dimanche 18 juin 2017

PARIS-NICE CYCLO 2017 5e ÉTAPE : MORZINE - LES SAISIES

➜ Etape précédente : Les Rousses - Morzine — Etape suivante : Les Saisies - Val Cenis

La photo du jour

Au Col du Marais (photo Alain)

L'enregistrement de mon étape sur Strava


Les données officielles de l'étape

Distance initiale annoncée : 115 km, 145 km après modification de parcours
Moyenne basse selon organisation : 15 km/h.
D+ selon Openrunner : 3518 m.
Tracé officiel (parcours initial) sur Openrunner : 6450890
Départements traversés : Haute-Savoie (74), Savoie (73)
8 cols CCC : Ranfolly, Joux Plane, Châtillon, la Colombière, Saint-Jean-de-Sixt, le Marais, les Essérieux, les Saisies
BCN-BPF : aucun
Hébergement aux Saisies : Hôtel Le Calgary

Tracé de l'étape (avant modification)


Profil de l'étape, avant modification

Mes données personnelles

Distance selon mon GPS : 146 km
Moyenne personnelle : 17,6 km/h.
D+ selon mon GPS : 3600 m
Météo : Grand beau temps
Température moyenne : 24°.

Le récit

Cette étape s'annonce comme l'une des plus ardues. Les ascensions à répétition représentent près de 50 km de montées cumulées : Joux Plane, La Colombière et Les Saisies, entre autres montées plus modestes. Le dénivelé positif est annoncé à plus de 3500 m. De plus, initialement prévu pour 115 km, le kilométrage a été revu à la hausse suite à une modification imposée au dernier moment par la commune de La Clusaz : plus de 30 km de rab! Bref, une longue journée en perspective!

Dès le départ, on attaque un gros morceau : le Col de Joux Plane, point culminant du jour (1700 m, FR-74-1713). Lorsque le Tour de France franchit Joux Plane, il vient généralement de Samoëns (les locaux ne prononcent pas le "s"!) et l'arrivée se juge à Morzine. Lorsqu'on l'aborde depuis Morzine, la montée est sensée être moins difficile, mais reste exigeante, au moins jusqu'au franchissement du Col du Ranfolly.

Col de Joux Plane, profil depuis Morzine
Comme on le voit sur le profil ci-dessus, on est très vite dans le "rouge", ce qui signifie que la pente moyenne est supérieure à 10%. A froid, c'est dur!

Col du Ranfolly
Alain semble à l'aise… en danseuse.

Alain dans le Col du Ranfolly (photo Sylvain)
Je souffle un peu…

Dans le Col du Ranfolly (photo Véra)
Jusqu'au Col de Ranfolly (1658 m, FR-74-1655), on monte pendant 8 km sans temps de récupération. La pente moyenne est conséquente…
  • Départ : Morzine
  • Longueur : 8 km
  • Dénivellation : 675 m
  • % Moyen : 8,44%
  • % Maximal : 11,1%
Panneau du Col du Ranfolly
Une fois franchi le Col du Ranfolly, le passage au Col de Joux Plane ne présente plus de difficulté. Et la récompense est majestueuse : le Mont Blanc vu depuis ce col est éblouissant!

Mont Blanc depuis le Col de Joux Plane
Le spectacle séduit d'ailleurs de très nombreux participants, qui dégainent leur appareil photo… Certains profitent ensute de cette halte pour enfiler un coupe-vent avant d'attaquer la descente de 11 km vers Samoëns. Une descente à aborder prudemment car la pente est sévère : environ 9% de moyenne!

Col de Joux Plane
La montée vers ces hauteurs matinales a pris du temps, de sorte que la pause café, à Samoëns, intervient après seulement 25 km.

Samoëns
Après Samoëns, les trois CSM et moi roulons avec un groupe. Ainsi les kilomètres défilent plus vite. Le Col de Châtillon (741 m, FR-74-0738), au km 38, ne présente aucune difficulté lorsqu'on l'aborde comme nous en venant de Cellières.

Col de Châtillon
Suit une belle descente jusqu'à Cluses, et sept ou huit kilomètres après avoir franchi le Col de Châtillon, un nouveau gros morceau se présente, avec l'ascension du Col de la Colombière (1613 m, FR-74-1613). André Leroux nous a en outre dégoté un démarrage gratiné, par Marnaz, plus dur que l'accès classique au col depuis Scionzier, tel qu'on le voit sur le profil ci-dessous.

Voir le descriptif depuis Scionzier.
  • Longueur : 16,3 km
  • Dénivellation : 1108 m
  • % Moyen : 6,8%
  • % Maximal : 10,2%
Col de la Colombière : profil depuis Scionzier
En traversant le Reposoir, j'ai une pensée pour Gérald… puisqu'il me l'a demandé!!! Tu as bien fait, Gérald de me parler du Reposoir : l'endroit est… reposant pour la vue! Pas pour les jambes.

Le Reposoir
L'ascension se poursuit. Les trois derniers kilomètres sont les plus durs. Les panneaux implantés le long de la route donnent des chiffres légèrement plus élevés que ceux du profil téléchargé sur Internet  : 1 km à 9% de moyenne, puis 1km à 10% et enfin 1 km à 11%.

Final de le Colombière
Difficile de faire une belle photo devant le panneau du col. Entre les voitures stationnées juste devant et les cyclos qui se relaient pour emporter un souvenir, l'endroit est saturé!… Lassé d'attendre mon tour, j'emporte un souvenir de nos amis guadeloupéens, engagés eux aussi sur ce Paris-Nice.

Col de la Colombière
Dans la descente, je capture une belle vue du Chinaillon (commune du Grand Bornand)

Le Chinaillon
Nous voilà au ravitaillement du midi : Le Grand Bornand.

Le Grand Bornand (photo Martine)
Avec les CSM, nous repartons ensemble du Grand Bornand et franchissons peu après le Col de Saint-Jean-de-Sixt (956 m, FR-74-0956).

Col de Saint-Jean-de-Sixt
La déviation imposée ne nous permettant pas d'escalader le Col des Aravis (1486 m, FR-73-1486), nous prenons la route de Thônes, et montons jusqu'au Col du Marais, pas très long sur ce versant (6 km environ).

Laurent, Philippe et Alain au Col du Marais
Au cours de la descente, la route remonte sur 1 km pour franchir le Col des Essérieux avant de gagner Saint-Ferréol.

Saint-Ferréol (photo personnelle juin 2014)
Sur le faux-plat descendant jusqu'à Ugine, j'ai roulé dans le sillage d'une locomotive : Dominique P. de l'AAOC. C'est sur ce tronçon, peu après Moulin de Marlens, que nous sommes entrés dans le département de la Savoie (73).

Nous sommes descendus beaucoup plus bas que sur le tracé initial qui prévoyait de nous faire passer par La Clusaz. Pour rejoindre Flumet et en finir avec la boucle supplémentaire, il nous faut maintenant remonter sur une douzaine de kilomètres en suivant les Gorges de l'Arly.

Gorges de l'Arly
À Flumet commence réellement le Col des Saisies.

Flumet
Il me reste une quinzaine de kilomètres d'ascension pour arriver aux Saisies et au Col du même nom.
Voir le descriptif.
  • Départ : Flumet
  • Longueur : 14,8 km
  • Dénivellation : 747 m
  • % Moyen : 5%
  • % Maximal : 10,8%
Col des Saisies : profil depuis Flumet
A la vitesse à laquelle je monte, je me dit que c'est l'affaire d'une heure et demie, à quelque chose près. Mais après 3 km d'ascension, pendant la traversée de Notre-Dame-de-Bellecombe, j'entends soudain un claquement sec : c'est un rayon de ma roue arrière qui vient de casser net et la roue s'est bloquée.


Notre-Dame-de-Bellecombe
Patatras! Je me vois déjà finir l'étape dans la voiture balai… Finie mon ambition de faire tout Paris-Nice sur mon vélo! Je suis sur le point d'arrêter mon GPS, mais je ne le fais pas. je préfère donner un coup de fil à André Leroux… qui joint aussitôt les mécanos… Il me rappelle ensuite pour me dire qu'ils sont à Flumet et qu'ils arrivent. Du coup, même si je n'ose rien espérer, je ne perds pas confiance.

Pendant que j'attends, à l'ombre, je vois passer de nombreux cyclos qui me demandent si ça va. Sympa! Dès que les mécanos arrivent, j'admire leur disponibilité, leur ingéniosité, leur efficacité… En quelques minutes, ils démontent ma cassette et la transfèrent sur une roue appartenant à un certain Pierrot, que je remercie ici…


Mon vélo avec une roue Zipp prêtée par Pierrot (photo Martine)
Mon vélo est de nouveau prêt à rouler. Je vais pouvoir finir l'étape sur mon vélo! Encore 12 km pour atteindre le Col des Saisies, terme de cette étape. Youpi!

Col des Saisies
Après l'arrivée, je pars rapidement à l'hôtel récupérer un rayon de rechange que j'ai en réserve dans ma valise. Puis je retourne voir les mécanos pour qu'ils puissent remettre ma roue arrière en état pour demain. Il me reste à attendre mon tour, car les mécanos sont très sollicités.

Intervention de Jean-Jacques sur le vélo de Philippe
Je ne rentre à l'hôtel qu'à 19h passées. Douche, repas et repos… La journée s'annonçait longue… Elle l'a été encore plus que prévu. Une bonne nuit de sommeil sera précieuse pour affronter dans de bonnes conditions le copieux programme de demain… dont on reparlera demain!

Claude
Photos personnelles, sauf mention contraire


LIENS :

➜ 6e étape : Les Saisies - Val Cenis

➜ La présentation du Paris-Nice Cyclo 2017 sur le site “Claude et Marie-Ange font du vélo”.
➜ Présentation de l'étape sur le site de l'AAOC.
➜ Toutes mes photos sur Flickr (+ une sélection de photos téléchargées)
➜ Le compte-rendu de l'AAOC : 5e étape.
➜ Les photos de Sylvain : 5e étape.
➜ Les photos de Véra : 5e étape.
➜  Les photos de Martine sur Facebook : 5e étape, première série - deuxième série (page Paris-Nice Cyclo 2017).

Feuille de route

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire