mercredi 30 mars 2016

CIRCUIT CLUB DU 30 MARS, par Marie-Ange

Notre club, l'Entente Cyclotouriste Le Buisson Périgord (ECBP), invite ses licenciés à trois sorties-club hebdomadaires. Deux bénévoles ont pour mission d'élaborer et de planifier des parcours diversifiés pour le plaisir de tous. L'importance du réseau de routes secondaires permet de varier les itinéraires, les kilométrages et les dénivelés. On a l'embarras du choix! (« Tu es sûr, Claude, qu'on monte à gauche??? »)

Pionnière du cuissard court, je n'ai pas hésité un seul instant à exposer mes mollets de cyclote au soleil!
Le circuit de ce mercredi après-midi présentait l'avantage de passer par notre village d'adoption. Claude et moi avions donc opté pour un départ depuis la maison plutôt que depuis le local du club. Nous étions persuadés que les copains de route n'auraient aucun mal à nous rattraper. A ce moment-là, nous ne pouvions pas prévoir qu'une erreur de direction au cours de leur trajet les obligerait à rallonger la distance et qu'ils ne recolleraient à nos roues que sur le final. Et pourtant nous avions musardé en chemin...

Petite halte touristique à Saint-Pompon
Au détour d'une ruelle de Saint-Pompon
Pour cette sortie de milieu de semaine, le beau temps était à notre porte. Pas de doute : c'était l'arrivée du printemps! Après un hivernage de quelques mois, la réouverture des petites auberges de village et le remplissage des terrasses sont des signes annonciateurs du redémarrage de la saison touristique.

Des gens en terrasse à Saint-Pompon... L'auberge s'appelle "L'envie des Mets" (ou... d'aimer?)
Peu après Saint-Pompon, nous avons marqué une nouvelle halte, sur la départementale 57, au lieu-dit Le Roc. Ici, plus de 50 vieux vélos, Peugeot, Motobécane, Lejeune, Motoconfort… jouissent d'un repos bien mérité dans un lieu dédié à leurs vieux jours.

Une des curiosités de ce circuit : une "résidence pour vieux vélos"!
Ici, on les soigne : Silence! Hôpital pour vélos!
Nous avons encore pris le temps d'admirer le village de Besse...

Commune de Besse
… et de partir à la cueillette de quelques... photos souvenirs supplémentaires!

Bienvenue au Pays du Châtaignier... et des cèpes!
Ce fut un circuit très pittoresque et néanmoins sportif, cumulant près de 600 m de dénivelé en 65 km.

Marie-Ange
Photos : Marie-Ange et Claude


LIENS :

➜ Toutes nos photos sur Flickr

➜ Trace du circuit, enregistrée par le GPS de Claude…


lundi 28 mars 2016

PÂQUES EN PÉRIGORD, À SAINT-FRONT-DE-PRADOUX (24), 3ème JOURNÉE

Après diverses hésitations dues aux pluies matinales, nous avons quand même décidé d'effectuer ce troisième circuit. Afin de gagner 1h sur le déplacement en voiture (aller-retour), nous avons décidé de prendre le départ depuis le point de convivialité : Saint-Georges-de-Monclar.

Saint-Georges-de-Montclar : Chapelle Sainte-Thérèse
Nous sommes de suite impressionnés par les vestiges historiques aperçus dans cette commune.

Château de Montclar
D'ailleurs, Monsieur le Maire de Saint-Georges-de-Monclar nous le confirme en nous accueillant sur place avec le sourire : « vous êtes ici dans le plus beau village de France ». En plaisantant, je lui demande s'il connaît d'autres villages de France… Blague à part, il a en partie raison : c'est certainement l'un des plus beaux endroits visités au cours de ces trois jours.

Saint-Georges-de-Montclar : très bien accueillis par M. le Maire (en noir), par Claude Fouchère, le président du club organisateur (à ma droite) et des bénévoles!
Le ravitaillement est prêt pour accueillir les nombreux cyclos engagés sur ce parcours de 75 km.

Point de convivialité de Saint-Georges-de-Montclar
Après avoir accepté de goûter aux mets proposés, nous prenons enfin la route… Nous découvrons peu après un autre joli village : Saint-Martin-des-Combes.

Saint-Martin-des-Combes
Nous commençons à enchaîner les ascensions, le plus souvent au milieu des bois. Les cyclotouristes ne sont pas les seuls à fréquenter les lieux…

Rencontre avec des chasseurs
Après une vingtaine de kilomètres, mon GPS enregistre déjà plus de 380 m de dénivelé. A ce rythme-là, on se croirait engagés sur une cyclomontagnarde!

Sommet d'une des nombreuses côtes du parcours
Heureusement, la partie la plus vallonnée se termine et après 40 km, nous faisons une halte à Moulin Blanc pour déguster un sandwich "jambon de pays/crudités". Pas mauvais!

Moulin blanc : décor pour un pique-nique
A cet endroit, le retour vers Saint-Front-de-Pradoux s'effectue en tournant à droite. Pour nous qui avons laissé la voiture à Saint-Georges-de-Montclar, nous zappons ce tronçon et la route reprend à l'opposé, en direction d'Issac, puis de Pont-Saint-Mamet. Au passage, une petite pancarte attire notre attention sur un "site à voir", au lieu-dit Le Cros.

Le Cros : maison traditionnelle
Plus loin, c'est Marie-Ange qui repère un lieu-dit, dont le nom nous fait sourire : Les Pâques! Ça ne s'invente pas!

Les Pâques : un lieu-dit qui nous donne le sourire!
Une petite côte nous élève en douceur jusqu'à Beauregard-et-Bassac, dont la halle est très spectaculaire. Soutenue par 17 colonnes massives en pierre, sa charpente est dotée de poutres de près de 15 mètres de long. Impressionnant!

Halle de Beauregard
Peu après, nous rencontrons un vent qui souffle par rafales. Une descente nous est ensuite signalée comme "rapide". Vent + descente rapide : prudence redoublée!

Nous remontons jusqu'à Clermont-de-Beauregard, village très pittoresque.

Clermont-de-Beauregard : vestiges d'une tour du château, couronnés d'une statue de la Vierge 
A l'ère du téléphone mobile, les cabines téléphoniques sont devenues rares. Celle-ci n'en est que plus séduisante. Peut-être sera-t-elle bientôt classée "monument historique"?!…

Clermont-de-Beauregard : une cabine téléphonique… médiévale?
Le retour à Saint-Georges-de-Montclar n'est plus qu'une formalité. A l'arrivée, le GPS affiche 63 km et 617 m de dénivelé, et à peine quelques gouttes de pluie sur le parcours. Pas si mal pour une journée où nous avons failli renoncer à cause du mauvais temps!

On en vient à regretter qu'il n'y ait pas un "mardi de Pâques" pour poursuivre nos explorations autour de Pâques en Périgord! Un grand merci aux organisateurs et vivement la prochaine édition!

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Toutes nos photos de Pâques en Périgord 2016, sur Flickr
➜ Le résumé du week-end sur notre site
➜ Lire le récit de la première journée


dimanche 27 mars 2016

PÂQUES EN PÉRIGORD, À SAINT-FRONT-DE-PRADOUX (24), 2ème JOURNÉE

Bonne surprise en arrivant à l'accueil : nous rencontrons Paul et Geneviève, des fidèles de l'Euro PN (voir sur notre site). Détail étonnant : sans nous concerter, Paul, Geneviève et moi portions sous nos vestes thermiques le maillot de l'Euro PN! Ça méritait bien une photo!

Avec Paul et Geneviève
Nous décidons de faire un bout de route ensemble... Le début du circuit nous faisait prendre une toute petite route permettant d'admirer, sur la commune de Saint-Martin-l'Astier, l'église Saint-Martin, dont le clocher-tour octogonal, très particulier, remonterait au IXe siècle.

Eglise de Saint-Martin
Un peu plus loin, une petite pancarte déposée par l'organisation, attirait notre attention sur un "site à voir" : les maisons doubleaudes de Gamanson. Ce sont des maisons de torchis et de bois construites ainsi aux XVIIe et XVIIIe siècles en raison de l'absence de pierre dans la vallée de la Double.

Maisons doubleaudes de Gamanson
A Saint-Laurent-des-Hommes, nos regards ont été attirés par la mairie, dont l'architecture associe les pierres et les pans de bois... Intrigué par les "Hommes" de ce Saint-Laurent, j'ai voulu en savoir plus : il s'agit de la déformation d'un mot occitan, "olm", signifiant ormes. Des arbres et non des êtres humains!

Mairie de Saint-Laurent-des-Hommes
Poursuivant notre route, nous avons longé une prétendue piste cyclable, gravillonnée à souhait et encombrée de brindilles... Praticable en VTT uniquement...

Une piste cyclable, ça? De qui se moque-t-on?
A Montpon-Ménestérol, Paul et Geneviève ont pris la route du retour tandis que nous poursuivions vers les terres de Dordogne proches du Bordelais. Ici, les vignes dominent souvent les paysages.

Après les terres blanches de samedi, les vignes
Vu le temps menaçant nous avons préféré renoncer au tronçon en aller-retour qui conduisait les cyclos au point repas de Puisseguin.
Sur le retour, nous avons fait la connaissance d'une néerlandaise licenciée au club de Gourdon (Lot). Tout en bavardant, nous avons fait une bonne vingtaine de kilomètres ensemble, jusqu'à l'arrivée à Saint-Front-de-Pradoux.

Marie-Ange avec Mien (prononcer "Mine"), une cyclote néerlandaise
Peu avant l'arrivée, une dernière photo pour garder un souvenir de l'Isle à Mussidan. Belle rivière de plus de 250 km de long, l'Isle, qui arrose aussi Périgueux, est un affluent de la Dordogne, qu'elle rejoint à Libourne.

L'Isle à Mussidan
La deuxième boucle est bouclée : 88 km et 472 m de dénivelé. C'était moins vallonné qu'hier.
A demain pour la dernière journée! Si le temps le permet...

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Toutes nos photos de Pâques en Périgord 2016, sur Flickr
➜ Le résumé du week-end sur notre site

samedi 26 mars 2016

PÂQUES EN PÉRIGORD, À SAINT-FRONT-DE-PRADOUX (24), 1ère JOURNÉE

Nous avons pris le départ avec nos camarades du club du Buisson-de-Cadouin (club qui, entre parenthèses, avait organisé "Pâques en Périgord 2013"). Sur les 10 inscrits du club, nous étions presque au complet au contrôle de St Vincent-Jalmoutiers. Sur la photo, il ne manque que Pascal, parti plus tôt sur le grand parcours.

Entente Cyclotouriste Le Buisson Périgord
Tout de suite après le départ, j'ai eu la surprise d'entendre quelqu'un me demander : « Vous êtes Claude? »... Je venais de faire la connaissance de Georges et Evelyne, venus de Brive. Quelques échanges bien sympathiques m'ont permis d'apprendre que ces deux amateurs de montagne, et chasseurs de cols, m'avaient reconnu grâce à la lecture de mon blog !

Sur le parcours un aller-retour de 5 ou 6 km nous a conduits jusqu'à Aubeterre-sur-Dronne, site BCN/BPF de Charente dont la principale curiosité est une église souterraine.

Eglise monolithe d'Aubeterre-sur-Dronne (Charente)
Arrivés à Ribérac à l'heure du repas, nous avons pique-niqué au soleil.

Pique-nique à Ribérac
Après Ribérac, nous avons de nouveau côtoyé la Dronne.

Moulin de St Méard-de-Dronne
Nous avons bien vite compris pourquoi on parle ici de Périgord Blanc : c'est la couleur de la terre, mêlée de cette pierre blanche que l'on retrouve aussi dans les constructions.

Périgord Blanc




Marie-Ange en Périgord Blanc!
En ce qui concerne les rencontres, sur ce secteur, ce fut "calme plat" ! Mais quand je dis "plat", je ne parle naturellement pas du dénivelé : 898 m en 93 km!

Nous nous sommes attardés à Segonzac pour quelques photos touristiques : la jolie église d'abord...

Eglise de Ségonzac
... puis le Château la Martinie.

Château la Martinie, à Segonzac
A l'arrivée, nous avons eu le grand plaisir de retrouver Danielle et José, du club d'Amilly, dans le Loiret. Quand je dis "retrouver", c'est une façon de parler... Car nous ne nous étions jamais rencontrés. Et pourtant, nous nous connaissons depuis fort longtemps, plusieurs années déjà, par l'intermédiaire de nos blogs respectifs :
• Danièle, c'est http://brugge45.skyrock.com
• José, c'est http://marcopant.skyrock.com

Quant à Marie-Ange et moi, c'est bien sûr ce blog-ci, mais aussi http://claude-fait-du-velo.skyrock.com

Avec José et Danièle
Si le temps le permet, nous reviendrons demain à Saint-Front-de-Pradoux pour la deuxième journée de Pâques en Périgord 2016

Claude
Photos personnelles

LIENS :

➜ Toutes nos photos de Pâques en Périgord 2016, sur Flickr
➜ Le résumé du week-end sur notre site
➜ Article sur Pâques en Périgord, 2ème journée



samedi 19 mars 2016

INITIATION AUDAX 100 KM, À SALVIAC (LOT)

Depuis plusieurs années, nous participons en mars à un 100 kilomètres Audax. Une bonne façon d'allonger les distances en douceur à l'approche du printemps. Cette année, nous avons opté pour une organisation du Lot, au départ de Salviac.

Salviac : capitaines de route en plein briefing (à gauche)
Nous espérions découvrir un coin du Lot et explorer de nouvelles routes... Mais comme par un fait exprès, le parcours nous ramenait vers la Dordogne! Pas vraiment un problème car il s'agissait de très belles routes!

Le parcours 2016
Les conditions étaient réunies pour que cette organisation soit une réussite. Le soleil était de la partie, la température douce, et le groupe bien sympathique. Il y avait 35 participants, dont 8 féminines, qui ont été répartis en deux groupes.

Marie-Ange au départ, avec des cyclos et cyclotes de Gourdon (Lot)
Sur la partie du parcours qui longeait la Dordogne, nous avons retrouvé des routes et des châteaux familiers puisqu'il s'agit du décor de certaines de nos sorties club avec l'Entente Cyclotouriste Le Buisson Périgord...

Michel, notre capitaine de route, devant le château de Fayrac
A l'occasion de la principale halte, à Castelnaud-la-Chapelle, nous avons pu admirer l'imposante statue dédiée aux mariniers de la Dordogne...

Le maître gabarier de Castelnaud
Après 20 minutes d'arrêt, nous avons laissé derrière nous le château de Castelnaud pour commencer à remonter la vallée du Céou.

Château de Castelnaud
De petites routes tranquilles nous ont conduits jusqu'à Saint-Cybranet puis Daglan, où nous avons franchi le Céou. Les kilomètres défilaient joyeusement, toujours sous le soleil, tout en papotant avec les uns et les autres.

Alors que le retour à Salviac était proche, nous avons aperçu un imposant château en ruines, nommé Château du Repaire... Un repaire de brigands???

Château du Repaire
Nous avons de nouveau franchi le Céou à Pont-Carral.

Le Céou à Pont-Carral
Il ne restait plus que quelques kilomètres à parcourir pour rentrer au bercail et profiter d'une généreuse collation offerte aux participants.

Merci à Michel P., notre capitaine de route, à Marie-Agnès, serre-file dévouée et attentive, et à nos compagnons de route, qui ont rendu cet Audax bien agréable. A noter que cette initiation Audax s'est déroulée à une vitesse moyenne de 21 km/h, ce qui a permis aux néophytes de toujours garder le contact et de finir enchantés.

Claude
Photos : Marie-Ange et Claude


LIENS :

➜ Toutes nos photos sur Flickr
➜ Toutes nos participations à des Brevets Audax
➜ Le compte-rendu de Michel P., organisateur, sur le blog de Pilou (Groupe de Cyclos Randonneurs Flâneurs du Lot)


dimanche 13 mars 2016

OUVERTURE DU CODEP 24 À SAINT-AMAND-DE-COLY (DORDOGNE)

Nous avons participé ce dimanche à la première organisation FFCT de la saison sur les routes de Dordogne, notre premier rallye en 2016. Il fallait être sacrément motivé car au départ de la maison, en voiture, le thermomètre affichait -5°! Mais nous n'avons pas regretté notre détermination!

L'accueil avait lieu à la salle des fêtes de Saint-Amand-de-Coly, à environ 1h de route de chez nous. En arrivant sur place, vers 8h30, l'herbe était encore givrée… Heureusement, la température ne cessera de monter tout au long de la matinée pour atteindre plus de 16° sur le retour!

Accueil à Saint-Amand-de-Coly (ancien séchoir à tabac)
Deux parcours étaient proposés aux routiers : 44 km pour environ 550 m de dénivelé et 71 km pour plus de 900 m de dénivelé. En temps normal, le plus long circuit ne nous aurait pas rebutés… Mais sortant à peine d'un gros rhume, nous avons sagement opté pour le petit parcours, effectué en mode visite et reportage photographique.

Parcours et balisage
Dès le départ, en compagnie de trois membres de notre club (l'Entente Cyclotouriste Buisson Périgord), nous attaquions par une jolie petite côte qui nous a évité de souffrir du froid. Après une première descente, nous avons suivi la vallée de la Chironde jusqu'à Saint-Geniès.

Saint-Geniès
De retour sur le plateau, le circuit nous ramenait ensuite sur Montignac à la faveur de quelques belles descentes, sur des petites routes au revêtement quelquefois très… rural!

Le ravitaillement était à Aubas, que nous avons rejoint en empruntant la route de la noix, une route qui se prolonge ensuite jusqu'en Corrèze et dans le Lot, et correspond au territoire d'appellation d'origine contrôlée "Noix du Périgord".

Arrivée à Aubas par la route de la noix
Au ravitaillement : tartines de pain de campagne garnies de rillettes, fruits secs ou frais, pain d'épice ou quatre-quarts, chocolat…

Ravitaillement à Aubas
Sur le territoire de la commune d'Aubas, de nombreux panneaux explicatifs permettaient à ceux qui le souhaitaient de se cultiver et de satisfaire leur curiosité. Le choix du petit kilométrage nous en laissait tout le temps nécessaire. Ci-dessous par exemple, un panneau concernant l'implantation de croix aux carrefours…

Panneaux explicatifs pour les curieux
La partie la plus belle du circuit se trouvait après Aubas, le long d'une route qui suivait la vallée de la Vézère, avec notamment le Château de Sauvebœuf. Un nom curieux qui est un bel exemple de ces toponymes dont la signification paraît limpide mais cache une étymologie plus complexe qu'on ne croit. Ici le nom viendrait de deux mots signifiant respectivement solitaire (ou désert) et boisé! Rien à voir avec le sauvetage d'un bovidé!!!

Château de Sauvebœuf
Ce joli château est flanqué d'un superbe pigeonnier…

Pigeonnier de Sauvebœuf
Nous avons ensuite gravi une côte sévère qui conduisait au plateau de l'Escaleyrou : 1 km à 8% de pente moyenne. Pente assez forte, certes, mais ça valait le coup de monter là haut!

Belvédère de l'Escaleyrou
Un belvédère avec table d'orientation nous offrait une vue imprenable sur la vallée de la Vézère, avec pas moins de trois châteaux pour agrémenter ce décor plein de charme : Sauvebœuf au Nord-Ouest, la Petite Filolie au Nord et la Fleunie au Nord-Est… Sur les photos, on distingue à peine les châteaux… En grandeur nature, on les voit beaucoup mieux!

Table d'orientation et château de la Petite Filolie
La Vézère et le château de Sauvebœuf (sur la gauche par rapport au pont)
La Vézère et au fond, le château de la Fleunie (partiellement masqué par une petite branche)
La descente nous ramenait ensuite au niveau de la Vézère. Puis nous avons traversé le bourg de Condat-sur-Vézère.

Le Coly à Condat-sur-Vézère
Nous avons remonté ensuite la vallée du Coly jusqu'à la commune de… Coly. Le long de cette route, nous avons aperçu de nombreux adeptes venus profiter de l'ouverture de la pêche.

Toujours le Coly
A Coly, nous aurions pu opter pour une boucle supplémentaire de 27 km… Mais nous nous en sommes tenus à notre sage résolution du départ et nous sommes rentrés à Saint-Amand-de-Coly et son imposante église fortifiée, en cours de rénovation, un édifice construit sur les ruines d'une ancienne abbaye.

Retour à Saint-Amand-de-Coly
La caractéristique de ces organisations dites "ouverture du CoDep", c'est qu'elles se prolongent, pour ceux qui le souhaitent, par un repas pris en commun. Nous en avons profité pour rencontrer Claude-Hélène Yvard-Guermonprez, jeune présidente du CoDep de Dordogne. Puis nous avons partagé un bon moment de convivialité avec quelques partenaires de notre nouveau club, François, Jacky et Robert, avec qui nous avons pu faire plus ample connaissance.

Marie-Ange entre François (à gauche) et Jacky, président du club de l'ECBP
En conclusion, nous sommes enchantés de cette matinée, infiniment plus agréable que ce que laissaient présager les -5° affichés au thermomètre au moment de monter dans la voiture!…

Claude
Photos personnelles

➜ Toutes nos photos sur Flickr