dimanche 31 janvier 2016

DES VÉLOS SUR LES TIMBRES POSTE FRANÇAIS

Plus d'une trentaine de timbres poste français (33 exactement selon mon décompte) montrent des vélos, bicyclettes ou autres vélocipèdes. L'inventaire sur le site Phil-ouest.com comblera les philatélistes et les petits curieux qui s'intéressent à tout ce qui a un rapport avec le vélo.

Ce travail, très intéressant et très riche en informations philatéliques, est présenté dans l'ordre chronologique. Je m'en suis servi pour proposer mon propre classement thématique. Les illustrations utilisées ici ont été téléchargées à partir de ce site…

Facteurs à bicyclette et journée du timbre

Naturellement, la Poste se devait de rendre hommage à ses facteurs distribuant le courrier à vélo, ce qui fut fait sur un timbre dès 1958. Curieusement, celui-ci s'intitule : “Distribution postale motorisée”, bien qu'un vélo apparaisse au premier plan. Une explication plausible trouvée sur Internet : le facteur qui part vers sa tournée cycliste aurait été véhiculé jusque là (et donc "motorisé"!) par son collègue, conducteur de la 2CV Citroën fourgonnette, que l'on voit en train de replier le porte-vélo ayant servi au transport.

Distribution postale motorisée, en 1958
En 1972, nouvelle référence aux facteurs à bicyclette.

Facteur rural à bicyclette en 1894
La journée du timbre de 1993 fit d'une pierre deux coups en s'inspirant d'une affiche du film de Jacques Tati, "Jour de fête". Elle rendit ainsi à la fois hommage au cinéaste et aux facteurs à vélo.

Jacques Tati, héros de la Journée du timbre 1993

    Compétition cycliste

    On constate par ailleurs que la compétition est particulièrement représentée, à commencer par le timbre le plus ancien montrant des vélos. Celui-ci, édité en 1953, est consacré aux 50 ans du Tour de France.

    Cinquantenaire du Tour de France, en 1953
    La Grande Boucle fut de nouveau à l'honneur en 2003, pour son centenaire…

    Centenaire du Tour de France, 1903
    Centenaire du Tour de France, 1903
    … et en 2013 à l'occasion de sa 100e édition, sous la forme d'une série de 8 timbres. À ce jour (février 2016), ce sont les timbres poste français les plus récents consacrés au vélo.

    Centième édition du Tour de France en 2013
    Deux timbres ont été consacrés à des Championnats du Monde cyclistes qui se sont déroulés en France, l'un à Gap en 1972 et l'autre à Chambéry en 1989. Le premier timbre représente un cycliste anonyme, dont la physionomie n'est pas sans rappeler un certain Jacques Anquetil…

    Championnats du Monde cyclistes 1972
    Championnats du Monde de cyclisme, Chambéry 1989
    En 2002, une autre compétition cycliste se déroulant sur le sol français a été à l'honneur : Paris-Roubaix, à l'occasion de sa 100e édition.

    Centième édition de Paris-Roubaix, en 2002
    Quant au cyclisme lors des Jeux Olympiques, il est évoqué parmi d'autres sports à l'occasion des JO de Sydney en 2000…

    Jeux Olympiques de Sydney, 2000
    … et des JO de Pékin (ou Beijing) en 2008, sous la forme d'une planche de 10 timbres dont 4 différents, l'un d'entre eux montrant un pistard aux côtés d'un cavalier.

    Jeux Olympiques de Pékin, en 2008

    Histoire du vélo

    Une planche de 6 timbres, publiée en 2011, résume l'évolution du vélocipède, des origines à nos jours. Cette série s'attarde cependant bien plus sur les origines que sur le vélo d'aujourd'hui puisque cinq des six timbres représentent des machine du XIXe siècle : une draisienne (1817), un vélocipède à pédales (1861), un grand bi (1870), une bicyclette à chaîne (1885) et une bicyclette à pneumatiques (1891). Quant à l'engin évoquant notre époque, il s'agit d'un vélo de ville, dont le modernisme ne saute pas aux yeux!

    Le vélocipède, des origines à nos jours
    Un timbre de 1983 avait préalablement rendu hommage à Pierre et Ernest Michaux, inventeurs des pédales, alors implantées sur la roue avant.

    Pierre et Ernest Michaux : Vélocipède

    Le vélo, entre autres...

    Sur plusieurs timbres, des bicyclettes apparaissent, sans que le "vélo" soit le thème retenu. Listons dans l'ordre chronologique de leur parution :

    • Le sport pour tous en 1978 (vélo à l'arrière plan).
    Sport pour tous, 1978
    • Le cinquantième anniversaire du Front Populaire en 1986, avec l'œuvre de Fernand Léger intitulée "Loisirs" et faisant la part belle à la petite reine! (A ce sujet voir mon article consacré aux cyclistes dans l'œuvre de Fernand Léger)

    Le Front Populaire, 1936-1986

    • La philatélie et les jeunes en 1991, un vélo entrant dans la composition.
    Philex Jeunes - Cholet, 1991
    • Une photo d'Henri Cartier-Bresson en 1999, sur laquelle on distingue un ou une cycliste.
    Cartier-Bresson, 1999
    • Les sports de glisse en 2004, honorés dans une planche de 10 timbres, dont l'un (en haut à droite) évoque le BMX et le bi-cross.

    Collection Jeunesse : Sports de glisse (2004)
    • Le développement durable et le recyclage, en 2008, sous la houlette du Programme des Nations Unies pour l'Environnement, dans une série de 10 timbres, dont l'un présente le vélo (de ville) comme le moyen de transport du futur.

    Timbrez des idées durables, 2008

    Idées pour des timbres futurs...

    Saur erreur ou omission, je n'ai pas trouvé de timbres concernant le cyclotourisme ni le VTT. Pratiquant moi-même ces deux disciplines, je trouve que c'est une lacune qui mériterait d'être comblée. Alors pourquoi pas un hommage philatélique à Vélocio, le pionnier du cyclotourisme, ou à la Fédération Française de Cyclotourisme, qui fêtera ses 100 ans en... 2023. Les décisionnaires de La Poste ont le temps d'y réfléchir...

    Quant au VTT, j'imagine volontiers une série "Sports de pleine nature", associant entre autres la randonnée pédestre, le ski de randonnée, la course d'orientation, le VTT...

    Claude
    Illustrations récupérées sur Internet


    PS : L'auteur du site cité en référence précise que son inventaire n'est pas exhaustif et que les vélomoteurs n'y sont pas inclus.

    LIEN :

    A explorer : un inventaire de timbres internationaux sur le même thème.

    mercredi 27 janvier 2016

    AUTOUR DES EYZIES-DE-TAYAC (DORDOGNE)

    Nouvelle sortie avec le club de l'ECBP du Buisson-de-Cadouin (Dordogne). Parcours de 70 km autour des Eyzies-de-Tayac, avec 575 m de D+. Au programme : la très belle côte de Fleurac, longue de plus de 5 km, une côte régulière à 3% de pente moyenne. Excellente pour se préparer aux excursions en montagne.

    Pour le décor : quelques superbes châteaux (Campagne, Fleurac, etc.) et la vallée de la Vézère, avec ses  falaises, ses sites préhistoriques, ses grottes et ses aménagements troglodytiques. Encore un bien joli circuit!

    Claude
    Photos personnelles


    Aperçu en images

    Château de Campagne
    Arrivée aux Eyzies
    Falaises dans la vallée de la Vézère
    Pause à Fleurac, en haut de la côte
    Fleurac
    Fleurac
    Maison forte de Reignac
    Second passage aux Eyzies-de-Tayac

    mercredi 20 janvier 2016

    ROUTE DES CHÂTEAUX ENTRE LE BUISSON-DE-CADOUIN ET LA ROQUE-GAGEAC (24)

    Nous sommes désormais licenciés au club de l'Entente Cyclotouriste Le Buisson Périgord (ECBP), club du Buisson-de-Cadouin (Dordogne).
     ➜ Site du club : EC Le Buisson Périgord

    Pour notre deuxième sortie club, nous avons bénéficié d'un temps très doux et plutôt ensoleillé, sur un magnifique parcours émaillé de châteaux, répartis de part et d'autre de la Dordogne. 

    Rive de la Dordogne
    Premier site remarquable : Beynac-et-Cazenac, dont la château surplombe la Dordogne.

    Beynac
    Halte obligatoire pour cause de circulation alternée due à des travaux.


    Beynac
    La vue opposée permet d'apprécier pleinement le site.

    Beynac
    Peu après, nous atteignons La Roque-Gageac…

    La Roque-Gageac
    Lors de la traversée de la Dordogne, nous distinguons quelques constructions de la bastide de Domme, haut lieu du cyclotourisme puisque BCN/BPF du département. La visite n'est pas au programme du jour. Nous y retournerons…

    La Dordogne au pont de Cénac, avec vue sur Domme
    L'église Cénac, un peu à l'écart du village, est de dimensions imposantes.

    Cénac
    Au cours de la côte qui suit, un panneau "Route barrée" nous alerte. Nous continuons quand même… mais ça ne passe vraiment pas : élagage en cours! Nous franchirons l'obstacle par une autre route… dont la montée est plus raide! Puis nous atteignons la vallée du Céou, affluent de la Dordogne.

    Vallée du Céou, près de Pont-de-Cause
    Une voie verte très agréable suit la vallée.

    Voie verte dans la Vallée du Céou
    Le Céou rejoint la Dordogne à Castelnaud-la-Chapelle, dont le château occupe les hauteurs… Nous le contournons par le bas.

    Castelnaud-la-Chapelle
    Quelques centaines de mètres et voilà le château de Fayrac.

    Château de Fayrac
    La route que nous suivons passe entre le château et la Dordogne.

    Château de Fayrac, au bord de la Dordogne
    Depuis cette route nous apercevons le château de Beynac sur la rive opposée.

    Château de Beynac, vu depuis la rive opposée de la Dordogne
    Au prix d'une montée sportive,nous passons devant le château des Milandes, anciennement propriété de Joséphine Baker. (NB : la photo prise au passage étant ratée, j'en ai mis une autre prise quelques jours plus tard).

    Château des Milandes (photo du 6 février 2016)
    Le route du retour, non dénuée d'intérêt, aurait bien mérité quelques photos supplémentaires… Ce qui sera pour une autre fois.

    A l'arrivée, le compteur-GPS affichait 74 km et près de 500 m de D+, dénivelé raisonnable compte tenu d'une première moitié de parcours relativement plate. Ce fut une sortie très conviviale, qui nous a permis de découvrir et d'apprécier nos nouveaux compagnons de route.

    A bientôt pour de nouvelles aventures sur les superbes routes périgourdines.

    Claude
    Photos personnelles


    vendredi 1 janvier 2016

    NOUVEL AN À SARLAT (DORDOGNE)

    Pour fêter le nouvel an à notre façon, nous avons décidé de profiter d'une journée à la météo fraîche mais globalement ensoleillée pour aller faire un petit tour en vélo jusqu'à Sarlat.

    Départ de Siorac-en-Périgord : traversée de la Dordogne
    Depuis Siorac-en-Périgord, nous aurions pu choisir l'option aller-retour par la vallée de la Dordogne, au tracé peu vallonné. Mais, toujours attirés par les dénivelés, nous avons choisi la route des coteaux, au nord de la rivière à l'aller avec un retour par le sud.

    Route de Sarlat par les coteaux : Le Moulin de La Roque
    Sachant que la Dordogne coule à cet endroit à une quarantaine de mètres d'altitude et que les sommets des plus hautes collines culminent entre 250 et 300 m, cela représente donc de belles grimpettes. A l'arrivée de notre boucle, nous avions 62 km au compteur et près de 750 m de dénivelé positif.

    Arrivée à Sarlat sous le soleil
    À Sarlat, nous avons fait un petit tour du centre ville aux superbes constructions d'époque !

    Sarlat
    Nous avons pique-niqué devant l'ancienne église Sainte-Marie, au destin mouvementé : désaffectée après la révolution, divisée en propriétés privées au XIXe siècle, Hôtel des Postes à partir de 1907, dispensaire par la suite avant d'être abandonnée, puis reconvertie en marché couvert et espace d'expositions depuis 2002...

    Sarlat : l'ancienne église Sainte-Marie
    ... pour finir en décor pour un modeste pique-nique le 1er janvier 2016 !

    Sarlat : pique-nique au soleil
    Avant de quitter Sarlat, un petit coup d'œil à divers trésors architecturaux, dont la maison natale de La Boétie, ami de Montaigne.

    Sarlat : maison natale de La Boétie
    Nous n'avons pas tout vu, loin de là! Mais nous reviendrons!

    Une bien belle sortie hivernale pour démarrer l'année !
    Et l'occasion de renouveler nos vœux à tous les lecteurs de ce blog.

    Claude
    Photos personnelles


    Golf de Lolivarie, vu sur la route du retour