de l'AS Brévannaise)
➜ Souvenirs de 2008 (week-end VTT avec Joao + ASPTT)
➜ Souvenirs de 2010 (week-end des vététistes de l'AS Brévannaise, première participation de Marie-Ange, en VTT)

En 2011, j'ai fait le parcours du samedi sur la route avec un VTT, et la rando VTT du dimanche. Marie-Ange, était sur la route samedi et dimanche.
➜ Le récit de Marie-Ange

En 2012, pour tous les deux : parcours sur route du samedi après-midi et du dimanche matin. Rallye de dimanche réduit au plus petit parcours (45 km) pour cause de pluie très très mouillée et très très froide! Brrr! Pas de photos et pas d'article! Na!